CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Devenirs d’enfances IV. « Ce que les enfants font de ce qui les fait »

Les journées d'études, les colloques, les séminaires | Archives

Devenirs d’enfances IV. « Ce que les enfants font de ce qui les fait »

Du 22 au 25 mars 2010

             

                 

Dans le cadre du séminaire Anthropologie des pratiques sanitaires et des catégories affectives

Centre Norbert Elias & ARI (Association Régionale pour l'Intégration), CNRS UMI 3189

Séminaire groupé du 22 au 25 Mars 2010
EHESS – Centre de la Vieille Charité – 2, rue de la Charité – 13002 Marseille
salle A, 2e étage, porte 2.08

À l’intersection d’une réflexion sur les pratiques sanitaires et la construction sociale des catégories affectives, nous nous attacherons cette année à penser « ce que les enfants font de ce qui les fait » dans les domaines de la santé, des relations entre pairs, de la migration et à l’intersection de ces divers champs.

Il s’agira de décrire et analyser comment les enfants se conduisent comme de véritables acteurs dans ces divers lieux. Loin d'être des sujets passifs ou strictement déterminés par une histoire familiale et/ou sociale, les enfants sélectionnent, réorientent, répondent, subvertissent… Ils sont des sujets opérant des choix et travaillant spécifiquement l’ensemble des dimensions qui les contraignent.

Nous analyserons – en caractérisant quelques agencements sociaux et/ou sanitaires – des devenirs d’enfances et caractériserons comment ils correspondent à de véritables conduites d'acteurs.

Chemin faisant, on soulignera comment cette approche empirique de divers contextes et « régimes de subjectivités » questionne des propositions thérapeutiques, des modalités de prise en charge sociale et, au plus large, peut influer sur la définition des politiques publiques orientées vers les enfances contemporaines : modalités de soins, espaces de vie, préventions sociales et sanitaires.

       

Lundi 22 Mars

    

9h30/11h

« Une anthropologie clinique ? »

Yannick Jaffré (CNRS UMI 3189 & EHESS)

    

11h30/13h

« Rapports à l'espace des adolescents d'un quartier périphérique »

Isabelle Danic UMR 6590 Espaces et Sociétés (ESO)

    

Pause Déjeuner

    

14h30/16h

« La transmission de l’imaginaire langagier auprès d’enfants présentant un retard de langage »

Véronique Rey & Sonia de Martino (Centre Norbert Elias & Hôpital Sainte Marguerite)

    

16h30/18h

« L’enfant, l’enfance, l’infantile & la notion de monde »

Jean Naudin (Faculté de Médecine et hôpital Sainte Marguerite)

    

Mardi 23 Mars

    

9h30/11h

« L’enfant hospitalisé à Dakar : les vécus de l’inquiétude, de la douleur et de la mort »

Akiko Ida (UMI 3189 & Centre Norbert Elias)

    

11h30/13h

« Enfants drépanocytaires, qu’en est-il de la dette aux ancêtres ? »

Doris Bonnet (IRD - CEA)

    

Pause Déjeuner

    

14h30/16h

« Enfants malades devenus grands : le “regard de la mémoire” »

Marie Bonnet (EHESS)

    

16h30/18h

« Les mondes secrets des enfants vivant avec le VIH au Burkina Faso : lorsque l'enfant est acteur de sa maladie »

Fabienne Hejoaka (EHESS/CEAF & IRD)

    

Mercredi 24 Mars

    

9h30/11h

« Grandir à Belsunce, s'approprier et penser les mondes sociaux »

Elsa Zotian (Centre Norbert Elias)

    

11h30/13h

« Faire et défaire l’enfance : “cet été je pars au Mali” »

Elodie Razy (Université de Liège, ISHS)

    

Pause Déjeuner

    

14h30/16h

« Affinités horizontales parmi les Solitarios. Faire partie d’une bande chez les enfants de la rue à La Paz (Bolivie) »

