Les chercheurs correspondants | Les chercheurs correspondants

Maud Saint-Lary

Centre de la Vieille Charité

2 rue de la Charité

13002 Marseille

msaintlary@yahoo.com

Domaines de recherche

Anthropologie des pouvoirs locaux : chefferie, développement, néo-traditionalismes, islam

Anthropologie comparative des usages du droit islamique (Burkina Faso)

Fonction

Septembre 2008 à août 2009 : ATER en sociologie EHESS, laboratoire SHADYC, Marseille, Animation d’un atelier d’écriture (M1 et M2).

Projet de recherche en cours 

2008-2011, Etude sur les juridictions musulmanes de proximité dans le cadre du projet ANR « PUBLISLAM » (Holder, coord.). Composé de 25 chercheurs européens et africains, ce projet ANR a pour objectif d’analyser les rapports entre islam et politique en Afrique de l’Ouest en comparant les formes d’espaces publics religieux dans 5 pays d’Afrique sub-saharienne (Sénégal, Mali, Côte-d’Ivoire, Burkina Faso, Niger).

Pour ma part, je me propose d’étudier les phénomènes de moralisation et de réislamisation des masses au Burkina Faso. Il s’agit de considérer le droit islamique tel qu’il est énoncé dans des lieux strictement privés de résolution des conflits, mais aussi dans des espaces publics de sensibilisation à des problèmes de société et d’éducation aux préceptes de l’islam.

Publication

Ouvrage

  • Saint-Lary, Maud, Ango Ela, Kalliopi, et Gruénais, Marc-Eric, à paraître,  Entrepreneurs et entreprises en quête de normes, Bulletin de l’APAD.

             

Articles

  • Saint-Lary, Maud, 2009, « ‘S’il ment, que l’accusé soit maudit par la mosquée’. Anthropologie d’une épreuve juratoire au Burkina Faso », Archives de Sciences Sociales des Religions.

  • Saint-Lary, Maud, à paraître, « Autonomie politique et diffusion de valeurs morales dans l’espace public religieux burkinabè. L’exemple d’une juridiction musulmane de proximité », in Holder (dir.), L’Islam en Afrique : vers un espace public religieux ?

  •  Saint-Lary, Maud, 2008, « Des vignerons franciliens en quête d’authenticité. Pour une approche ethnographique de la valorisation d’un patrimoine urbain », Ethnologie française, n° 115 2008/3 : 551-560.

  • 2004, « Des juges dans l'antre du logis. Pouvoirs judiciaires et religieux dans une chefferie tooroobe du Yatenga (Burkina Faso) », Etudes rurales, n°169-170 : 179-195.

         

Communications

Colloques

  • 2007, Colloque international, Paris, Espaces publics religieux. Islam et politique en Afrique de l'Ouest (XIXè-XXIè siècles) : « Un espace public religieux au seuil du privé. L’exemple d'une juridiction de droit islamique au Burkina Faso ».

  • 2005, Colloque international de l’APAD, Yaoundé, Entrepreneurs et entreprises en quête de normes : « Entrepreneurs religieux entre tradition et innovation ».

         

Séminaires de recherche

  • 2008, Paris, Séminaire CEAf, « Le programme publislam : ses membres, ses recherches, ses rencontres ».

  • 2008, Paris, séminaire publislam, « Une mosquée du vendredi pour Koupèla ». Associations islamiques et figures de la réussite dans la presse burkinabè ».

  • 2008, L’islam en contextes, CEMAf-Aix (Holder et Triaud) : « Le droit islamique au prisme de la pratique. Arrangements et con

  • 2007, Séminaire de J. Cheyronnaud et E. Claverie, EHESS-Marseille : Anthropologie des dispositifs cultuels : « S’il ment, que l’accusé soit maudit par la mosquée ». Anthropologie d’une épreuve juratoire au Burkina Faso.,

  • 2004, Séminaire de G. Blundo, Anthropologie des pouvoirs locaux, EHESS-Marseille : « La chefferie et l'Etat en Afrique de l'Ouest. Le cas des chefs peuls du Burkina ».

  • 2003, Séminaire de l'école doctorale Anthropologie du changement social et du développement,Louvain (Belgique) : « Chefferies peules et pouvoirs locaux dans l'ancien royaume du Yatenga (Burkina) ».

  • 2003, Séminaire de J. Boutrais et J. Schmitz, Groupe de Recherches sur les Sociétés Peules (Greful), EHESS-Paris : « Prestige religieux et pouvoir chez les Tooroobe du Yatenga (Burkina) ».

               

Séminaire d'enseignement

  • 2002, Séminaire de licence d'ethnologie de Faouzia Belhachemi, Université Paris VIII-Saint-Denis : « Ethnologie et Histoire »

                 

Résumé de la thèse

Les chefs peuls du Yatenga à l’Épreuve du changement (Burkina Faso). Thèse réalisée sous la direction de Jean-Pierre Olivier de Sardan.

