Les chercheurs correspondants | Les chercheurs correspondants

Tanguy Cornu

cornu.tanguy(at)gmail.com

          

Thèse de sociologie en cours, sous la direction d’Emmanuel Pedler

Allocataire-moniteur à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

          

Résumé de thèse :

Une passion qui déchaîne les passions. Le cas du tuning.

Cette thèse de sociologie porte sur la caractérisation, la circulation et les effets d’un ensemble de discours relatifs à une pratique majoritairement populaire et souvent stigmatisée, le tuning automobile.  Le tuning, pratique qui consiste à modifier une voiture de série pour en faire un objet unique (personnalisation), naît au milieu des années 1990 en France. Il s’agit d’un mouvement qui revendique différentes origines, et est constitué de nombreux groupes qui entretiennent  des rivalités entre eux.

 

Le tuning est une pratique qui fait l’objet de critiques de toutes sortes, en provenance d’instances diverses. Accusé d’être une pratique de « beaufs » ou de « jackys », le tuning est souvent associé spontanément au mauvais goût dans un grand nombre de discours. Pourtant, le nombre de « tuneurs » qui modifient leurs automobiles est conséquent (on estime leur nombre à 200 000 environ), ce qui indique que ces critiques ont une opérativité assez faible. Comment dès lors est-il possible d’expliquer le succès du tuning, alors même qu’il fonctionne largement comme stigmate au-delà de ses frontières ? Pour répondre à cette question, il importe d’analyser avec précision la nature de ces critiques, les thèmes qu’elles développent, leur origine, et la manière dont elles sont éventuellement intégrées dans l’expérience des tuneurs.

 

La problématique générale de la thèse peut alors se résumer de la façon suivante : comment s’exercent aujourd’hui les jugements à l’égard d’une pratique populaire, d’où proviennent-ils, comment circulent-ils et dans quelle mesure ont-ils des répercussions sur l’expérience de ceux qui sont visés par la critique ?

 

Ce travail de thèse en sociologie est basé principalement sur une ethnographie (observations menées dans des garages, des salons et des meetings), et sur des entretiens conduits auprès de tuneurs, de différents professionnels du secteur, ainsi que sur des observations détaillées de différents supports médiatiques. Il contient aussi des données quantitatives, obtenues grâce à l’exploitation de questionnaires.

 

Mots-clés : Sociologie. Automobile. Culture populaire. Légitimité culturelle. Attachements..

     

Autres thèmes de recherche

  • sociologie des cadres

  • sociologie de l'Internet

        

Colloques et communications scientifiques :

  • « je passe après la voiture de mon homme », colloque de l’AFS RT 11, sociologie des usages et de la consommation, mars 2010

  • « French people and American cars », colloque de l’International Institute of Sociology, Yerevan, juin 2009.

  • « L'après-seconde-guerre mondiale. Classes moyennes, catholicisme social et troisième voie : quelle cohésion idéologique ? », colloque final du GDR Cadres, Paris, janvier 2009

  • « Le savoir, la gestion, l’expression et l’éthique, sources de rébellion ? », avec Guy Groux, 12ème journée du GDR Cadres (Re)penser la rébellion des cadres, 15 décembre 2006, disponible sur http://gdr-cadres.cnrs.fr/pdf/J12Cornu%20Groux.pdf

          

Compte-rendu de lecture :

  • « Guy Groux et Jean-Marie Pernot, La grève », Droit et Société, n°71, L.G.D.J, pp.228-231.

       

Publications non scientifiques 

  • Revue Cadres CFDT, série de dix articles sur l'histoire du syndicalisme des cadres à la CFDT.

     

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27