Equipes de recherche | Doctorants

Jérémy Lakhlef

Discipline : Histoire

Contact : marie-therese.lakhlef@orange.fr

Doctorant en Histoire sous la direction de Stéphane Durand, Professeur des Universités à l'Université d'Avignon depuis la rentrée 2017.

 

Titre de la thèse

Les Bas-Alpins et le péril guerrier, du renforcement de la ligne Maginot à la mémoire départementale du second conflit mondial

Résumé de thèse

Cette thèse s’inscrit dans une ambition de décryptage du second conflit mondial avec une trame chronologique qui dépasse ses seules dates officielles1. Certains intitulés de séminaires EHESS sur la  seconde guerre mondiale (2016-2017)2, sans oublier les conseils de notre propre Directeur de Thèse, nous ont plus facilement portés sur cette réflexion générale et ce besoin d’un regard plus large. Plus généralement ce regard mêlant thématique de la guerre, de la paix et de la société française sur le temps complexe du premier XXe siècle (1911-1946) est bien connu des concourants au Capes et à l’agrégation d’histoire3  et bien que nous nous en limitions aux années 30 et 40 et à la mémoire d’après guerre, nous nous englobons dans une tendance historiographique propre à ce début du XXIe siècle.
Cependant notre but n’est pas d’inscrire ce conflit dans un débat globalisant mais d’en percevoir son impact à une échelle suffisamment réduite, celle du département, pour à la fois en comprendre ses formes de réactions, de prévisions, de perceptions tout en soulignant les possibilités de dépendance de ces variables par des « déterminismes », des particularismes locaux affiliés aux Basses-Alpes4.
Dépasser la « frontière » de la guerre de sa simple officialité que lui confère les hommes au travers de bornes chronologiques trop rigides et réductrices c’est aussi ne pas se borner à limiter comme un calque les faits sociaux et la culture de guerre au diktat de la seule suprématie des états de guerre.
L’idée plus générale de guerre « sans fin » ou « continue » est une tendance historico-mémorielle actuelle5.

Quelle place prend le spectre de la guerre dans la vie administrative et quotidienne des Bas-Alpins ?


D’autres questions secondaires comme cette vont introduire notre notre réflexion : Est-ce que le département se perçoit en « département frontière », synonyme de danger, comme dans le Nord-Est de la France ? Le cas échéant, jusqu’où porte l’impact de cette effet de « frontièrisation6 » ?

Domaine de recherche

Histoire contemporaine (années 30 à 50)

Mots clé

Seconde-guerre mondiale ; Basses-Alpes ; Etat-d’esprit ; Entre-deux-guerres
 

Centre Norbert Elias

Unité mixte de recherche 8562
Marseille et Avignon
EHESS / CNRS / Avignon Université / Aix-Marseille Université

--

EHESS Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

--

Avignon Université
Campus Hannah Arendt
74, rue Louis Pasteur
84 000 Avignon
France

--

04 91 14 07 27
contact@centrenorbertelias.fr