Les équipes | Doctorants

Agathe Bastide

bastide.agathe@gmail.com

 

Doctorant au Centre Norbert Elias. Inscription en octobre 2017 à l'Université d'Aix-Marseille.

Directeur de thèse : Jean-Paul Fourmentraux, Professeur des Universités, Aix-Marseille Université

Ecole doctorale de rattachement : 354 - Langues Lettres et Arts - AMU

Spécialité : arts plastiques et sciences de l'art

 

Titre de la thèse

 Formules langagières dans l'art contemporain

Résumé

Je propose par ce travail de thèse d'éclairer les interactions entre conduites plastiques et conduites langagières donnant lieu à des productions inscrites dans le champ de l'art contemporain. Il s'agit d'interroger ce que le langage fait à ces œuvres et réciproquement. Cette problématique principale sera polarisée par la notion de formules.
Précisons qu’il ne s’agit pas de prendre pour objet d’étude des discours périphériques aux œuvres (critiques, exégèses, commentaires), produits par des tiers au sujet d'une production plastique, mais plutôt de s’inquiéter de ce qui est mu par le langage, au sein même d’œuvres d'art contemporain.
L'Histoire occidentale a fondé dans la relation art et langage un dualisme qui transparaît au gré de diverses problématiques dans l’ensemble de l'Histoire de l’art et de l’esthétique. Depuis le fameux ut pictura poesis, la question des ressemblances puis des entrelacs du « textuel » et de « l’iconique » pour reprendre les mots de Robert Morris, n’a rien de neuf.
On suppose en revanche que les modifications récentes du langage, en lien avec l'ère du numérique notamment, instaurent des conduites verbales inédites qui influent elles-mêmes sur les conduites plastiques. Il sera question d'un dépassement du dualisme image/langage par le biais de pratiques hybrides, interrogeant du même coup les taxinomies de l'art contemporain.

Mots clés

art contemporain – conduites plastiques et conduites verbales – formules – pratiques conceptuelles – pratiques numériques – taxinomies – hybridations

Communication

25 mai 2017 : Œuvrer avec les ratages. Réflexions à partir de Manque d’imagination d’Alex Cecchetti.
Communication au séminaire « Ratage, erreur et échec dans les arts de la scène et visuels. Une approche esthétique et économique », Université d’Artois, Arras.

 

Centre Norbert Elias

EHESS Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

--

Avignon Université
Campus Hannah Arendt
74, rue Louis Pasteur
84 000 Avignon
France

--

04 91 14 07 27
contact@centrenorbertelias.fr