Les chercheurs correspondants | Les chercheurs correspondants

Julie Hyvert

juliehyvert@hotmail.com

Téléphone : 06 17 07 83 17

Docteur en anthropologie et ethnologie  sociale        

 

Thèmes de recherche
 
- Patrimoine musical du domaine français, XVIIIe-XXIe siècle
- Formes et modèles culturels (spécialisation : musicologie)
- Anthropologie de la chanson
- Musique et pragmatique
- Musique et surréalisme (XXe siècle)
- Musique des guinguettes et des sociétés chantantes.

 

Prix et contrats de recherche

- Septembre 2013 : Prix de la BnF-Pasteur Vallery-Radot (10000 euros).
- 2010-2014 : Chercheur associé puis invité à la BnF (département de la musique).
- Juillet 2010 : Allocation de recherche  de la Direction générale des patrimoines, Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Ministère de la culture (5490 euros).



Travaux :

  • 2010 : "Le patrimoine musicale des Compagnons du Tour de France : inventaire et catalogue des chants", Recherche effectuée avec le soutien du ministère de la culture et de la communication".

  • 2007-2009 : Participation au renouvellement du répertoire de chants des Compagnons couvreurs de l’Association Ouvrière des Compagnons du Devoir.

  • -         : Composition de mélodies nouvelles, arrangements instrumentaux, écriture des textes, apprentissage des chants et enregistrements d’un CD.

  • 2004-2006 : Organisation et participation à une série de colloques dans des sièges compagnonniques autour de la question du chant dans le compagnonnage.

  • Depuis 2003 : Collaboration au Répertoire International de Littérature Musicale (RILM), Paris

  • -          Dépouillement de revues, actes de colloques et ouvrages, rédaction de notices, participation aux réunions du groupe de travail

  • 2002/2004 : Inventaire des recueils de chants compagnonniques dispersés en France dans le cadre de la maîtrise et du D.E.A.

  • -          Recherche des fonds (publics et privés), élaboration d’une méthode de classement spécifique, rédaction de notices

 

Publications :

Ouvrages et articles

  • Le Patrimoine musical des Compagnons du Tour de France : Inventaire et catalogue des chants, Paris, Ministère de la culture et de la communication (Mission Ethnologie), janvier 2012, 320 p.
  • « Rencontre autour de la chanson compagnonnique », La Voix des compagnons, Compagnons et Maîtres d’œuvre, Revue trimestrielle de la Fédération Compagnonnique des métiers du Bâtiment, janvier 2012, n°321, 65e année, pp. 29-30.
  • « Une fête compagnonnique à Brest », Compagnon du Devoir. Octobre 2011, n°201, pp. 3-4.
  • « Le Compagnon Lorenzi et la musique », Compagnon du Devoir. Mars 2010, n°184, p. 11-12.
  • « L’Âme du compagnonnage », Compagnon du Devoir, n°115, novembre 2003, p. 16.

 

Colloques et séminaires

  • « Les Compagnons et la chanson », Congrès national de la Société des Compagnons et Affiliés Menuisiers et Serruriers Du Devoir de Liberté, Limoges, 26 juillet 2013.
  • « Capable ! La pratique routinière du chant », Colloque international d’ethnomusicologie, Université Paris Sorbonne, 20 octobre 2012.
  • « Espace, voix et chant », Journées doctorales du Centre Norbert Elias (EHESS) « Penser l’espace », Marseille, 11 octobre 2012.
  • « Aspects de la chanson compagnonnique en France à partir du XVIIIe siècle », Congrès national de l’Association Ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France organisé par le Conseil d’orientation (2011, Périgueux), Périgueux, 3 décembre 2011.
  • « Je chante, nous chantons », Manoir de la Hautière, Musée de l’Union compagnonnique, Nantes, 4 février 2012.
  • « Travaille et chante », Séminaire de la Mission ethnologie, Ministère de la culture, Paris, 22 juin 2011.
  • « Aspects de la chanson compagnonnique en France », Maison des compagnons de l’AOCDD, Rennes, 12 avril 2012, Marseille, 29 mars 2012, Brest, 22 mars 2012.

