Les membres | les membres permanents

Stéphane Durand

Stéphane Durand

Directeur-adjoint du Centre Norbert Elias

Responsable de l'Equipe HEMOC

Correspondant des mobilités internationales au département d'histoire de l'Université d'Avignon

 

Equipe HEMOC / Centre Norbert Elias - UMR 8562

(Histoire de l'Europe moderne et contemporaine)

Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

UFR-ip Sciences Humaines et Sociales

74 rue Louis Pasteur

84029 Avignon cedex 1

 

Thème(s) de recherche

Histoire de la fiscalité et des finances

Histoire des villes, des communautés et des assemblées d'Etats

Histoire du Languedoc

Histoire des aménagements portuaires

 

Parcours universitaire et professionnel

Agrégation externe d'histoire (1991)

Doctorat en histoire moderne (2000)

Habilitation à diriger des recherches, 22° section CNU (2009)

     

Professeur agrégé dans l'enseignement secondaire (1991-1995)

Pr. Ag. à l'Université de Montpellier III (1995-2001)

Maître de conférences à l'Université de Montpellier III (2001-2010)

Professeur à l'Université d'Avignon depuis 2010

 

Publications

Ouvrages

  • 2014, avec Arlette Jouanna, Elie Pélaquier et le concours d'Henri Michel et de Jean-Pierre Donnadieu, Des Etats dans l'Etat. Les Etats de Languedoc de la Fronde à la Révolution, Genève, Droz, 983 p.

  • 2009, Finances, pouvoirs et territoires. Contribution à l’histoire des aménagements portuaires civils et à l’histoire des assemblées d’Etats (Provence, Languedoc et Roussillon, aux XVIIe et XVIIIe siècle), mémoire pour l’habilitation à diriger des recherches, Montpellier, Université Paul Valéry, 4 vol.

  • 2006, Les villes en France, XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Hachette, 252 p. (collection "Carré histoire").

  • 2002, Pouvoir municipal et société locale dans les petites villes de l'Hérault aux XVIIIe et XIXe siècles : le cas de Mèze de 1675 à 1815, thèse de doctorat, Lille, ANRT, 2 vol.

Articles et contribution à des ouvrages collectifs

  • 2017, « Les budgets des communautés de Languedoc au XVIIIe siècle », in Retrouver les paysans. Communauté, pouvoirs, territoires, XIIIe-XXe siècles. Mélanges en l’honneur d’Elie Pélaquier, textes recueillis par Pierre Casado et Frédéric Rousseau, Montpellier, PULM, p. 113-125.
  • 2017, avec Marc Conesa, « Récits, silences et… bricolage : la chronique française du Petit Thalamus (1502-1604) », in Aysso es lo comessamen : écritures et mémoires du Montpellier médiéval, dir. Vincent Challet, Montpellier, PULM, p. 109-123.
     
  • 2016, « L’apprentissage des lois de la nature. L’impact environnemental des aménagements portuaires en Languedoc aux XVIIe et XVIIIe siècles », in Aménagement et environnement. Perspectives historiques, dir. Patrick Fournier et Geneviève Massard-Guilbaud, Rennes, PUR, p. 219-230.
  • 2016, « L’aménagement des zones portuaires languedociennes aux XVIIe et XVIIIe siècles », Histoire Urbaine, n°45, avril 2016, p. 67-86.
  • 2016, « Monarchie absolue et assemblées d’états : le cas des états de Languedoc dans la monarchie de France (XVIIe-XVIIIe siècles) », Histoire, Economie & Société, n°1, mars 2016, p. 24-35.
  • 2016, « Une capitale provinciale à l’âge classique », in Histoire de Montpellier, dir. Christian Amalvi et Rémy Pech, Toulouse, Privat, 2016, p. 179-190.
  • 2015, « Intendants et modèles politiques provinciaux dans la France méridionale : les cas du Languedoc et de la Provence (XVIIe-XVIIIe siècles) », in Intendants et intendance en Europe et dans les Etats de Savoie, XVIIe-XIXe siècles, textes réunis par Marc Ortolani et Karine Deharbe, Nice, Serre éd./Aspeam, 2015, p. 15-27.
     
