Les chercheurs correspondants | Les chercheurs correspondants

Antoine Fernandez

antoine.fernandez@ac-aix-marseille.fr

  

Domaines de recherche 

J’explore depuis la fin de la thèse plusieurs pistes de recherche que sa problématique ne me permettait pas de suivre et je tente d’approfondir et de consolider plusieurs de ses conclusions :

  • Comment les réseaux notabiliaires provinciaux construisent-ils l’offre culturelle locale ?

  • Comment ces réseaux parviennent-ils à assurer une médiation entre les conventions à l’œuvre dans les centres des mondes de l’art et les pratiques localisées ?

  • Comment les acteurs provençalistes parviennent-ils à influencer l’offre culturelle locale ?

  • Comment peut-on saisir la politique culturelle à partir des négociations actualisées dans les territoires locaux ?

Sur le plan méthodologique, je poursuis mon travail d’élaboration de méthodes combinant des outils sociologiques et géographiques, ainsi que des outils anthropologiques et statistiques.

  

Résumé de la thèse sous la direction d'Emmanuel Pedler

Ma thèse analyse les processus sociopolitiques qui produisent l'offre culturelle déployée sur l'espace public avignonnais. Celle-ci serait le résultat de négociations entre les promoteurs des différentes formes culturelles (savantes, alternatives, traditionnelles, etc.) qui mobilisent leurs ressources (rayonnement, réseaux, compétences techniques, moyens financiers, etc.) pour peser sur les municipalités afin d'orienter leur action ou d'obtenir davantage de ressources (subventions, infrastructures, etc.). Les élus de leur côté tentent parfois d'imposer leur définition du culturel, mais ils doivent compter sur leurs ressources financières… et sur les ressources associatives de leur territoire (i.e. les associations résidentes). Autrement dit, la capacité d'action des élus est réduite et leurs décisions sont très souvent le résultat des compromis construits dans la négociation.

   

Cette approche a deux implications :

1. Les frontières culturelles sont malléables et dépendent beaucoup des relations actualisées sur un territoire donné (ainsi, l'offre provençaliste est louée par les promoteurs des formes culturelles les plus académiques alors qu'elle est rejetée hors du monde de la culture par les promoteurs de formes plus contemporaines ou plus alternatives).

2. La répartition spatiale de l'offre dans le territoire métropolitain avignonnais dépend de la répartition des populations les plus actives sur le plan associatif et les plus à même de peser sur le pouvoir municipal : les villes centres accueillent davantage d'acteurs proches de la « haute » culture alors que les communes périphériques concentrent plus d'acteurs provençalistes et patrimonialistes (si on s'intéresse au seul domaine du patrimoine, la répartition est même plus précise : les périphéries sont spécialisées dans la muséographie localiste alors que la ville centre ne s'intéresse qu'aux musées ayant une vocation universaliste) ; sur le plan fonctionnel, le centre concentre les acteurs spécialisés dans la formation, l'animation spécialisée et la production-diffusion alors que les périphéries accueillent plus souvent des acteurs qui visent à conserver le patrimoine ou qui réduisent la culture à un moyen de valoriser économiquement le territoire.

  

Publications, communications et travaux de recherche

  • 2009, janvier / février, « La politique culturelle française depuis 1959 », communication faite dans le cadre de la licence professionnelle "Métiers du livre" à l'IUT d'Aix-en-Provence.

  • 2008, décembre, « A propos de l’anthropologie quantifiée : Esquisse méthodologique à partir d’une étude de cas », communication faite pour le séminaire Dynamiques de la culture, dirigé par Emmanuel Pedler, EHESS, Marseille.

  • 2008, novembre, Les clercs, les paysans et le peuple : Inscription et construction territorialisées de l’offre culturelle sur l’espace public avignonnais, thèse de sociologie (mention Très Honorable avec félicitations du jury à l’unanimité) réalisée sous la direction d’Emmanuel Pedler, Directeur d’Etudes à l’EHESS. Jury : Vincent Dubois, Professeur à l’IEP de Strasbourg (rapporteur) ; Flavia Monceri, Associate professor à l’Université de Molise (Italie) ; E. Pedler, DE à l’EHESS (directeur) ; Bruno Péquignot, Professeur à Paris III (président / rapporteur).

