Les membres | les membres statutaires

Valeria Siniscalchi

Valeria Siniscalchi

Valeria Siniscalchi

Maître de conférences, EHESS

 

Co-responsable de la Formation doctorale en Sciences Sociales de l’EHESS-Marseille et du master en Sciences Sociales de l’EHESS mention RCAHS (Recherches comparatives en anthropologie, histoire et sociologie).
Responsable de l’accord bilateral Erasmus entre l’EHESS et l’Université de Cagliari (2012-2013 et 2014-2021).

 

Diplômée en Ethnologie et docteur en Ethnologie et Anthropologie Sociale à l’Université de Rome « La Sapienza » (1996), Valeria Siniscalchi a été boursière du Ministero dell’Università e della ricerca scientifica (Italie, 1992-1995 et 1999-2001) et lauréate de la « Fondation Fyssen » (France, 2002-2003). Entre 1996 et 2004, elle a enseigné l’Anthropologie sociale et culturelle et l’anthropologie économique à l’Université de Rome puis à l’Université de la Méditerranée, Aix-Marseille II (pole de Gap). Elle a été ATER à l’Université de Provence, Aix-Marseille I (2005-2007).

 

Ses premières recherches en Italie du Sud (1990 – 2000) ont porté sur les conceptions et les pratiques de l’économie, les formes de circulation et d’échange, l’organisation de l’espace et la stratification sociale, les processus de transformation de l’économie et leur dimension politique. Entre 2000 et 2004, elle a travaillé dans les Hautes-Alpes sur les politiques de la localité et sur les rapports entre économie, pouvoir et identités dans les espaces protégés.
Depuis 2007, elle mène une enquête ethnographique sur le mouvement international Slow Food et sur les formes d’activisme dans le champ de l’alimentation. Les terrains italien et français sont explorés comparativement dans un chantier qui étudie la construction des espaces politiques à travers l’économie ainsi que les rapports entre mouvements politiques transnationaux, économies et construction du pouvoir.

 

Membre de différents projets de recherche, Valeria Siniscalchi collabore avec l'équipe d'anthropologie économique de Goldsmiths University of London et, depuis 2010, coordonne avec C. Counihan (Boston University) un groupe de travail international sur les formes d’activisme dans le domaine de l’alimentation.
Elle est responsable du projet de recherche interdisciplinaire « EQUALIM-TERR. Circuits courts alimentaires en Région PACA. Qualité, équité et gouvernance territoriale » financé par la Direction de l’Économie Régionale, de l’Innovation et de l’Enseignement Supérieur, Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (2012-2015). Elle est membre du projet international de recherche financé par le Ministère de l’innovation et de la Recherche (Espagne) « Patrimonialización y redefinición de la ruralidad. Nuevos usos del patrimonio local » (2012-14) et du projet financé par l’ANR « VIPOMAR. La vie politique des marchandises. Approche qualitative des circulations transnationales » (2014-2018) coordonné par B. Petric.

 

Depuis 2015, membre élue de l’executive de l’EASA (European Association of Social Anthropologists). Membre élue du Conseil d’administration (depuis 2009) et du Conseil Scientifique (2012-2013) de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales.
 Membre élue du Conseil de laboratoire du Centre Norbert Elias (depuis 2010) et du conseil de l’ED 286 - EHESS. Entre 2012 et 2014, co-responsable de l’équipe « Espaces et objets politiques » du Centre Norbert Elias. Membre du Conseil d’administration de l’Association d’Anthropologie Méditerranéenne (ADAM) et du Conseil Scientifique de la revue Techniques & Culture.
 

 

Publications

Ouvrages et direction d'ouvrages collectifs

  • 2014, avec C. Counihan (dir.) Food Activism: Agency, Democracy and Economy, London, Bloomsbury.
  • 2001, Antropologia culturale. Un’introduzione, Rome, Carocci editore, (10ème réimpression mars 2012, 1ère édition collection « Studi Superiori » novembre 2011, 2ème réimpression novembre 2012).
  • 2002, (dir.), Frammenti di economie. Ricerche di antropologia economica in Italia, Cosenza, Luigi Pellegrini Editore.