  • 2015, « Les états de Languedoc et le littoral provincial (XVIIe-XVIIIe siècles) », in La Méditerranée au prisme des rivages. Menaces, protections, aménagements en Méditerranée occidentale (XVIe-XXIe siècles), textes réunis et édités par Anne Brogini et María Ghazali, Saint-Denis, Editions Bouchène, p. 195-207.
  • 2014, avec Elie Pélaquier, « Les États de Languedoc et les diocèses de Nîmes, d'Uzès et d'Alès (milieu XVIIe ? fin XVIIIe siècle) », Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine de Nîmes et du Gard, n°29, p. 46-57.
  • 2012, « Pouvoir municipal et politique économique. L’exemple des travaux portuaires en Méditerranée (XVIIe-XVIIIe siècles) », Le pouvoir municipal de la fin du Moyen Age à 1789, Rennes, PUR, p. 165-177.

  • 2012, « La territorialisation de l’action des états de Languedoc (XVIIe-XVIIIe siècles) », Siècles, « Dire l’espace. Figures de l’expertise », n° coordonné par Pierre Cornu, n°30 (2009), p. 31-45.

  • 2012, « Brescou. Les projets de port en mer aux XVIIe et XVIIIe siècles », in Le Cap d’Agde et son histoire, actes du colloque du Cap d’Agde, 16-17 septembre 2011, Cahiers du GRHISTA, n°4, p. 71-88.

  • 2012, « Richelieu, les Etats de Languedoc et la mer : la construction du port de Brescou au XVIIe siècle », Le Languedoc et la mer (XVIe-XXIe siècle), dir. Patrick Louvier, colloque de Montpellier, 15 mai 2009, Montpellier, PULM, p. 75-93.

  • 2012, « Les villes aux états de Languedoc (XVIIe-XVIIIe siècles », in Urbanités. Mélanges offerts à Christine Lamarre, Dijon, EUD, p. 113-122.

  • 2012, « Les assemblées représentatives (XVIe-XVIIIe siècle) », introduction au numéro de la revue Liame consacré aux Assemblées représentatives, XVIe-XXe siècles, Liame n°23, 2011, URL : http://liame.revues.org/285

  • 2011, « Les gens des comptes de Montpellier aux XVIIe et XVIIIe siècles : reproduction sociale et homines novi », in Contrôler les finances sous l’Ancien Régime. Regards d’aujourd’hui sur les Chambres des comptes, dir. Dominique Le Page, Paris, CHEFF, p. 365-382.

  • 2011, avec Elie Pelaquier, « La fabrique du Languedoc : le regard des Etats sur l’espace provincial aux XVIIe et XVIIIe siècles », in La Fabrique du regard, dir. Marie-France Badie, Michèle-Caroline Heck et Philippe Monbrun, 2e colloque interdisciplinaire et international du CRISES, mars 2010, Paris, Michel Houdiard, p. 125-135.

  • 2010, « Les élites municipales dans les villes du bas Languedoc au XVIIIe siècle : réflexions autour de l'exemple de Mèze », Liens de sang, liens de pouvoirs. Les élites dirigeantes urbaines en Europe occidentale et dans les colonies européennes (fin XVe-fin XIXesiècles), dir. Laurent Coste, colloque de Bordeaux, mai 2007, Rennes, PUR, p. 129-146.

  • 2009, « L’indemnisation des dommages aux oliviers en Languedoc de la fin du XVIIsiècle au début du XXe siècle », in L'olivier dans l'Europe méditerranéenne de l'Antiquité à nos jours, Terroir, paysage et économie, Actes du colloque tenu à Montpellier les 17 et 18 mars 2006, Liame n°20, juillet-décembre 2007, p. 153-179.

  • 2009, « Les délibérations municipales, entre politique et acculturation administrative (Bas Languedoc, XVIIe-XVIIIe siècles) », Liame, n°19, 2007, p. 49-78.

  • 2008, « « Les Etats de Languedoc et la vigne au XVIIIe siècle », L’Aude et la vigne : cent ans de passion, actes du colloque de Carcassonne, 28-30 juin 2007, Carcassonne, Archives départementales de l’Aude, p. 31-47.

