CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : GDRI Politique et corruption

Réseau scientifique |

GDRI Politique et corruption

[English version below]

GDRI Politique et corruption : histoire et sociologie comparées à l’époque contemporaine (2017-2020 – IRN/GDRI CNRS 842)

Le projet scientifique pluridisciplinaire porté par les chercheurs associés dans ce réseau concerne l’histoire de la transformation de sociétés européennes et nord-américaines, à partir de 1800. Ces processus historiques sont saisis au prisme des débats sur la corruption. Il s’agit de considérer cette question comme une porte d’entrée, pour une meilleure compréhension des pratiques d’influence et des techniques « micro politiques », mais aussi des systèmes de normes et des débats publics, dans toutes leurs formes [W. Reinhardt, 2011]. L’hypothèse sous-jacente est que, à partir de la charnière des XVIIIe et XIXe siècles, la corruption a été constituée en question politique. Elle devient un marqueur des sensibilités et des seuils de tolérance, face aux évolutions des rapports sociaux de pouvoir – au premier chef les systèmes de patronages et clientèles. Elle éclaire ainsi la constitution et le devenir de formes culturelles – comme la morale civique et les normes du bien public – qui accompagnent et conditionnent la politisation des sociétés, en lien avec la plus forte emprise de l’État, et les processus d’industrialisation et d’urbanisation.

Coordination scientifique pour l'équipe française
Frédéric Monier (Centre Norbert Elias/Avignon Université)

Plus d'informations sur le GDRI et les programmes ANR associés
https://pock.hypotheses.org

--

GDRI politics and corruption: Comparative history and sociology in modern times (2017-2020 - IRN/GDRI CNRS 842)

This multidisciplinary scientific project, led by the researchers associated with this network, concerns the history of the transformation of European and North American societies from 1800 onwards. These historical processes are captured through debates about corruption. The idea is to consider this issue as a gateway so as to better understand practices of influence and “micro-political” techniques, but also systems of norms and public debates in all their forms [W. Reinhardt, 2011]. The underlying hypothesis is that, from the turn of the eighteenth and nineteenth centuries, corruption has been made into a political issue. It has become a marker of sensitivities and thresholds of tolerance in the face of evolving social relations of power – first and foremost, systems of patronage and clienteles. It thus shines light on the constitution and the future of cultural forms – such as civic morality and the norms of the public good – that accompany and condition the politicization of societies, in connection with the greater hold of the state, and the processes of industrialization and urbanization.

Scientific coordination for the French tea
Frédéric Monier (Centre Norbert Elias/Avignon University)

More about the GDRI and related ANR programmes
https://pock.hypotheses.org

Centre Norbert Elias

Unité mixte de recherche 8562
Marseille et Avignon
EHESS / CNRS / Avignon Université / Aix-Marseille Université

--

EHESS Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

--

Avignon Université
Campus Hannah Arendt
74, rue Louis Pasteur
84 000 Avignon
France

--

04 91 14 07 27
contact@centrenorbertelias.fr