 

Articles dans des revues à comité de lecture

  • 2014,  La politique dans l'assiette : restaurants et restaurateurs dans le mouvement Slow Food en Italie, Ethnologie Française, janvier 2014, XLIV, n. 1, pp. 73-83.
  • 2013, Environment, regulation and the moral economy of food in the Slow Food movement, Journal of Political Ecology, 20, pp. 295-305.
  • 2013, Pastori, attivisti e mercato. Pratiche economiche e logiche politiche nei Presidi Slow Food, Voci. Annuale di Scienze Umane, anno X, 173-182.
  • 2013, « Slow versus Fast. Economie et écologie dans le mouvement Slow Food », Terrain 60, février 2013, pages 132-147.
  • 2010, « Regimi di singolarità e politiche della ripetizione », La Ricerca Folklorica, pp. 125-134.
  • 2009, « I processi di tipicizzazione tra singolarità e ripetizione », in Culture della sostenibilità, n. 6, IX, pp. 121-134
  • 2009, « La monnaie de farine. Logiques de crédit et nouveaux espaces politiques dans le Mezzogiorno », Terrain, 52, pp. 152-163
  • 2008, « Économie et pouvoir au sein du Parc National des Écrins. Penser la nature, définir l’espace », Techniques et culture, 50, pp. 40-59
  • 2007, «Le Parc national des Ecrins et la construction de la localité. Usages et représentations du territoire et de la nature dans un espace ‘protégé’ », Cahiers d’anthropologie sociale, 3, pp. 31-46
  • 2006, « Tourtons du Champsaur, des Hautes-Alpes ou du pays ? Strategie economiche e territorio nella costruzione di un prodotto ‘tipico’ », Annali di San Michele, 19, pp. 459-472.
  • 2005, « Contadini di montagna. Stereotipi, dinamiche economiche e giochi d’identità » Annali di San Michele, 18, pp. 181-192

  • 2004, « Construire l’identité des territoires de montagne : un point de vue anthropologique sur les Hautes-Alpes », Bulletin de la Société d’Etudes des Hautes-Alpes, pp. 149-154.

  • 2003, « Entre Provence et Dauphiné : frontière et identité dans les Hautes-Alpes », Ethnologie française, XXXIII, 1, pp. 101-109.

  • 2002, « Patrimoine naturel » et « patrimoine culturel » dans le Parc National des Ecrins (France): nouvelles représentations des territoires “protégés”, Europaea, VIII, 1/2, pp. 303-317.

  • 2002, « ‘Gavotte à l’italienne’ : percorsi di manipolazione della storia dagli Appennini alle Alpi francesi », Annali di San Michele, 15, pp. 183-200.

  • 2000, « ‘Il dolce paese del torrone’. Economia e storia in un paese dell’Italia del Sud », Meridiana. Rivista di storia e scienze sociali, 38-39, pp. 199-222.

  • 1999, « Terre, contrade e territori. Toponomastica, classificazioni e pratiche dello spazio a San Marco dei Cavoti (Benevento) », Quaderni di Semantica, XX, pp. 243-279.

  • 1995, « Simmetria e asimmetria nel legame tra ‘parsenali’ : relazioni e contratto in un rapporto agrario (San Marco dei Cavoti) », L’Uomo, VIII n.s., 2, pp. 239-271.

  • 1993, « Strategie dell’identità : pratiche e rappresentazioni della stratificazione sociale a San Marco dei Cavoti », L’Uomo, VI n.s., 1/2, pp. 205-238.