  • 2008, septembre, « Thinking cultural offer through its territory in order to understand cultural boundary jumps », communication faite pour le 1er Forum de sociologie de l’AIS, Barcelona, Spain, September 5-8, 2008.

  • 2008, avril, « Pour reclasser les déclinaisons de l’offre culturelle à partir des schèmes normatifs qui leur donnent sens. », communication faite pour le séminaire Dynamiques de la culture, dirigé par Emmanuel Pedler, EHESS, Marseille.

  • 2008, février, enquêteur pour l’Observatoire des publics, des professionnels et des institutions de la culture dans le cadre d’une enquête commandée par la direction de la Danse, de la Musique, du Théâtre et du Spectacle vivant du ministère de la culture (document interne ; non publié).

  • 2007, décembre, « Le choix de l’option provençal : un engagement provençaliste ? », La France latine, Revue d’études d’oc, n. s., n° 145, p. 131-162.

  • 2007, février, Géographie des publics de l’Opéra-Théâtre d’Avignon et de l’Auditorium du Thor, Rapport de recherche remis à M. Raymond Duffaut, directeur de la programmation de l’Auditorium du Thor et directeur artistique de l’Opéra-Théâtre d’Avignon.

  • 2006, octobre, « Les ponts d’Avignon. Les réseaux artistiques locaux comme lieu d’une médiation géographique et esthétique (1880-1939) », communication faite pour le colloque international Arts et territoires, organisé par le GDR Opus à l’EHESS-Marseille, Centre de la Vieille Charité.

  • 2006, automne, membre du Comité d’organisation du colloque international Arts et territoires, organisé par le GDR Opus à l’EHESS-Marseille, Centre de la Vieille Charité.

  • 2004, octobre, « The Production of cultural Proposals in a semirural Town », communication faite pour le Workshop Collapsing cultural Canons. Elite Culture, popular Culture and Politics in late Modernity, dirigé par Emmanuel Pedler (EHESS) & Dick Houtman (Erasmus University, Rotterdam) à l’EHESS-Marseille, Centre de la Vieille Charité.

  • 2004, mai, « L’invention de la Provence et l’inscription des formes culturelles traditionnelles dans l’espace culturel avignonnais », communication faite pour le séminaire Spectacle et critiques, coordonné par Jacques Cheyronneau (CNRS), Cyril Lemieux (EHESS) & Emmanuel Pedler (EHESS), Marseille, Centre de la Vieille Charité.

  • 2003, novembre, De la charrue à l’ordinateur. Périurbanisation et transformation de la population pernoise, Rapport de recherche pour la municipalité de Pernes-les-Fontaines.

  • 2003, septembre, Périurbanisation et construction de la politique communale de la culture. Le cas de Pernes-les-Fontaines, Mémoire de DEA dirigé par Emmanuel Pedler, EHESS-Marseille, Centre de la Vieille Charité.

  • 2002, mai, « Instrumentalisation des sciences sociales par la politique et compromission politique des sciences sociales », communication faite pour le séminaire Les finalités politiques des sciences sociales, coordonné par Joëlle Zask (CNRS), EHESS-Marseille, Centre de la Vieille Charité.

  • 2002, « Les classes sociales », in B. Mabillon-Bonfils (dir), Mention prépa. Les Sciences économiques et sociales, Paris, Vuibert, p. 177-191.

  • 2002, « La mobilité sociale », in B. Mabillon-Bonfils (dir), Mention prépa. Les Sciences économiques et sociales, Paris, Vuibert, p. 192-204.

  • 2002, « Les inégalités sociales », in B. Mabillon-Bonfils (dir), Mention prépa. Les Sciences économiques et sociales, Paris, Vuibert, p. 205-216.

