CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Quentin Amalou – Vivre et laisser mourir. Le ciné-concert sous le regard des sciences-sociales, 22 septembre 2017

Les soutenances 2017 |

Quentin Amalou – Vivre et laisser mourir. Le ciné-concert sous le regard des sciences-sociales, 22 septembre 2017

Thèse en culture et patrimoine soutenue le 22 septembre 2017 à l'Université d'Avignon (École doctorale 537 « Culture et patrimoine »).

Candidat
Quentin Amalou

Titre
Vivre et laisser mourir. Le ciné-concert sous le regard des sciences-sociales

Jury
Emmanuel Ethis, Professeur à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse (Directeur)
Frédéric Gimello-Mesplomb, Professeur à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
Philippe Grison, Directeur Général de l’Orchestre Régional Avignon Provence
Yann Kilborne, Maître de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne
Jean-Marc Leveratto, Professeur à l’Université de Lorraine (rapporteur)
Damien Malinas, Maître de conférences à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
Antigone Mouchtouris, Professeur à l’Université de Lorraine (rapporteure)

Résumé
Cette thèse présente les résultats d’une recherche portant sur les ciné-concerts (séance de cinéma accompagnée musicalement en direct par un ou plusieurs musiciens) et ses publics. À l’aide d’une analyse sur les relations qu’entretiennent musique et cinéma et d’un examen des circonstances de la naissance des ciné-concerts aux alentours des années 1980, ce travail s’attache à montrer comment le ciné-concert devient un mythe au sens où l’entend Roland Barthes élaboré autour de deux promesses : le ciné-concert est une plongée au cœur de l’histoire du cinéma tout autant qu’une expérience spectatorielle inédite pour les publics. L’analyse idéologique des ciné-concerts, à partir de son institutionnalisation politique, permettra de comprendre le lien qu’ils entretiennent avec le développement numérique des salles de cinéma. Enfin, nous analyserons les liens qu’entretient cet événement avec la cinéphilie, avec la mélomanie, et enfin comment l’inscription à l’éventail des pratiques culturelles d’un événement hybride participe au brouillage des frontières symboliques de la légitimité culturelle.

Title
Live and let die : Film-concert and its audiences under the gaze of social sciences

Abstract
This thesis presents the results of a research about film-concerts (a movie screening wherethe music is played live by one or many musicians) and its audiences. Through an analysisof the relationship between music and cinema as well as a study of the conditions of theemergence of the film-concert around the year 1980, this work shows how the film-concertbecame a myth as per Roland Barthes’ definition. The myth is built around two promises:the film-concert allows the audience to dive into the history of cinema as well as being abrand new cultural experience. Starting from a reflection about the links between filmconcertand the digitalization of cinema, the work will show how, while this event takes itsroots from the origin of cinema, it is a new experience for the audience. Then, we willanalyze how film-concert modifies the relationship between an audience member andcinema as well as his relationship with concert and the orchestra to finally show going tofilm-concerts modifies the symbolic boundaries of cultural legitimacy.

Centre Norbert Elias

Unité mixte de recherche 8562
Marseille et Avignon
EHESS / CNRS / Avignon Université / Aix-Marseille Université

--

EHESS Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

--

Avignon Université
Campus Hannah Arendt
74, rue Louis Pasteur
84 000 Avignon
France

--

04 91 14 07 27
contact@centrenorbertelias.fr