            

Participation à des ouvrages collectifs

  • 2014, (avec C. Counihan) «Ethnography of Food Activism», in C. Counihan and V. Siniscalchi (eds.) Food Activism: Agency, Democracy and Economy, London, Bloomsbury, pp. 3-12.
  • 2014, « Slow Food Activism between Politics and Economy », in C. Counihan and V. Siniscalchi (eds.) Food Activism: Agency, Democracy and Economy, London, Bloomsbury, pp. 225-241.
  • 2012, « Towards an economic anthropology of Europe », Handbook of economic anthropology ed. par J. Carrier (deuxième édition), Cheltenham : Edward Elgar Publishing, p. 553-567
  • 2012, « I tempi delle campagne e i tempi delle fabbriche. Note sugli spazi economici nel Sud »,  Il cannocchiale nelle retrovie. Pietro Clemente : il mestiere dell’antropologo, ed. par A. Sobrero, Rome, CISU.
  • 2010, « Economy and Power within the Écrins National Park. Thinking nature, defining space », Constructing Cultural and Natural Heritage. Parks Museums and Rurality, ed. par X. Roigé et J. Frigolé, Barcelone : ICRPC, pp. 91-106.
  • 2010, « Des pierres pour l’avenir. Économie et histoire dans le Samnium », in Les monuments sont habités, D. Fabre & A. Iuso (dir.), Editions de la Maison des sciences de l’homme, coll. « Cahiers d’ethnologie de la France », Paris, pp  253-274.

  • 2010, « Competere e cooperare. Imprenditori, operai, economisti nel Mezzogiorno » in Competizione, cooperazione, invidia. Saggi di antropologia, F. Lai (dir.), CISU, Rome, pp.101-121

  • 2007, « Sapere antropologico, potere e patrimonializzazione dei saperi in Francia », in Gli « oggetti culturali ». L’artigianato tra estetica, antropologia e sviluppo locale, A. Caoci, F. Lai (dir.), Franco Angeli, pp. 148-161.

  • 2004, « Saperi, economia e territorio nella costruzione di un prodotto tipico : i ‘tourtons’ delle Hautes-Alpes (Francia) », in F. Lai (dir.) I saperi locali, Cagliari, CUEC pp. 142-153.

  • 2004, « ‘La douce ville du Nougat’. Economie, typicité et histoire dans un village de l’Italie du Sud », in De la châtaigne au Carnaval. Relances de traditions dans l’Europe contemporaine, C. Bromberger, D. Chevallier, D. Dossetto (dir.), Die, Editions A Die, pp. 42-51.

  • 2002, « Introduzione. Economie al caleidoscopio », in Frammenti di economie. Ricerche di antropologia economica in Italia, V. Siniscalchi (dir.), Cosenza, Luigi Pellegrini Editore, pp. 7-40.

  • 2002, « ’San Marco produce’. Retoriche dell’economia e dinamiche politiche nel Sannio », in Frammenti di economie. Ricerche di antropologia economica in Italia, V. Siniscalchi (dir.), Cosenza, Luigi Pellegrini Editore, pp. 313-345.

  • 2000, « Appunti per una tipologia delle fonti di storia politico-economica della Riforma Agraria nel Metapontino », in Memoria, terreni, musei. Contributi di Antropologia, archeologia, geografia, F. Remotti (dir.), Alessandria, Edizioni dell’Orso, pp. 361-377.

         

Articles autres revues

  • 2013, Une géographie réinventée, L'Alpe, n. 61, numéro spécial "Parc Natural des Ecrins. Des Natures et des hommes, pp. 20-25
  • 2012, Au delà de l’opposition slow-fast. L’économie morale d’un mouvement / Al di là dell’opposizione slow- fast. L’economia morale di un movimento, Lo Squaderno, 26 Exploration in Space and Society, pp. 67-74.

 

Actes de colloques avec comité de lecture

  • 2008, « Travailler en usine. Usines textiles et conceptualisation du travail en Italie du Sud », in Le travail comme catégorie culturelle, dirigé par J.R. Trochet, Edition du CTHS, volume électronique

  • 2007, « Economie del patrimonio e politiche della località nel Parco Nazionale degli Ecrins (Francia) », in Etnoantropologia, Atti del IX Congresso nazionale AISEA, Antropologia e territorio : musei e politiche comunicative, Roma, pp. 239-248

  • 2007, « Lieux de conflits, lieux de partages : les espaces et les constructions du patrimoine » in Entre autres. Rencontres et conflits en Méditerranée, D. Albera, D. Chevallier (éds.), ADAM/MCEM, pp. 219-224

  • 2003, « Façonnement du territoire et de l’identité dans un espace ‘protégé’ : le Parc National des Ecrins », Actes du Congrès International Environnement et Identité en Méditerranée (Corte, 3-5 juillet 2002), pp. 295-308.