  • 2008, « La vie politique arlésienne de la Fronde à la Révolution », in Arles. Histoire, territoires et cultures, dir. Jean-Maurice Rouquette, Paris, Imprimerie nationale, p. 505-517.

  • 2008, « Flotte et commerce des ports d’étang : le cas de l’étang de Thau (fin XVIIe – fin XVIIIe siècle) », in Les ports dans l’Europe méditerranéenne. Trafics et circulation. Images et représentations, XVIe-XXIe siècles, Montpellier, PULM, p. 279-311.

  • 2008, « Louis Dermigny. In memoriam », in Les ports dans l’Europe méditerranéenne. Trafics et circulation. Images et représentations, XVIe-XXIe siècles, Montpellier, PULM, p. 5-20.

  • 2008, « La fin d’un mythe : enchères pour la levée des tailles et droits de levures en bas Languedoc au XVIIIsiècle », in Les communautés et l’argent. Fiscalité et finances municipales en Languedoc, Roussillon et Andorre, XVe-XVIIIe siècle, 2° Journée d’Histoire – Histoire du droit et des institutions, Université de Perpignan, 14 janvier 2006, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, p. 149-165.

  • 2008, « Entre affaire d’Etat et misère des communautés : l’indemnisation des dommages aux récoltes en Languedoc de la fin du XVIIe siècle à la fin du XVIIIe », in Campagnes en mouvement en France du XVIeau XIXe siècle. « Autour de Pierre de Saint-Jacob », colloque de Dijon, mars 2007, textes réunis par Antoine Follain, Dijon, EUD, p. 289-306.

  • 2007, « La notabilité dans les petites villes du bas Languedoc au XVIIIe siècle. Essai de définition d’un concept opératoire », in La notabilité urbaine, Xe-XVIIIe siècles, Actes de la Table Ronde de Caen, 20-21 janvier 2006, Caen, Université de Caen, p. 159-174.

  • 2006, « L’intendant, un protecteur négligé ? Les rapports entre l’intendance de Languedoc et la communauté de Mèze », in Pouvoirs municipaux et pouvoir royal en Roussillon et en Languedoc, XVIIe-XVIIIe siècle, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, p. 131-150.

  • 2002, « Contribuables et taxateurs en eaux troubles. Le financement du port de Mèze au XVIIIe siècle », in La vie littorale (124° Congrès National des Sociétés historiques et scientifiques, Nantes, 19-26 avril 1999), Paris, Editions du CTHS, 2002, p. 87-99.

  • 2001, « Les emprunts des petites villes du diocèse d’Agde (fin XVIIe-XVIIIe siècles) », in L’argent dans la ville, France, Espagne, Italie, XVIIe-XVIIIe siècles, Journée scientifique du Centre d’Histoire moderne et contemporaine de l’Europe méditerranéenne et de ses périphéries, 27 oct. 2001, in Liame, n°8, juil.-déc. 2001, p. 67-86.

  • 1997, « L'arrogante victoire des gens de robe : l'application de la réforme Laverdy à Verdun (1765-1771) », Annales de l'Est, 1997, n°2, p. 301-320.

  • 1994, « La vente des biens nationaux de première origine à Tulette (Drôme) », in "Que le bonheur habite dans les chaumières..." La Vente des biens nationaux dans la Drôme, préface de Jean Nicolas, Association Histoire et Archives Drômoises et les Archives départementales de la Drôme, Valence, p. 375-380.

  • 1991, « Luttes politiques et confiscation du pouvoir à Tulette (Drôme) de 1750 à 1826 », Etudes Vauclusiennes, n°45, p. 17-21.

Articles de dictionnaires

  • 2010, participation à L’aventure des mots de la ville à travers le temps, les langues, les sociétés, sous la direction de Christian Topalov, Laurent Coudroy de Lille, Jean-Charles Depaule et Brigitte Marin, Paris, Robert Laffont, notices « bastide », p. 107-111 ; « cité », p. 297-302.

