Les membres | les membres permanents

Georges Guille-Escuret

Guille Escuret

Directeur de recherche au CNRS

 

Domaines de recherche

  • Recherche comparative ethno-historique et méthodologique sur le cannibalisme guerrier dans le monde

  • Epistémologie et méthodologie des relations interdisciplinaires sur la frontière sciences naturelles/sciences sociales

            

Publications

  • 2015, « Charles Darwin », « Ernst Haeckel » et « Écologie humaine », in Dictionnaire de la pensée écologique, Paris, PUF, (sous presse automne 2015).
  • 2015, « Un homme renversant. Réflexions sur l’escamotage de l’anthropologie de Darwin », in Guillaume Lecointre et Patrick Tort (éds), Le monde de Darwin, Paris, Universcience/Cité des sciences et de l’industrie, (sous presse automne 2015).
  • 2015, « Les rendez-vous de la mort et de la culture. L’événement intraitable », in L’Homme, (sous presse automne 2015).
  • 2015, «  Les villages ont-ils des mentalités ? Une approche comparative dans les Hautes-Corbières viticoles », in Ethnologie française, (sous presse automne 2015).
  • 2015, « L’observation des hommes boutée hors du champ scientifique : une rouerie épistémologique », in Régis Meyran (éd.), numéro de Raison présente, (sous presse automne 2015).
  • L'écologie kidnappée, Paris, PUF, 360 pages, 2014.
  • Sociologie comparée du cannibalisme. 3- Ennemis intimes et absorptions équivoques en Amérique, Paris, PUF, 383 p., 2013.

  • Sociologie comparée du cannibalisme. 2- La consommation d’autrui en Asie et en Océanie, Paris, PUF, 410 p., 2012.

  • Les mangeurs d’autres. Civilisation et cannibalisme, Paris, Éditions de l’EHESS, Cahiers de L’Homme, 292 p., 2012.

  • « La naissance du cadavre, ou comment s’en débarrasser ? » in Hervé GUY, Agnès Jeanjean, Aurore Schmitt, Anne Richier (éds), Rencontre autour du Cadavre, Groupement d’Anthropologie et d’Archéologie Funéraire, Marseille, pp. 205-214, 2012.

  • « Retour aux modes de production sans contrôle philosophique », in Cultures matérielles, Techniques & Culture, n° 54-55, pp. 484-503, (daté 2010), 2011.

  • « L’analyse de la violence meurtrière des sociétés, entre tendance, crise et structure », XIe Rencontres Internationales de Carthage, La Violence (2008), Académie Beit El Hikma, Tunis, pp. 13-39 (daté 2009), 2010.

  • « L'homme modifié, la nature manipulée et les savoirs décousus », Actes de la Xe Rencontre Internationale de Carthage, L'Homme et la Nature (2007), Académie Beit El Hikma, Tunis, pp. 79-104, 2010.

  • Sociologie comparée du cannibalisme. 1- Proies et captifs en Afrique, Paris, PUF, 356 p., 2010.

  • « Le syndrome micromégas et les glissières du rapport nature/culture : l'exemple du cannibalisme », 2008, Techniques & Culture, N° 50, pp. 182-205.

  • « L'homme modifié, la nature manipulée et les savoirs décousus », Xe Rencontres Internationales de Carthage, L'Homme et la Nature, 2007, Académie Beit El Hikma, Tunis, pp. 79-104.

  • « Une parenté entre marxisme et  structuralisme », 2004, L'Homme, 169, pp. 187-194.

  • « Les techniques entre tradition et intention », 2004, Techniques & Culture, 42, pp. 97-110.

           

Image1

           

 

 

L’idée d’une société assumant le fait que ses membres se nourrissent de corps humains constitue une source intarissable de répulsion au sein de la civilisation – en particulier quand l’absorption succède à un acte de violence, et traverse la frontière qui sépare la guerre de la chasse. Embarrassée à plus d’un titre par le thème du cannibalisme, l’anthropologie sociale l’a laissé en friche et continue à osciller entre des déterminations simplistes : cause alimentaire ou motif religieux. 

 

Pour des sciences qui se proposent d’appréhender des réalités hétérogènes, telles que la sociologie, l’histoire et l’écologie, l’occasion s’offre alors d’un double défi  à relever : se délivrer de convictions parasites maintenues par la civilisation qui les a engendrées, et combattre enfi n de face l’aveuglement terrible et millénaire qui range toute anthropophagie dans le registre de la préhistoire et de la bestialité. En réalité, la dimension historique des sociétés dites « primitives » n’apparaît jamais aussi visiblement que dans les manifestations concrètes du cannibalisme. 

 

La vaste entreprise d’anthropologie historique de l’auteur représente plus d’une vingtaine d’années de recherches de terrain. Il livre avec cet ouvrage le premier volet d’une série monumentale qui en comprendra deux autres, sur l’Asie-Océanie et sur le continent américain. 

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre (...)

Lire la suite

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre (...)

Lire la suite

La Grande Guerre des gens « ordinaires »

Colloque - Jeudi 14 juin 2018 - 14:00Comité d’organisation :Agnès Steuckardt, Université Montpellier 3, Praxiling, UMR 5267Corinne Gomila, Université de Montpellier, Praxiling, UMR 5267Chantal Wionet, Université d’Avignon, Centre Norbert Elias, UMR 8562Le Centenaire de la Grande Guerre a suscité de vastes collectes d’archives. La plateforme Europeana 14-18 compte à présent près d’un million de ressources numérisées ; prévue pour durer quelques semaines, la Grande collecte a rencontré un tel succès qu’elle se poursuit encore, quatre ans après son lancement en novembre 2013. Des initiatives plus spécialisées ont rassemblé les correspondances des familles peu lettrées (projet Corpus 14, labellisé Mission Centenaire), ou encore les testaments de soldats (projet Testaments de guerre des Poilus parisiens : 1914-1918). En 2018, la Révolution numérique met à disposition des chercheurs et du grand public un trésor d’archives jusqu’ici inaccessibles (projet Cendari, Feldpost, Letters from the First World War 1916-1918, par exemple). InscriptionsAdresse du colloque :  colloque3go@univ-montp3.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre Norbert Elias

La Vieille Charité
2, rue de la Charité
F-13 002 Marseille

Tél. : 04 91 14 07 27

 

- Lettre d'information
- HAL Archives ouvertes
- Twitter