Les équipes | Doctorants

Mathieu Fribault

Coordonnées professionnelles

Mathieu Fribault


Doctorant à l’EHESS Paris en Anthropologie sociale et ethnologie sous la direction de Georges Guille-Escuret  (directeur de recherche au CNRS).

Titre de la thèse :
La figure de l'innovateur dans les sociétés Baga et Soussou de Guinée. Jalousie, situation d'emprise et histoire sociale

Résumé de la thèse :


De la technologie culturelle à l’anthropologie de l’innovation, les études relatives aux techniques ont vu un changement de paradigme profond s’opérer durant les années 80 et 90. Les techniques sont maintenant au centre d’un « tournant pragmatique » et d’une reconsidération de la partition Nature/Culture. Les nouvelles observations et propositions relatives à cette partition et l’enchâssement des techniques dans une « idéologie » de l’innovation relativement située, ne peuvent faire l’économie d’épreuves au sein d’autres sociétés et cosmologies.

Notre recherche interroge ainsi la figure de l’innovateur, cet acteur du réseau toujours compétent à relancer l’action, conjointement à la notion de verrou proposée par Cresswell, que nous reformulons dans une approche plus pragmatique à travers la figure de l'empreneur développée par Chateauraynaud et les formes d’emprise de sa pragmatique du pouvoir. Deux sociétés de jalousie-égalitaire du littoral de Guinée nous serviront de terrain pour une étude comparative, l’une émergeant dans un processus historique de refuge, à la limite du marronnage (société Baga) et développant des institutions et des pratiques propres aux sociétés secrètes (Simmel) ; l’autre société, Soussou, est elle marquée par une histoire et un ethos à l'extrême l’opposée : ethnie moderne de la Guinée et en expansion, elle émerge au carrefour des routes où se retrouvent les commerçants de tous poils, dans les conquêtes territoriales et les concurrences commerciales de la modernité côtière. Les projets politiques initiaux de ces deux groupes sanctionnent un rapport au secret, des pratiques de sécrétion (Zempléni) et une esthétique de l’ambiguïté (Ferme) très nuancés, associés à une opposition déterminante dans leur manière de « gérer » les antagonismes sociaux (toutes formes étant totalisés sous la catégorie « jalousie » en français guinéen) et de constituer et d’entretenir l’entente sociale (lan) territoriale. Cette opposition peut être analysée à travers les notions mandé de baden et faden (Bird & Kendall) caractérisant les tensions entre l’individu et le groupe dans l’espace culturel mandé. Alors que les deux sociétés Baga et Susu s’approprient de nouvelles options de productions et des techniques de pêche, depuis quelques années, délaissant la riziculture, ces innovations et les acteurs les portant se confrontent à leur histoire ainsi qu'à leurs structures sociales et leur orientations politiques respectives.

Au travers d’une approche pragmatique et comparative des verrous, centrée sur les relations sociales « de jalousie » auprès de deux sociétés ayant valorisé très distinctement dans le passé les initiatives individuelles, cette recherche interroge le rapport entre innovations techniques et changements sociaux ainsi que la figure de l’innovateur au sein de sociétés non soumises à un régime idéologique valorisant les innovations, comme le sont encore de nombreuses sociétés pour lesquelles l’innovateur est avant tout un fouteur de trouble.
 
Autre affiliation : « chercheur associé » à l’Unité TransVIH-MI IRD/INSERM, Equipe 4. http://www.transvihmi.ird.fr/membres/les-personnels-associes/fribault-mathieu

Champs de recherche :

Culture matérielle et techniques / innovation sociotechnique
Représentations de la nature / écologie symbolique
Religions / rituels / savoirs locaux
Changements sociaux
Systèmes politiques et processus de territorialisation

Patrimoines immatériels rituels et standards RSE / patrimonialisations minières

Anthropologie de la santé et de la maladie / processus de sensibilisation / crises sociales


Journée d'étude:

  • 21 septembre 2017, Le silence post-épidémie chez les survivants et la population guinéenne. Paix sociale et fracture entre survivants et population. Des populations à l’épreuve d’Ebola, Journée d’étude, Agropolis international (Montpellier), IRD (TRANSVih-MI, MIVEGEC), RAEE (Réseau Ouest Africain d’anthropologie des épidémies émergentes).