  • 2004, participation au Dictionnaire biographique des historiens français et francophones. De Grégoire de Tours à Georges Duby, sous la direction de Christian Amalvi, Paris, La Boutique de l’Histoire, notices « Pierre Deyon », p. 81-82 ; « Jean Jacquart », p. 162-163 ; « Bernard Lepetit », p. 192-193 ; « Frédéric Mauro », p. 215-216 ; « Richard Simon », p. 290-291.

Ouvrage de vulgarisation

  • 2007, avec Eric Wenzel, 100 fiches d'histoire moderne, Paris, Bréal, 286 p.

Editions de colloque

  • 2009, avec Lionel Dumond, éd., L'olivier dans l'Europe méditerranéenne de l'Antiquité à nos jours, Terroir, paysage et économie, Actes du colloque tenu à Montpellier les 17 et 18 mars 2006, Liame n°20, juillet-décembre 2007, 293 p.

  • 2008, avec Lionel Dumond, éd., Les ports dans l'Europe méditerranéenne. Trafics et circulation ; images et représentations, Montpellier, PULM, 463 p.

  • 2007, avec Elie Pélaquier et Lionel Dumond, éd., Cadastres et paysages, Actes de la journée d’études du 15 octobre 2005, Liame n°14, juillet-décembre 2004, 152 p.

Organisations de colloques et journées d'études

  • 2016. Les marchés publics en France. Formes, pratiques et acteurs de la contractualisation (XVIIe-XIXe siècles), journée d’étude co-organisée avec Sébastien Martin et David Plouviez, le 8 septembre 2016, par le HLLI CRHAEL (EA 4030), le Centre Norbert Elias (UMR 8562) et le CRHIA (EA 1163), à l’Université du Littoral, site de Boulogne.
  • 2015. Les assemblées d’états dans l’Europe moderne, 1500-1800. Historiographie & perspectives de recherche, colloque co-organisé avec Julian Swann et Jérôme Loiseau, les 28-29 mai 2015, par le Laboratoire des Sciences Historiques (EA 2273), le Centre Norbert Elias (UMR 8562) et le Birkbeck College, à l’Université de Besançon.
  • 2014. L’espace, objet d’étude et instrument d’analyse, journée d’étude co-organisée avec Jean Boutier et Arundhati Virmani, le 4 avril 2014, au sein du Centre Norbert Elias (UMR 8562), à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse.
  • 2012. Les délibérations des assemblées d'états à l'époque moderne : culture et pratiques d'une forme d'écrit politique (XVIe-XVIIIe siècles), colloque co-organisé avec Marc Conesa et Marie-Laure Legay, les 15-16 novembre 2012, par le Centre Norbert Elias (UMR 8562), le CRISES (EA 4424) et l’IRHIS (UMR 8529), à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse.
  • 2012. Autour des communautés d’habitants : journée d’étude en l’honneur d’Elie Pélaquier, co-organisée avec Bruno Jaudon et Marc Conesa, le 4 juin 2012, au sein du laboratoire CRISES (EA 4424), à l’Université Paul-Valéry – Montpellier.
  • 2011. Les réseaux négociants dans la France méridionale (XVIIIe-XIXe siècles), journée d’étude co-organisée avec Lionel Dumond, le 4 février 2011, au sein du laboratoire CRISES (EA 4424), à l’Université Paul Valéry – Montpellier.

Ressources électroniques

          

