Les chercheurs correspondants | Les chercheurs correspondants

Rachel Reckinger

Nationalité luxembourgeoise

rachel.reckinger@gmail.com

      

Domaines de recherche

  • Sociologie de l’alimentation

  • Sociologie de la culture

       

Thèmes de recherche

  • Cultures alimentaires

  • Réflexivité et culture du quotidien

  • Pratiques discursives reliant les niveaux macro-sociologiques (injonctions collectives) et micro-sociologiques (actualisations individuelles)

  • Dialectique entre sélection (constitution de pouvoir) et création (constitution de sens)

  • Consommation, sensorialité et goût (individuel, social, matériel)

  • Identifications et socialisations plurielles

  • Construction de catégories culturelles performatives (mémoire, milieux socio-culturels, genre)

          

Titres universitaires français

« Les pratiques discursives œnophiles entre normativité et appropriation. Contribution à une sociologie des cultures alimentaires » (581 p.)

Thèse de doctorat en sociologie, soutenue le 11 janvier 2008 à l’Ehess de Marseille.

Mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité,

décernée par un jury composé de :

Mme Eva Barlösius (Leibniz-Universität Hannover)

Mme Suzanne De Cheveigné (présidente du jury – Cnrs Shadyc/Ehess, Marseille)

Mme Marion Demossier (Université de Bath)

M. Yves Jeanneret (rapporteur – Université d’Avignon)

M. Emmanuel Pedler (directeur de thèse – Shadyc/Ehess, Marseille)

M. Yves Winkin (rapporteur – Ens Lettres et Sciences Humaines, Lyon)

       

Cf. résumé de la thèse ci-dessous.

           

Fonctions actuelles

  • Activité de recherche : Membre associé du Shadyc (Ehess Marseille – Cnrs, Umr 8562).

  • Activité indépendante : Communication sensorielle, conférences-animations autour de la dégustation et éducation au goût pour adultes et enfants.

            

Publications scientifiques

Ouvrages collectifs (en tant qu’auteure)

  • 2007a : « Le vin », in : Margue Michel, Kmec Sonja, Majerus Benoît, Péporté Pit : Lieux de mémoire au Luxembourg. Usages du passé et construction nationale, Luxembourg Luxembourg, Editions Saint-Paul (p. 305-310)

  • 2007b : « La bière », in : Margue Michel, Kmec Sonja, Majerus Benoît, Péporté Pit : Lieux de mémoire au Luxembourg. Usages du passé et construction nationale, Luxembourg Éditions Saint-Paul (p. 311-317)

      

Ouvrages collectifs (en tant que secrétaire d’édition)

  • 2004 : Lieutaghi Pierre & Musset Danielle (dirs.), Reckinger Rachel (coord.), L’arbre dans l’usage et l’imaginaire du monde. La plante, de l’aliment au remède, Plantes, Sociétés, Savoirs, Symboles. Matériaux pour une ethnobotanique européenne. Actes du séminaire d’ethnobotanique de Salagon, Deuxième volume, année 2002, Mane, Les Alpes de Lumière, Les Cahiers de Salagon 10

  • 2003 : Lieutaghi Pierre & Musset Danielle (dirs.), Reckinger Rachel (coord.), Plantes, Sociétés, Savoirs, Symboles. Matériaux pour une ethnobotanique européenne. Actes du séminaire d’ethnobotanique de Salagon, Premier volume, année 2001, Mane, Les Alpes de Lumière, Les Cahiers de Salagon 8

         

Actes de colloque

  • 2005 : « Comment apprendre à goûter la qualité ? Le cours du soir en œnologie : entre mots et perceptions », in : Blogowski Alain, Lagrange Louis, Valceschini Egizio (dir.) : Actes du colloque international Sfer (Société Français d’Économie Rurale) : Au nom de la qualité. Quelle(s) qualité(s) demain, pour quelle(s) demande(s) ?, Clermont-Ferrand (p. 99-108)

         

Revues

  • 2003 : « Automutilation révoltée ou expression culturelle ? Le cas du body piercing à Rome », Quasimodo n° 7 « Modifications corporelles » (p. 37-60)

  • 1999 : « La cuisine bonifacienne. Un marqueur emblématique face au changement », Strade. Travaux du Centre d’Études Corses n° 7 « Bonifacio : entre tradition et modernité. Essais d’Ethnologie », Université de Provence (p. 101-116)

       

Publications en ligne

  • 2005 : « Automutilation révoltée ou expression culturelle ? Le cas du body piercing à Rome », Quasimodo n° 7 « Modifications corporelles » (23 p.), http://www.revue-quasimodo.org/, rubrique « textes en pdf », cliquer sur l’icône du n° 7 (382 p.)