 

Recherche doctorale

Titre de la thèse : « Une hymnodie compagnonnique ? Les Compagnons et la chanson », soutenue le 8 novembre 2013, mention très honorable avec les félicitations


- Directeur de thèse : Jacques CHEYRONNAUD, Directeur de recherche - CNRS - EHESS
- Rapporteurs : Xavier BISARO, Professeur de musicologie - CESR - Université François Rabelais, Tours et Lothaire MABRU, Maître de conférences habilité à diriger des recherches - Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3
- Président de jury : Emmanuel PEDLER, Directeur d’études – EHESS
- Examinateur : Elizabeth GIULIANNI, Directrice du département de la musique – BnF
 
De la présentation en huit chapitres autonomes se dégage en filigrane trois parties saillantes. Premièrement, cette thèse démontre le caractère inexistant du chant compagnonnique dans ses critères formels et musicaux. Deuxièmement, cette recherche a permis de construire une entité à travers l’analyse du dispositif musicien de l’institution compagnonnage, autrement dit l’étude des chansons des compagnons en tant qu’acte de chant. Le troisième aspect dégagé est l’idée d’une patrimonialisation du chant compagnonnique au XXe siècle.
Cette recherche montre que la chanson n’est pas seulement une production, mais une action qui peut être contextualisée et historicisée en considérant que les énonciations chansonnières correspondent à des moments et que les compagnons eux-mêmes ne sont pas les seuls acteurs de l’évolution des compagnonnages ni de leur hymnodie. Dans l’espace public, les institutions ont participé à la décision, à la mise en corpus et le chant compagnonnique obéit à différents parcours et différentes tendances institutionnelles relève aussi des institutions de recherches, de culture, des folkloristes, de l’école, des mouvements associatifs, et même de cette thèse. Il obéit également aux acteurs du récit du compagnonnage (certains compagnons auteurs de chants, les chercheurs du Musée national des arts et traditions populaires, le groupe de musique Malicorne…). Cette thèse permet de dégager de l’hymnodie des compagnons – émanant d’autodidactes ayant une formation de travailleurs manuels – le visage authentique du Chansonnier compagnonnique au sens large, en interaction entre les institutions économiques, sociales, politique, religieuse, culturelles et auxquels s’ajoutent des hommes, des individualités avec un parcours personnel et une expérience « compagnonnique » et pratique du chant.

Sujet de la thèse :

La musique et le chant ont toujours accompagné les activités des compagnons du tour de France et la chanson est un agent de l’identité du compagnonnage de métier. L’objectif de cette thèse est d’étudier les aspects musicologiques, sémiologiques, ethnologiques et historiques du chant compagnonnique en France à partir du XIXe siècle, autour de sa création, sa diffusion et sa réception au sein des différentes sociétés compagnonniques, par l’étude et l’analyse critique des sources. Quel est donc le statut de la chanson compagnonnique ? Est-elle une œuvre éminemment artistique ou un simple discours d’ouvriers ? Quelle est l’origine de ces chants ? Qui a composé leur musique ? Il conviendra non seulement d’entreprendre une analyse musicologique rigoureuse des chants, mais aussi de s’intéresser aux pratiques, à la diffusion de ces chants. Au-delà du matériau des chansons, de leur inventaire et de leurs thématiques enchevêtrées, il faut s’intéresser à ceux qui les génèrent, les gèrent et les produisent. Le chant est un outil de travail, un outil de vie qui rythme non seulement le corps des travailleurs mais aussi leur existence. Le chant, la chanson constituait une activité importante, tout à la fois collective et individuelle, de sociabilité musicale et morale, chez les Compagnons du tour de France. L’importance dont Agricol Perdiguier créditait la création chansonnière recoupe celle, plus générale à l’époque, qui occupait associations chansonnières, sociétés chantantes, etc. C’est donc aussi à un panorama plus général que nous convie ce projet. Nous voyons dans le chant un « témoignage essentiel » de l’histoire des compagnons qui apportera un éclairage inédit à la connaissance du compagnonnage français.