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

La Position du chercheur

Colloque - Mercredi 08 novembre 2017 - 09:00Le colloque est co-organisé par l’École supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée, le MuCEM et le Centre Norbert Elias. Il aura lieu les 8-9 et 10 novembre 2017Le positionnement éthique ou politique d’un chercheur se construit à travers ses méthodes de travail. En sciences humaines et sociales, ces méthodes sont autant de manières de faire au sein du discours. Elles mobilisent un ensemble de gestes et d’opérations qui concernent aussi la recherche artistique. C’est sur ces gestes partagés que nous souhaitons amener le dialogue entre recherches scientifiques et pratiques artistiques.Nous partons de la part commune de matérialité du travail de recherche – la confrontation avec les matériaux, les archives et les témoignages – pour susciter un dialogue autour des gestes de la collecte, des méthodes d’enquête, des formes d’écriture et d’exposition. Admettre que celles-ci ne traduisent pas seulement des résultats, mais constituent en soi des chantiers théoriques et artistiques, c’est ouvrir un espace d’échanges entre arts et sciences sociales.Notre démarche consiste davantage à décloisonner les discours qu’à interroger la spécificité de nos recherches respectives. L’enjeu est de penser la recherche en dehors des frontières disciplinaires afin de constituer un laboratoire de réflexivité et d’innovation offrant aux uns et aux autres la possibilité de déplacer son regard sur ses objets et ses pratiques.MERCREDI 8 NOVEMBRE 2017Centre de la Vieille Charité – Cinéma Le Miroir9h30 : mots d’ouverture, conseil scientifique.ENGAGEMENT ET DISTANTIATION : LE CHERCHEUR ET SON TERRAINModération : Boris Pétric (Centre Norbert Elias)Comment évaluer la proximité ou la distance par rapport à son sujet de travail ? L’implication du chercheur conditionne son intelligence des problèmes à étudier ou des situations à documenter. En témoignent de nombreuses réflexions sur le placement de la caméra, mais aussi sur la place des émotions dans l’énonciation historique, ou encore sur le rôle heuristique des procédés littéraires et des techniques théâtrales de distanciation. Ce dialogue entre chercheurs et artistes vise à interroger le caractère heuristiquement fécond de l’implication sensible du chercheur, ainsi que le rôle du désir dans le geste de chercher.10h00 : Philipe Bazin et Christiane Vollaire11h : Discussion11h30 : pause12h-13h : Kapwani Kiwanga 13h-15h : pause déjeunerModération : Vanessa Brito (ESADMM)15h-15h30 : présentation de la revue Sensibilités par Quentin Deluermoz (il nous faudra réserver une autre salle).16h projection de L’hypothèse du Mokélé Mbembé (1h18) et débat avec Marie Voignier.18h : pauseModération : (intervenant à confirmer)18h30-20h : projection et débat avec Jeff Silva JEUDI 9 NOVEMBRE 2017MuCEM – auditorium Germaine TillionISOLER, CADRER, CONFRONTER : ENJEUX DES GESTES DE LA COLLECTEModération : Lotte Arndt (ESAD Valence-Grenoble) et Dorothée Dussy (CNE) Comment se constitue un objet de recherche ? Tout commence, comme le rappelle Michel de Certeau, avec le geste de mettre à part. Les premiers gestes consistent à collecter, à isoler, à cadrer, à confronter des sources, à opérer des changements de focale. Ils ont une force qui leur est propre, ils fabriquent du sens. Quels effets cela produit sur nos possibilités de compréhension ? Comment un objet se transforme en document, en objet archéologique ou ethnographique ? Qu’est-ce qui se perd lors de cette transformation qui est aussi un abandon de liens et de possibles ? Un des objectifs sera de confronter les enjeux de différents gestes et pratiques de la collecte réalisées par des chercheurs et des artistes.9h30-11h30 : Mathieu Abonnenc (artiste), Romain Bertrand (historien), Benoît de l’Estoile (anthropologue).11h30 : pause12h-13h : Discussion DONNER VOIX, REPHRASER, MONTER : LA RECHERCHE DE FORMES D’ÉNONCIATIONModération : Nicolas Feodoroff (FID) et Aude Fanlo (MuCEM) (à confirmer)Comment faire parler des objets ? Comment prolonger la puissance de parole de voix isolées ou disparues ? Ces questions animent de nombreuses démarches artistiques. Elles sont aussi au cœur de l’anthropologie visuelle ou de la réflexion que certains historiens portent sur l’écriture de l’histoire, l’usage et le traitement de l’archive. Que l’on construise un récit littéraire, cinématographique ou historique, ces questionnements entraînent de nouveaux usages de la citation et de la paraphrase, du découpage et du montage, de la voix off et de la figure du narrateur. Ils produisent des formes d’énonciation plurielle qui donnent à l’objet de la recherche la possibilité de se constituer comme sujet et d’évaluer lui-même son propre statut. 14h30-17h : Patrick Boucheron (historien), Arlette Farge (historienne), Natacha Nisic (artiste), Caterina Pasqualino (anthropologue).17h : pause17h30-18h30 : DiscussionVENDREDI 10 NOVEMBRE 2017MuCEM auditorium Germaine Tillion TROUER LE RÉCIT CONTINU : ESPACES BLANCS, HISTOIRES POTENTIELLES ET CONTREFACTUELLESModération : Vanessa Brito (ESADMM)et Anna Dezeuze (ESADMM) Une manière de refuser le caractère nécessaire de l’état des choses est, pour les historiens, d’imaginer à partir de ce qui s’est amorcé mais non développé dans l’histoire, ce qu’aurait pu être le futur de ces passés inaboutis. Il est possible d’écrire une autre histoire à partir des avenirs non advenus – une histoire fictive, contrefactuelle, mais offrant des ressources à l’action, en dehors de l’évidence du présent. Ces expériences d’écriture en histoire, pratiquées parfois en anthropologie, peuvent alors rencontrer des expériences artistiques de mise en récit. Ce qui nous permettra d’interroger les usages artistiques du document et de l’archive, le statut de la fiction et les régimes de véridicité.9h30-11h45 : Quentin Deluermoz et Pierre Singaravélou (historiens), Vincent Meessen (artiste), Uriel Orlow (artiste).11h45 : pause12h15-13h : DiscussionL’EXPOSITION COMME FORME D’ÉCRITUREModération : Sylvie Collier (UAM) et Jean-Roch Bouiller (MuCEM)Exposer est une opération commune à l’artiste et au chercheur en sciences humaines et sociales. On expose des images, mais aussi une pensée et des arguments. Qu’il soit visuel ou textuel, le montage construit du sens, tisse des récits et propose une narration. Aujourd’hui, philosophes et historiens de l’art cherchent des points de convergence entre la forme-livre et la forme-exposition. Des anthropologues, sociologues et historiens co-construisent des expositions dans des musées de société. Le commissariat de recherche pose clairement la question de l’engagement de l’art par rapport à la connaissance et nous rend à l’évidence que laproduction du savoir est indissociable de ses formes de monstration et d’exposition. Une réflexion commune sur les enjeux de cette forme de narration ouvre encore un espace de dialogues entre nos recherches respectives.14h30-17h00 : Nadine Gomez (directrice du Musée Gassendi et du « Cairn »), Yann-Philippe Tastevin (anthropologue),  (artiste), Philippe Artières (historien).17h : pause17h30-18h30 : Discussion et clôture.(...)