  • 2001 : « État des lieux des formations et de la recherche en ethnobotanique du domaine européen », rapport pour le Musée-Conservatoire ethnologique de Haute-Provence : rapportethnobota.rtf

        

Travaux déposés

  • 2008 : « Les pratiques discursives œnophiles entre normativité et appropriation. Contribution à une sociologie des cultures alimentaires », thèse de doctorat en sociologie, sous la direction de M. Emmanuel Pedler, Ehess, Marseille, mention : très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité

  • 2003 : « L’analyse sensorielle et ses potentialités d’objectivation des préférences de consommateurs », mémoire de fin d’études du Diplôme d’Université (DU) d’Analyse sensorielle et dégustation, sous la direction de M. Jean-Paul Caverni et de Mme Renée Payan, Université du Vin, Suze-la-Rousse et Université de Provence, Aix-en-Provence

  • 2000 : « Une lecture anthropologique des cartes postales de Marseille. De l’image à l’imaginaire », mémoire de Dea en Anthropologie, sous la direction de M. Jean-Luc Bonniol, Université de Provence, mention : très bien

  • 1999 : « Metalmorphosis – Ou les délices inorganiques de quelques pierceurs à Rome », mémoire de maîtrise en Ethnologie, sous la direction de M. Jean-Luc Bonniol, Université de Provence, mention : très bien

       

Communications lors de colloques et de séminaires nationaux et internationaux

  • Marseille (F), février 2007 : « Normativités esthétiques et appropriations éthiques. Le cas de l’œnophilie institutionnalisée », dans le cadre du séminaire « Les institutions de la musique savante » d’Emmanuel Pedler, EHESS, Centre de la Vieille Charité

  • Luxembourg (L), décembre 2006 : modération d’une des sessions au International and Interdisciplinary Workshop : « Geschlechterverhältnisse, gestern, heute, morgen », Université du Luxembourg

  • Marseille (F), février 2006 : « Le vin dans l’entre-soi. Une expérience hédonique en toute(s) logique(s) », dans le cadre du séminaire « Les institutions de la musique savante » d’Emmanuel Pedler, EHESS, Centre de la Vieille Charité

  • Luxembourg (L), décembre 2005 : modération d’une des sessions au International and Interdisciplinary Workshop : « DifferenzeN, différenceS, differrenceS », Université du Luxembourg

  • Clermont-Ferrand (F), octobre 2005 : « Developing a taste for quality ? Educating palates through wine (dis)courses », International Colloquium : « In the name of quality. What kind of quality, for which kind of demand(s) ? », Société Française d’Économie Rurale (SFER / ENITA)

  • Tours (F), septembre 2005 : « Apprendre à s’approprier le vin. Socio-anthropologie des pratiques culturelles autour d’un aliment relationnel », III. Université d’Été Européenne « Changes, innovations and alimentary mutations », Université François Rabelais de Tours / Institut Européen d’Histoire de l’Alimentation (IEHA)

  • Bonn (D), juin 2005 : « Lernen sich Wein anzueignen », International Colloquium for Graduate Students, German Academy for Culinary Studies, Corporate University / Volkskundliches Seminar der Universität Bonn

  • Marseille (F), mai 2005 : « Qu’institue le cours du soir en œnologie ? ‘Serious drinking’ au Luxembourg », dans le cadre du séminaire « Les institutions de la musique savante » d’Emmanuel Pedler, EHESS, Centre de la Vieille Charité

  • Toulouse (F), juin 2002 : « Le piercing à travers ses verbalisations par des professionnels : ritualité, thérapie, douleur », Journée d’Études : « Marques corporelles de l’identité », GREMOC / Centre d’Anthropologie de Toulouse / DRAC Midi-Pyrénées

        

Résumé de la thèse et mots-clés

Partant du constat d’une culturalisation croissante de la consommation de vin, je propose une analyse micro-sociologique de la pratique discursive œnophile contemporaine, au Luxembourg, en me concentrant sur sa normativité inhérente (morale et esthétique) et ses appropriations ordinaires (éthiques et hédoniques). Cette articulation est constituée par la dégustation ‘pour débutant-e-s’, enseignée dans le cadre de la formation tout au long de la vie.

