CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Guillaume Nicaise – L'Afrique des Grands Lacs (Rwanda, Burundi) à l'heure des réformes de bonne gouvernance, 1er juin 2018

Les soutenances 2018 |

Guillaume Nicaise – L'Afrique des Grands Lacs (Rwanda, Burundi) à l'heure des réformes de bonne gouvernance, 1er juin 2018

Candidat
Guillaume Nicaise

Titre de la thèse
L'Afrique des Grands Lacs (Rwanda, Burundi) à l'heure des réformes de bonne gouvernance : ethnographie comparative d'un "travelling model"

Title
Great Lakes Region of Africa (Rwanda, Burundi) at the time of good governance reforms : comparative ethnography of a "travelling model"

Jury
Giorgio Blundo (Directeur de thèse), EHESS
Jean-Benoît Falisse, Université Edimbourg
Henri Médard, Université Aix-Marseille
Diallo Rozenn Nakanabo, Institut d’études politiques de Bordeaux
Jean-Pierre Olivier de Sardan, EHESS

Résumé
En analysant le processus d’appropriation des normes de bonne gouvernance (participation citoyenne, transparence, redevabilité et lutte contre la corruption) par les fonctionnaires au Rwanda et au Burundi, cette thèse cherche à comprendre l’impact réel des politiques de développement, dans le domaine de la gouvernance. La recherche met en exergue l’influence importante des bailleurs sur la structure formelle des Etats, mais sans modifier les rapports de force sous-jacents, au sein de la structure étatique. Au contraire, la recherche prouve qu’un faible niveau de considération des relations informelles de pouvoir et de la perception cognitive des acteurs durant le transfert de technologie peut porter à un détournement et une instrumentalisation de la technologie transférée, renforçant les dynamiques de pouvoir préexistantes.

Abstract
By analyzing the appropriation process of good governance norms (civil participation, transparency, accountability and the fight against corruption) by civil servants in Rwanda and Burundi, this thesis try to assess the real impact of development policies, within the governance framework. The research emphasizes the influence of bilateral and multilateral donors on state formal structure, but without modifying underlying power relationships, within the state structure. At the contrary, the research shows that a lack of consideration for informal power relations and actors’ cognitive perception during technology transfer may reinforce pre-existing power relationships, as well as the misappropriation and the instrumentalization of the transferred technology.

Centre Norbert Elias
EHESS - Campus Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

04 91 14 07 27