Lire la suite

Séminaire Economie et Histoire

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 19 octobre 2017 - 15:00L’historie et l’économie s’intéressent actuellement à l’ensemble des phénomènes sociaux. Leurs approches mobilisent à la fois des questionnements et des méthodes différentes. Le but de ce séminaire sera d’enrichir l’étude de ces objets partagés en confrontant approches et méthodes à partir de quelques dossiers thématiques. Ces dossiers comptent se focaliser, entre autres, sur la mobilité sociale et intergénérationnelle, le rôle du mariage, et l’impact de l’urbanisation sur des différents phénomènes sociaux.Le séminaire aura lieu un jeudi par mois, en alternance entre le Centre Norbert Elias et l’AMSE.Organisateurs : Jean Boutier, Cecilia Garcia-Peñalosa, Alain Trannoy, Arundhati Virmani.Séance du 19 octobre 2017Alain Trannoy - Questions de mobilité intergénérationnelle: Les élites françaises  Discutant : Jean Boutier> Voir le détail de la programmation à venir sur l'affiche(...)

Lire la suite

Rencontres musico-doctorales de Paris à Marseille

Rencontre - Jeudi 22 juin 2017 - 10:00Ces journées, organisées par le Centre Norbert Elias et le Centre Georg Simmel avec le soutien de l'EHESS, se donnent pour objectif de mettre en lumière des travaux de doctorant.e.s travaillant sur la musique.Vous trouverez dans le programme de ces rencontres des communications sur les thèmes de la programmation des musiques du monde, de l'apprentissage de la techno, du music-hall, mais bien d'autres encore. (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27