CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Innov'Api

Les programmes de recherche | Autres programmes

Innov'Api

Innov'Api

Innov'Api. Innovation sanitaire pour la durabilité des exploitations apicoles (2017-2020)

Coordination scientifique : Institut National de Recherche Agronomique PACA
Responsable scientifique pour le Centre Norbert Elias : Dorothée Dussy, anthropologue

Financement : Programme de coopération transfrontalière européenne entre la France et l'Italie (Interreg Alcotra 1420)
Type de projet : Innovation appliquée
Localisation : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Piémont, Turin

Partenaires

Institut National de Recherche Agronomique PACA (INRA PACA)
Università degli studi di Torino - Dipartimento di Scienze Agrarie, Forestali e Alimentari (UNITO-DISAFA)
Unione Nazionale Associazioni Apicoltori Italiani (UNAAPI)
Association pour le développement de l'apiculture provençale (ADAPI)

Présentation

L'apiculture est une activité économique importante qui emploie près de 8000 personnes dans la région transfrontalière franco-italienne. Le secteur économique est susceptible de croissance et de création d'emplois (marché importateur).

Les exploitations d'apiculteurs des régions alpines sont confrontées à de graves difficultés dues aux dégâts causés par le parasite varroa : réduction de la production, pertes annuelles de colonies, déséquilibres économiques des exploitations.

Actuellement, la lutte contre ce parasite se limite à l'application de substances acaricides de synthèse qui commencent à engendrer des phénomènes de résistance. Ces méthodes sont aussi susceptibles d'altérer la qualité des miels et des produits de la ruche. Il y a un besoin urgent d'une méthode de lutte efficace et durable.

A partir de l'expérience et de la méthodologie développée par les apiculteurs italiens, l'université de Turin (UNITO) et l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) de Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec les organisations professionnelles, veulent :

  • Normaliser une nouvelle méthode « Innov'Api », basée sur la gestion des populations d'abeilles,
  •  Evaluer l’effet de la méthode sur la santé globale des colonies et en particulier sur les virus liés au varroa,
  • Démontrer l'impact économique sur les exploitations quelle que soit leur taille,
  •  Divulguer et généraliser l'application de cette méthode pour améliorer la qualité des produits de la ruche chez les apiculteurs de la région,
  •  Contribuer au maintien et au développement de l'activité apicole dans les territoires alpins ainsi que des services écosystémiques rendus par les abeilles domestiques.

Le projet a ainsi pour but de développer la coopération technique et professionnelle entre les apiculteurs des deux rives des Alpes du sud, en établissant un cahier technique pour diffuser les éléments de mise en œuvre de la méthode, et de proposer un modèle d’analyse commun de l’évolution de la charge virale et en varroas des colonies. Il est fondé sur l’étude de ruchers professionnels (390 colonies en suivi pendant 3 ans), sur l’analyse des virus réalisée par l’UNITO et l’INRA et sur les analyses économiques de plusieurs dizaines d’exploitations.

Activités, impact, résultats

  • 12 ruchers (groupes de ruches) sont suivis environ toutes les 5 semaines pendant 3 ans. Un rucher expérimental offre l’opportunité de développer des stratégies innovantes.
  • La moitié des ruchers sont traités de façon conventionnelle et l’autre avec la méthode de retrait de couvain, nouvelle méthode développée par le projet.
  • Après chaque prélèvement, toutes les données sont mises à disposition sur le site du projet.
  • A partir de ces données, un modèle mathématique permet de comprendre la dépendance entre Varroas et charge virale et de proposer une aide dans le choix de la stratégie de traitement.
  • Les échanges entre les partenaires italiens et français donnent la possibilité de généraliser les résultats.
  • Les salaires des techniciens de terrain, des personnels de laboratoires et des produits de biologie moléculaire, la mise en place d’un rucher expérimental et l’organisation des séminaires et des documents pour les apiculteurs représentent les principales activités financées par le projet.

Plus d'informations

http://w3.avignon.inra.fr/lavandes/biosp/innovapi.html

Voir aussi

Vivre avec Varroa (2017-2019)

Dans la même rubrique

Centre Norbert Elias

EHESS Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

--

Avignon Université
Campus Hannah Arendt
74, rue Louis Pasteur
84 000 Avignon
France

--

04 91 14 07 27
contact@centrenorbertelias.fr