Les équipes | Chercheurs

Raphaël Botiveau

raphael.botiveau@ehess.fr

Post-doctorant du Centre Norbert Elias et du Mucem depuis novembre 2018

Politiste

 

Projet de recherche :

Le passage des Alpes. Figures du franchissement d’hier et d’aujourd’hui : un projet d’enquête-collecte sur la frontière.

Le projet de R. Botiveau interroge le rapport ordinaire d’un pays alpin et de ses habitants à la frontière et à son passage – une frontière interétatique à l’intérieur de l’Europe, réactivée par « la crise des migrants » et les instrumentalisations politiques qui la façonnent. Il a pour point de départ les collections du musée national des Arts et Traditions populaires, conservées au Mucem, qu’il se propose de revisiter au fil d’un questionnement actualisé sur la frontière et les figures de son franchissement (on peut penser, pêle-mêle, aux bergers, contrebandiers, douaniers, travailleurs, randonneurs, immigrés, colporteurs, guides, passeurs, touristes, résistants, chasseurs alpins, déserteurs, etc.). Ses précédents travaux, réalisés dans le cadre d’une recherche doctorale, portent sur le syndicalisme dans les mines d’Afrique du Sud. Diplômé du Fresnoy – Studio national des arts contemporains, R. Botiveau a co-réalisé avec la sociologue Hélène Baillot London Calling, film court qui aborde l’évacuation de la « Jungle de Calais » au détour de l’histoire et de l’histoire du cinéma.

 

Publications récentes

Livre

  • 2017, Organise or die? Democracy and Leadership in South Africa’s National Union of Mineworkers, Johannesburg, Wits University Press.

Articles et contribution

  • 2018, « La langue de ceux d’en dessous. Les bases morales des mobilisations de mineurs dans la platinum belt sud-africaine », in A. Allal, M. Catusse et M. Emperador Badimon (dir.), Quand l’industrie proteste. Fondements moraux des (in)soumissions ouvrières, Rennes, PUR, p. 35-52.
  • 2016, « La jeune Afrique du Sud en ballottage : mouvements étudiants et amorces d’une alternance politique », Politique Africaine, n° 143, p. 185-208.
  • 2014, « L'échec de l'institutionnalisation des conflits du travail dans les mines d'Afrique du Sud », Critique internationale, n° 65, p. 9-26.

Films

2018, avec H. Baillot, Atelier Labour in a Single Shot, initié par Harun Farocki et Antje Ehman, Marseille

2017, avec H. Baillot, London Calling, 15mn, Le Fresnoy (Entrevues de Belfort, Escales documentaires de la Rochelle, Traces de Vies, Prix Studio Collector, Prix Nuit de l’Instant…)

2016, Le mort saisit le vif, 29mn, Le Fresnoy

2014, Underground on Surface, vidéo, 2mn

Communications

2018, « Du sous-sol aux sommets de l’État : luttes et leaderships dans les mines d’Afrique du Sud », Les mines, un terrain d’expériences. Hommage à Rolande Trempé, Université d’Avignon, 27 juin.

2018, “The reduction of democratic debate in South Africa’s trade union movement and beyond,”Centre for Social Change, University of Johannesburg, 8 June.

2015, “The National Union of Mineworkers in apartheid and democracy,” FISH Seminar, Institut Français d’Afrique du Sud, Johannesburg, 26 mai.

Formation

2017 / Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains, Tourcoing.

2014 / Doctorat en science politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne –

Dottorato di ricerca in sociologia, La Sapienza Università di Roma (cotutelle de thèse).

2007 / M.A. in Middle East-Asian Languages and Cultures, Columbia University, New York.

2005 / DEA en Études Africaines, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

2003 / Diplôme de l’Institut d’Études Politiques

Centre Norbert Elias

EHESS Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

--

Avignon Université
Campus Hannah Arendt
74, rue Louis Pasteur
84 000 Avignon
France

--

04 91 14 07 27
contact@centrenorbertelias.fr