Charles-Edouard de Suremain (UMR 208 IRD-MNHM)

    

Jeudi 25 Mars

    

9h30/11h

« Dynamiques sociales et travail socio-subjectif de jeunes placés en foyer éducatif »

Alessia Baldoni (Centre Norbert Elias)

    

11h30/13h  

« Suivre l’enfant le long d’une chaîne hospitalière. Les évacuations sanitaires Comores-France comme dispositif d’identités enfantines »

Juliette Sakoyan (Centre Norbert Elias)

    

Pause Déjeuner

    

14h30/16h Conclusion

« L’enfant acteur, quelles implications pratiques ? »

Yannick Jaffré (CNRS & EHESS)

    

    

Incription gratuite. Merci d’envoyer votre inscription par mail : c-rigard@ari.asso.fr ou par fax : 04 91 13 35 95

Rubriques à consulter

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Séminaire Economie et Histoire

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 19 octobre 2017 - 15:00L’historie et l’économie s’intéressent actuellement à l’ensemble des phénomènes sociaux. Leurs approches mobilisent à la fois des questionnements et des méthodes différentes. Le but de ce séminaire sera d’enrichir l’étude de ces objets partagés en confrontant approches et méthodes à partir de quelques dossiers thématiques. Ces dossiers comptent se focaliser, entre autres, sur la mobilité sociale et intergénérationnelle, le rôle du mariage, et l’impact de l’urbanisation sur des différents phénomènes sociaux.Le séminaire aura lieu un jeudi par mois, en alternance entre le Centre Norbert Elias et l’AMSE.Organisateurs : Jean Boutier, Cecilia Garcia-Peñalosa, Alain Trannoy, Arundhati Virmani.Séance du 19 octobre 2017Alain Trannoy - Questions de mobilité intergénérationnelle: Les élites françaises  Discutant : Jean Boutier> Voir le détail de la programmation à venir sur l'affiche(...)

Lire la suite

Rencontres musico-doctorales de Paris à Marseille

Rencontre - Jeudi 22 juin 2017 - 10:00Ces journées, organisées par le Centre Norbert Elias et le Centre Georg Simmel avec le soutien de l'EHESS, se donnent pour objectif de mettre en lumière des travaux de doctorant.e.s travaillant sur la musique.Vous trouverez dans le programme de ces rencontres des communications sur les thèmes de la programmation des musiques du monde, de l'apprentissage de la techno, du music-hall, mais bien d'autres encore. (...)

Lire la suite

Dimension sexuée de la vie sociale

Journée(s) d'étude - Jeudi 16 mars 2017 - 09:30Ces journées d’étude analyseront les reformulations que révèle, dans la parenté, la circulation des choses, des corps ou des personnes au sein d’un monde globalisé. Trois phénomènes majeurs seront envisagés, du plus récent au plus ancien : les nouvelles techniques de reproduction, du don de gamètes à la gestation pour autrui, l’adoption internationale et ses déclinaisons, la migration. Les circulations qu’ils recouvrent tendent en effet à questionner, troubler ou reformuler les relations entre parents comme les rapports de genre. Elles interrogent les frontières nationales et les législations qui leur sont associées, suscitent de nouvelles formes de mobilités, redéfinissent les  identités et les appartenances. Quels éléments circulent, sous quelles formes et par quelles voies lorsqu’il s’agit de procréer, de construire une famille, de faire vivre ou de maintenir l’existence des liens entre parents ? À quelles relations donnent lieu ces circulations, qu’il s’agisse du « voyage » que représente le transfert de paillettes de sperme, de la figure lointaine d’une gestatrice connue ou non, des liens construits dans les parcours d’adoption internationale ou de la manière dont la distance et la mobilité tendent à reformuler les liens familiaux en situation de migration ?  À la croisée de la parenté, de la citoyenneté et de la nationalité, on questionnera enfin les dispositifs d’affiliation, de reconnaissance et d’appartenance que révèlent ces différentes circulations.(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27