            

Rapports, mémoires, thèses

  • 2007, « La cité / la ville. Lieu de pouvoirs, lieu du politique », projet muséographique de l’EER « Cité / ville », Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée

  • 2006, « Le patrimoine culturel rural et l’ethnologie au Ministère de la culture : repenser le rural », rapport de recherche, Mission à l’Ethnologie, DAPA, Ministère de la culture, pp. 144

  • 2005, « La cité. Lieu de pouvoirs, lieu du politique », pré-projet muséographique, Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, pp. 35

  • 2004, « Le patrimoine culturel rural et l’ethnologie au Ministère de la Culture : bilan et perspective (1980-2003) » rapport de recherche, Mission à l’Ethnologie, DAPA, Ministère de la Culture, pp. 75

  • 2002, « Entre Provence et Dauphiné : “l’identité partagée” des Hautes-Alpes », in La « culture régionale » à l’examen en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Etudes réunies par D. Dossetto, Aix-en-Provence, pp. 77-95

  • 2002, « Les entreprises du verre entre Empoli et Colle Val d’Elsa (Toscane, Italie) », rapport de recherche, Musée national des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, pp. 52

  • 1996, Pratiche e rappresentazioni economiche a San Marco dei Cavoti (Benevento), Thèse de Doctorat en Sciences ethno-anthropologiques, Università di Roma « La Sapienza », pp. 421 + annexes

  • 1991,  Il ‘parsenale’ : relazione e ideologia in un paese del Sannio beneventano, Tesi di laurea in Etnologia, Facoltà di Lettere e Filosofia, Università di Roma « La Sapienza »

           

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Les enjeux politiques de la circulation d’un objet de collection entre l’Europe et Hong Kong

Appel recherche - Lundi 22 août 2016 - 00:00

Dans le cadre de l’ANR VIPOMAR « La vie Politique des marchandises » dirigée par Boris Pétric au Centre Norbert Elias à Marseille (EHESS/CNRS), il est proposé un contrat doctoral en anthropologie/sociologie de 36 mois portant sur les enjeux politiques de la circulation d’un objet de collection entre l’Europe et Hong Kong.

(...)

Lire la suite

Politiques des institutions européennes de la culture

Colloque - Mercredi 22 juin 2016 - 09:30

Réunissant des chercheurs suédois, italiens, polonais et français, cette rencontre internationale s’est donnée pour objectif principal d’explorer les trajectoires situées d’institutions culturelles européennes. A partir d’études de cas, de descriptions historiques et d’analyses de politiques culturelles les débats s’organiseront autour de quatre thématiques axiales.

(...)

Lire la suite

Social Science Perspectives on environmental issues in an era of (re)emerging conflicts

Journée(s) d'étude - Vendredi 10 juin 2016 - 09:30

This workhop is organized as the final session of the annual seminar "Environmental Controversies and Anthropologies of Nature" (GSPR & CNE, EHESS, Marseille). Researchers coming from different countries and schools of thought will discuss their views on contemporary trends in environmental social science. By sharing their fieldwork experiences and research questions, the participants will discuss the pervasive statement telling that environmental issues are entering a new period, marked by a profound reshaping of issues and key actors - a sort of post-cop21 era. As an increasing tension seems to rise between the expansion of environmental standards and the emergence of multiple causes of conflict, how can social scientists redefine their concepts and tools, in order to address a multiplicity of on-going processes, involving different temporalities and scales, from international to local? One of the challenges of this meeting is to explore the possibility and the epistemic or normative difficulties, to create a common collaborative space designed for  criticizing, sharing and transforming the ways of investigating emerging or re-emerging issues through a relevant comparative and transdiciplinary framework.

(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27