C’est une contribution à l'analyse des logiques de pouvoir se jouant autour de la figure du « chef traditionnel ». La thèse s'inscrit dans le contexte particulier des sociétés peules du Yatenga, un ancien royaume moaga (plur. Moose) du Burkina Faso. J'ai montré que les chefferies peules n'ont réellement existé qu'à la période coloniale et après avoir mis en évidence les relations de pouvoir que les petits groupes peuls dispersés ont entretenu avec les pouvoirs locaux et centraux avant la colonisation, j'ai revisité la « chefferie » en montrant son caractère de haute historicité et sa place dans le paysage politique contemporain. Je me suis appuyée sur deux chefferies pour montrer que le pouvoir s'y décline sur deux registres différents : le développement, d'une part, et l'islam, d'autre part. Dans ce dernier cas, j'ai analysé le phénomène de cumul des pouvoirs politique et religieux car le chef est, certes, le descendant des chefs de cantons de l'époque coloniale, mais surtout il est un notable de la tidjâniyya « onze grains », confrérie soufie appelée « hamallisme » à l'époque coloniale. Dans cette localité où se pratique un islam « traditionaliste », l'activité religieuse et juridique qui a cours aujourd'hui est attestée par l'affluence de justiciables venus de toute la région et la diversité des requêtes : résolution de conflit (sorcellerie, vol, divorce, conflits fonciers, garde d'enfant), conseils juridiques (héritage) et bénédictions. J'ai analysé les fondements de l'autorité religieuse du chef, qui relèvent à la fois de sa formation islamique et de la réputation de sa mosquée qui repose sur une croyance selon laquelle un parjure au sein de la mosquée provoque la malédiction divine. Enfin j'ai montré comment, la notion de « sulufu » (arrangement), largement mobilisée par le chef, témoigne du caractère négociable des règles coraniques et de leur interprétation.

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Le patient éclairé. Un film documentaire sur l’autonomie du patient atteint de cancer

Échos de la recherche -Ce film est réalisé par Laura Taubman, doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (2018, 40 min).Le patient éclairé est un film de recherche sur l’autonomie du patient, tourné à l’Institut Paoli-Calmettes, centre de lutte contre le cancer à Marseille. Dans une démarche de démocratie sanitaire, le film questionne le rôle du patient comme étant acteur de ses soins, lui permettant de co-construire sa prise en charge. Il examine les relations qui lient patients, médecins et soignants pour tenter de cerner les enjeux de la participation du patient ainsi que les outils humains et technologiques mis à notre disposition pour que cette participation puisse grandir et se développer au sein de la médecine moderne. Le projet, réalisé dans le cadre de la Fabrique des écritures/Centre Norbert Elias (EHESS, CNRS, AMU), a reçu le soutien du Canceropôle PACA.Clara Ducord, Directrice du Canceropôle PACA : « La lutte contre le cancer est nécessairement collective. Dans la recherche comme dans les soins. C’est le sens de l’action du Canceropôle. C’est la raison principale de notre soutien à ce film innovant : il nous éclaire sur la place, l’autonomie, l’autorité du patient dans un ensemble qui œuvre à sa prise en charge. Le sujet est émergent mais déterminant, il est donc important qu’il soit traité de façon scientifique sous une forme qui permet la diffusion, le partage, le dialogue et le débat dans la communauté cancérologique, entre chercheurs, médecins, patients et citoyens. » Laura Taubman est réalisatrice et doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (EHESS) à Marseille. Elle développe un travail sur l’éducation alternative et l'autogestion, sous la direction de Boris Petric. Elle a réalisé plusieurs films dans le cadre de La Fabrique des écritures. Voir Le Patient éclairé : https://vimeo.com/253222866 Le Centre Norbert ELiasLe Centre Norbert Elias regroupe près de 150 chercheurs et doctorants à Marseille et Avignon. C'est une unité mixte de recherche (UMR 8562) sous la tutelle du CNRS, de l'EHESS, d'AMU et de l'UAPV. La fabrique des écritures. Un lieu innovant de création et de réflexion ouvert aux chercheurs en sciences sociales.Adossée au Centre Norbert Elias (UMR 8562) à Marseille, la Fabrique est à la fois :un plateau technique disposant de locaux aménagés sur le site de la Vieille Charité dans le quartier du Panier, et équipés de matériel de montage, tournage, prise de son et d’image,un atelier de co-fabrication qui fédère chercheurs, artisans et techniciens, propose de sessions pratiques d’apprentissage et favorise les partenariats avec les acteurs culturels et les institutions muséographiques,un environnement pour les chercheurs qui souhaitent développer une pensée sur les formes créatives et/ou émergentes de description et de narration de la vie sociale, notamment sur les écritures numériques,une expérimentation d’un nouveau modèle économique de diffusion des productions scientifiques, capable à la fois de garantir l’indépendance intellectuelle des auteurs et de toucher différents types de publics. Une projection-débat autour du film aura lieu le mercredi 18 avril 2018 à 16h au Cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille. (...)

Lire la suite

Technographies

Appel à communication - Lundi 30 avril 2018 - 18:00Renouant avec un des objectifs premiers de Techniques & Culture, ce numéro portera sur les techniques de celles et ceux qui s’intéressent aux techniques. Il s’agira d’ouvrir la boîte à outils des praticiens qui s’intéressent aux savoirs et aux savoir-faire sur le terrain, les documentent, analysent et organisent les informations recueillies, les archivent et assurent leur transmission dans différents contextes (documentation scientifique, formation, curation, réutilisation, etc.). En mettant ainsi à l’honneur ce que l’on pourrait appeler la « technographie » – désignant l’ensemble des procédés d’écriture des techniques, ce numéro visera une double finalité : penser l’évolution des pratiques des spécialistes des techniques tout en assurant leur transmission en direction de celles et ceux qui souhaitent s’engager sur la même voie...(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27