       

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Le patient éclairé. Un film documentaire sur l’autonomie du patient atteint de cancer

Échos de la recherche -Ce film est réalisé par Laura Taubman, doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (2018, 40 min).Le patient éclairé est un film de recherche sur l’autonomie du patient, tourné à l’Institut Paoli-Calmettes, centre de lutte contre le cancer à Marseille. Dans une démarche de démocratie sanitaire, le film questionne le rôle du patient comme étant acteur de ses soins, lui permettant de co-construire sa prise en charge. Il examine les relations qui lient patients, médecins et soignants pour tenter de cerner les enjeux de la participation du patient ainsi que les outils humains et technologiques mis à notre disposition pour que cette participation puisse grandir et se développer au sein de la médecine moderne. Le projet, réalisé dans le cadre de la Fabrique des écritures/Centre Norbert Elias (EHESS, CNRS, AMU), a reçu le soutien du Canceropôle PACA.Clara Ducord, Directrice du Canceropôle PACA : « La lutte contre le cancer est nécessairement collective. Dans la recherche comme dans les soins. C’est le sens de l’action du Canceropôle. C’est la raison principale de notre soutien à ce film innovant : il nous éclaire sur la place, l’autonomie, l’autorité du patient dans un ensemble qui œuvre à sa prise en charge. Le sujet est émergent mais déterminant, il est donc important qu’il soit traité de façon scientifique sous une forme qui permet la diffusion, le partage, le dialogue et le débat dans la communauté cancérologique, entre chercheurs, médecins, patients et citoyens. » Laura Taubman est réalisatrice et doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (EHESS) à Marseille. Elle développe un travail sur l’éducation alternative et l'autogestion, sous la direction de Boris Petric. Elle a réalisé plusieurs films dans le cadre de La Fabrique des écritures. Voir Le Patient éclairé : https://vimeo.com/253222866 Le Centre Norbert ELiasLe Centre Norbert Elias regroupe près de 150 chercheurs et doctorants à Marseille et Avignon. C'est une unité mixte de recherche (UMR 8562) sous la tutelle du CNRS, de l'EHESS, d'AMU et de l'UAPV. La fabrique des écritures. Un lieu innovant de création et de réflexion ouvert aux chercheurs en sciences sociales.Adossée au Centre Norbert Elias (UMR 8562) à Marseille, la Fabrique est à la fois :un plateau technique disposant de locaux aménagés sur le site de la Vieille Charité dans le quartier du Panier, et équipés de matériel de montage, tournage, prise de son et d’image,un atelier de co-fabrication qui fédère chercheurs, artisans et techniciens, propose de sessions pratiques d’apprentissage et favorise les partenariats avec les acteurs culturels et les institutions muséographiques,un environnement pour les chercheurs qui souhaitent développer une pensée sur les formes créatives et/ou émergentes de description et de narration de la vie sociale, notamment sur les écritures numériques,une expérimentation d’un nouveau modèle économique de diffusion des productions scientifiques, capable à la fois de garantir l’indépendance intellectuelle des auteurs et de toucher différents types de publics. Une projection-débat autour du film aura lieu le mercredi 18 avril 2018 à 16h au Cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille. (...)

Lire la suite

Technographies

Appel à communication - Lundi 30 avril 2018 - 18:00Renouant avec un des objectifs premiers de Techniques & Culture, ce numéro portera sur les techniques de celles et ceux qui s’intéressent aux techniques. Il s’agira d’ouvrir la boîte à outils des praticiens qui s’intéressent aux savoirs et aux savoir-faire sur le terrain, les documentent, analysent et organisent les informations recueillies, les archivent et assurent leur transmission dans différents contextes (documentation scientifique, formation, curation, réutilisation, etc.). En mettant ainsi à l’honneur ce que l’on pourrait appeler la « technographie » – désignant l’ensemble des procédés d’écriture des techniques, ce numéro visera une double finalité : penser l’évolution des pratiques des spécialistes des techniques tout en assurant leur transmission en direction de celles et ceux qui souhaitent s’engager sur la même voie...(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27