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Le patient éclairé. Un film documentaire sur l’autonomie du patient atteint de cancer

Échos de la recherche -Ce film est réalisé par Laura Taubman, doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (2018, 40 min).Le patient éclairé est un film de recherche sur l’autonomie du patient, tourné à l’Institut Paoli-Calmettes, centre de lutte contre le cancer à Marseille. Dans une démarche de démocratie sanitaire, le film questionne le rôle du patient comme étant acteur de ses soins, lui permettant de co-construire sa prise en charge. Il examine les relations qui lient patients, médecins et soignants pour tenter de cerner les enjeux de la participation du patient ainsi que les outils humains et technologiques mis à notre disposition pour que cette participation puisse grandir et se développer au sein de la médecine moderne. Le projet, réalisé dans le cadre de la Fabrique des écritures/Centre Norbert Elias (EHESS, CNRS, AMU), a reçu le soutien du Canceropôle PACA.Clara Ducord, Directrice du Canceropôle PACA : « La lutte contre le cancer est nécessairement collective. Dans la recherche comme dans les soins. C’est le sens de l’action du Canceropôle. C’est la raison principale de notre soutien à ce film innovant : il nous éclaire sur la place, l’autonomie, l’autorité du patient dans un ensemble qui œuvre à sa prise en charge. Le sujet est émergent mais déterminant, il est donc important qu’il soit traité de façon scientifique sous une forme qui permet la diffusion, le partage, le dialogue et le débat dans la communauté cancérologique, entre chercheurs, médecins, patients et citoyens. » Laura Taubman est réalisatrice et doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (EHESS) à Marseille. Elle développe un travail sur l’éducation alternative et l'autogestion, sous la direction de Boris Petric. Elle a réalisé plusieurs films dans le cadre de La Fabrique des écritures. Voir Le Patient éclairé : https://vimeo.com/253222866 Le Centre Norbert ELiasLe Centre Norbert Elias regroupe près de 150 chercheurs et doctorants à Marseille et Avignon. C'est une unité mixte de recherche (UMR 8562) sous la tutelle du CNRS, de l'EHESS, d'AMU et de l'UAPV. La fabrique des écritures. Un lieu innovant de création et de réflexion ouvert aux chercheurs en sciences sociales.Adossée au Centre Norbert Elias (UMR 8562) à Marseille, la Fabrique est à la fois :un plateau technique disposant de locaux aménagés sur le site de la Vieille Charité dans le quartier du Panier, et équipés de matériel de montage, tournage, prise de son et d’image,un atelier de co-fabrication qui fédère chercheurs, artisans et techniciens, propose de sessions pratiques d’apprentissage et favorise les partenariats avec les acteurs culturels et les institutions muséographiques,un environnement pour les chercheurs qui souhaitent développer une pensée sur les formes créatives et/ou émergentes de description et de narration de la vie sociale, notamment sur les écritures numériques,une expérimentation d’un nouveau modèle économique de diffusion des productions scientifiques, capable à la fois de garantir l’indépendance intellectuelle des auteurs et de toucher différents types de publics. Une projection-débat autour du film aura lieu le mercredi 18 avril 2018 à 16h au Cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille. (...)

Lire la suite

Technographies

Appel à communication - Lundi 30 avril 2018 - 18:00Renouant avec un des objectifs premiers de Techniques & Culture, ce numéro portera sur les techniques de celles et ceux qui s’intéressent aux techniques. Il s’agira d’ouvrir la boîte à outils des praticiens qui s’intéressent aux savoirs et aux savoir-faire sur le terrain, les documentent, analysent et organisent les informations recueillies, les archivent et assurent leur transmission dans différents contextes (documentation scientifique, formation, curation, réutilisation, etc.). En mettant ainsi à l’honneur ce que l’on pourrait appeler la « technographie » – désignant l’ensemble des procédés d’écriture des techniques, ce numéro visera une double finalité : penser l’évolution des pratiques des spécialistes des techniques tout en assurant leur transmission en direction de celles et ceux qui souhaitent s’engager sur la même voie...(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27