Les catégories d’analyse des food studies sont pertinentes pour tracer l’évolution historique de la pratique discursive œnophile – singularisée, esthétisante et réflexive –, cernée dans sa rationalisation (régulation législative, consolidation scientifique et diffusion médiatique). Ainsi cristallisée, l’œnophilie a entraîné une gouvernementalité de la consommation ; son institutionnalisation concrète, sous la forme de cours du soir étatiques, véhicule une normativité spécifique.

Les publics de cette institution – majoritairement masculins et appartenant à des milieux aisés – font montre de motivations ‘opératoires’ et ‘hédoniques’, actualisant la gouvernementalité et l’orientation intérieure des expériences. Les appropriations de la normativité œnophile véhiculée sont réactives – positives ou négatives : se constatent des recours tactiques à des dispositions ou à des régimes d’action tactique, liées à des différenciations verticales (trajectoire et position sociale) et, surtout, horizontales (milieux, interactions et expérimentations effectuées dans un projet de subjectivation).

Ces dispositions et tactiques font le lien avec les logiques d’actions œnophiles domestiques – actives, stratégiques et hédoniques. En contraste à la normativité œnophile (axée sur le vin), les pratiques discursives ordinaires se déclinent autour de préoccupations liées à la vie personnelle et sociale, avant de se centrer sur le vin. Néanmoins, c’est la canonisation œnophile esthétique qui comporte la matière nécessaire aux subjectivations, fussent-elles appropriées de manière hédonique, égo- et sociocentrée. Transparaît ainsi l’imbrication consubstantielle et flexible entre normes et plaisirs, menant à un empowerment personnel et social (à potentiel majoritairement éthique, mais également distinctif), via l’usage discursivisé d’un aliment.

                 

Micro-sociologie – alimentation – normativité – appropriation – vin – pratiques discursives – pratiques culturelles.

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Rencontres musico-doctorales de Paris à Marseille

Rencontre - Jeudi 22 juin 2017 - 10:00Ces journées, organisées par le Centre Norbert Elias et le Centre Georg Simmel avec le soutien de l'EHESS, se donnent pour objectif de mettre en lumière des travaux de doctorant.e.s travaillant sur la musique.Vous trouverez dans le programme de ces rencontres des communications sur les thèmes de la programmation des musiques du monde, de l'apprentissage de la techno, du music-hall, mais bien d'autres encore. (...)

Lire la suite

Dimension sexuée de la vie sociale

Journée(s) d'étude - Jeudi 16 mars 2017 - 09:30Ces journées d’étude analyseront les reformulations que révèle, dans la parenté, la circulation des choses, des corps ou des personnes au sein d’un monde globalisé. Trois phénomènes majeurs seront envisagés, du plus récent au plus ancien : les nouvelles techniques de reproduction, du don de gamètes à la gestation pour autrui, l’adoption internationale et ses déclinaisons, la migration. Les circulations qu’ils recouvrent tendent en effet à questionner, troubler ou reformuler les relations entre parents comme les rapports de genre. Elles interrogent les frontières nationales et les législations qui leur sont associées, suscitent de nouvelles formes de mobilités, redéfinissent les  identités et les appartenances. Quels éléments circulent, sous quelles formes et par quelles voies lorsqu’il s’agit de procréer, de construire une famille, de faire vivre ou de maintenir l’existence des liens entre parents ? À quelles relations donnent lieu ces circulations, qu’il s’agisse du « voyage » que représente le transfert de paillettes de sperme, de la figure lointaine d’une gestatrice connue ou non, des liens construits dans les parcours d’adoption internationale ou de la manière dont la distance et la mobilité tendent à reformuler les liens familiaux en situation de migration ?  À la croisée de la parenté, de la citoyenneté et de la nationalité, on questionnera enfin les dispositifs d’affiliation, de reconnaissance et d’appartenance que révèlent ces différentes circulations.(...)

Lire la suite

Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives

Débat - Mardi 31 janvier 2017 - 18:00Rony Brauman et Jean-Pierre Olivier de Sardan, directeur d'études à l'EHESS,  débattent autour du thème « Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives », le mardi 31 janvier 2017(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27