Participations aux colloques :

  • 12-15 septembre 2016, Perceptions about treatment in Ebola Treatment Centers among people in Guinea: Ebola survivors’ distinct experiences in Lower Guinea. Colloque Filovirus, Institut de Médecine Tropicale, Anvers, Belgique.
  • 5-7 juillet 2016, Rencontres des Etudes Africaines en France (REAF), Atelier « Les marges du rêves » organisé par Dragani et Millet: « Rêves et tremblements du corps dans l’économie rituelle du sacrifice en Guinée ». Rencontres des Etudes Africaines en France (REAF), Atelier « Les marges du rêves » organisé par Dragani et Millet, Paris, Institut National des Langues Orientales (INALCO).
  • 8-9 juin 2016, Les ‘mariniers’ Baga : fétichisme maritime, ambiguïté Mètis, consubstantialité avec l’espace maritime et lacustre. Colloque d’Anthropologie Maritime, Paris, Musée de l’Homme.
  • 3-7 juin 2016, Congrès « Le patrimoine, ça change quoi ? », Section de Burke, Rhétorique du Patrimoine: « Le secret comme secrétion, ou le récit paradoxale d’un patrimoine vivant - contextes de patrimonialisation RSE/minières », avec Dominique Schoeni. Congrès Le patrimoine, ça change quoi ?, Section de Burke, Rhétorique du Patrimoine, Montréal, UQAM, Canada.
  • novembre 2015, Ebola en Guinée : violences historiques et régimes de doute. Anthropologie & Santé,  http://anthropologiesante.revues.org/1761 ; DOI : 10.4000/anthropologiesante.1761.
  • 19-21 mai 2015, Ebola en Guinée, l’expérience d’une crise sociale : des régimes de doutes et des réticences à des actions d’autosensibilisation informelle communautaires. Colloque Ebodakar,  Dakar.

Compte-rendu:

The politics of religious change on the Upper Guinea Coast : iconoclasm done and undone, Ramon Sarro, Religion and Society, Advances in research, num. 1, 210 pp.214-216.

 
 

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Être jeune à Marseille

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 09:00Le Centre Norbert Elias présente une exposition des travaux photographiques de doctorants et étudiants de master réalisés au cours des ateliers de la Fabrique des écritures.Menés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin, ces ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie et ses usages dans les sciences sociales, avec l’objectif d’expérimenter la photographie comme source de connaissance.Ces séances pratiques s’inscrivent dans le séminaire de recherche de l’EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales » (Enseignement 2017-2018). Les photographes Anaïs Baseilhac - Rue des ConvalescentsDes personnes âgées hébergées dans une maison de retraite médicalisée évoquent leurs souvenirs de jeunesse.Davide Cacchioni - Jeunes… par dessus le marchéReportage sur les nouveaux producteurs et artisans du marché bio du cours Julien. Violaine Chevrier - Quart d’airLe temps d’un quart d’heure les élèves se retrouvent pour une bouffée d’air dans le sas d’entrée du Lycée Saint-Charles, mi-dedans, mi-dehors, dans un espace à la fois libre et encadré. Margot Bergerand - Traits d’unionReportage sur les activités d'accompagnement scolaire et la fanfare de la Dar Lamifa, un lieu associatif engagé, animé par des bénévoles.Emma Cavalleri - The non-symbolic workIls sont boulanger, menuisier, luthier... portraits des nouveaux artisans marseillais, à rebours de la pensée de Robert Reich qui affirme que pour être compétitif il faut développer des emplois symboliques.Joëlle Rivier - Je veux être au sommet du videReportage autour de l’atelier d’écriture et d’intervention urbaine mené par des jeunes du Lycée Saint-Exupéry, communément appelé Lycée « Nord ».Ziyu Lin - Une vie différentePortraits d’étudiants chinois en France et, en contrepoint, les difficultés d’intégration qu’ils rencontrent au quotidien.

Lire la suite

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre 

Lire la suite

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre 

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre Norbert Elias
EHESS - Campus Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

04 91 14 07 27