Les membres | les membres permanents

Stéphanie Pourquier-Jacquin

Coordonnées professionnelles

Stéphanie Pourquier-Jacquin

 

Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l'Université d'Avignon, Responsable pédagogique du Master 1 parcours-type « Publics de la culture et communication », Stéphanie Pourquier-Jacquin développe l'ensemble de ses recherches au sein de l'équipe Culture et Communication du Centre Norbert Elias autour de l'axe PUBLICS DE LA CULTURE - cinémas, festivals, événements - sous la responsabilité scientifique d'Emmanuel Ethis, Recteur de l'Académie de Nice, ancien Président de l'Université d'Avignon.

Ses travaux de recherches portent sur les pratiques culturelles des étudiants, les publics du cinéma et les pratiques liées au numérique.

Docteur en sciences de la communication. Thèse soutenue le 30 novembre 2015 à l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse


Équipe culture & communication du Centre Norbert Elias (UMR 8562)
UFR-Ip Sciences humaines et sociales
Département sciences de l'information et de la communication
74 rue Louis Pasteur 84029 Avignon cedex 1
Campus Hannah Arendt, bâtiment nord, bureau 1W21
Tél : 04.90.16.28.65
www.univ-avignon.fr

 

Expériencespédagogique

Attachée Temporaire d'Enseignement et de Recherche (2015-2016)

 

Disciplines enseignées

  • Sociologie des publics des cinémas
  • Formes culturelles du cinéma
  • Théorie des médias
  • Conception : programmation, documents, évènements
  • Accompagnement de mémoire
  • Accompagnement de Travail d’Ecriture Longue (ISTS)


Thèmes de recherche

  • Sociologie des publics de la culture (cinéma, festivals)
  • Pratiques culturelles des étudiants, pratiques cinématographiques
  • Usages sociaux du numérique

 

Publications

Chapitre dans des ouvrages

  • 2014, « Prendre son autonomie cinéphilique : les pratiques cinématographiques des étudiants » avec Damien Malinas, chapitre de l'ouvrage sous la direction de Louis Basco « Être...des valeurs aux pratiques culturelles ». L'Harmattan, collection Logiques Sociales, 230 p.2012,

Articles dans des revues à comité de lecture

  • 2015, « La « culture de l’écran » et l’expérience festivalière : le cas des festivals de musique amplifiée » avec Jean-Marc Leveratto et Raphaël Roth, Culture & Musées, janvier.
  • 2014, « Vers une cinéphilie mobile : la pratique du visionnement de films sur écran portable", revue Ecrans, L'Harmattan, Lyon.,
  • 2012, « Continuer le Festival d'Avignon, Mythes et fonction-auteur », avec Damien Malinas, Emilie Pamart, Raphael Roth, in Communication et Langages, n°173, septembre.

Publications sur le site de Libération, à l'occasion du Forum Libé 2013

http://www.liberation.fr/culture/2013/07/12/davantage-de-culture-a-l-universite_917906

Davantage de Culture à l'Université : (Avec Olivier Alexandre) et Sur les financements... (Avec

Quentin Amalou)

Publications sur le site Paris Louxor.fr (vivre ensemble le cinéma) :

http://www.paris-louxor.fr/cinemas-et-culture/festival-de-cannes-cinemas-et-culture/

Cannes 2011 : L'aiguilleuse du Festival, l'initiatrice cannoise, de l'Art de prendre de la hauteur

Cannes 2012 : fenêtre ouverte sur une pratique 2.0

 

Communications scientifiques

  • 2011, avec Damien Malinas "En quoi les valeurs et pratiques culturelles des étudiants peuvent-elles influencer la construction de leur Soi Social ? ", Séminaire international, Université d'Avignon, « Les pratiques cinématographiques des adolescentes dans la construction de l'identité culturelle ».

 

Doctoriades Euro-Méditerranéennes, Université de Toulon, 2011

« Appréhender le terrain cannois », Cannes, 2011

« Les pratiques cinématographiques des étudiants de l'Université d'Avignon : enquête », Cannes, 2012

« Aujourd'hui, demain, Ici et là-bas: le dispositif «écrans voyageurs» au coeur de Marseille Provence 2013», journée d'étude du Centre Norbert Elias (UMR 8562 -EHESS-UAPV-CNRS), Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, 2012

«Travailler à et sur l'Université : quand l'espace de vie devient terrain de recherche», journées

doctorales du CNE (UMR 8562 -EHESS-UAPV-CNRS), EHESS Marseille ,2012

« Interroger les pratiques cinématographiques des étudiants », journées doctorales du Collège des études doctorales, Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, 2012

« Interroger les pratiques cinématographiques des étudiants ». Journée doctorale de la SFR Agor@ntic, Agroparc, 2012

« La construction de la cinéphilie estudiantine : l'exemple des étudiants de l'Université d'Avignon. »

 

 

Titre de la thèse 

Le temps des possibles - Consolidation et affranchissement des sociabilités cinéphiles à l'université : le cas avignonnais

Les membres du jury  

Madame Christine Détrez, Maître de Conférences HDR à l'ENS Lyon (rapporteure)
Monsieur Emmanuel Ethis, Professeur à l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, Recteur de l'Académie de Nice et Chancelier des Universités, Directeur de thèse
Monsieur Yves Jeanneret, Professeur au CELSA, Paris-Sorbonne (rapporteur)
Monsieur Damien Malinas, Maître de Conférences à l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse
Monsieur Emmanuel Pedler, Directeur d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales
Monsieur Vincent Thabourey, Coordinateur de Cinémas du Sud
Monsieur Yves Winkin, Professeur à l'ENS Lyon, Directeur du musée des Arts et Métiers

 

Résumé de la thèse 

– Le Temps des possibles –

Consolidation et affranchissement des sociabilités cinéphiles à l'université : le cas avignonnais

Ce travail de recherche en sciences de l'information et de la communication aborde d'un point de vue communicationnel et sociologique les pratiques cinématographiques des étudiants en s'appuyant sur l'exemple des étudiants de l'Université d'Avignon.
Alors que le cinéma est la première pratique culturelle des étudiants, ce travail interroge, dans une première partie, la place de l'université dans les pratiques culturelles et la manière dont les étudiants construisent leur identité culturelle et cinématographique. À partir d'observations menées à l'Université d'Avignon, d'une enquête quantitative et d'entretiens réalisés auprès d'étudiants, notre recherche aborde la manière dont s'articule le rapport au cinéma en tant que pratique de sortie et les prolongations de celle-ci par les apports des technologies numériques.

La seconde partie de cette thèse envisage le glissement depuis la salle de cinéma vers une pratique cinématographique mobile. Les manières d'appréhender le septième art sont aujourd'hui multiples et participent à la construction d'une culture cinématographique étudiante. À travers ce travail, nous abordons les différentes modalités de réception ainsi que la manière dont elles s'ancrent, par le biais des outils numériques, dans la pratique cinématographique, faisant de l'étudiant un spectateur aux multiples figures.

Ce travail de recherche permet d'aborder, au prisme du cinéma et de ses différents modes de réceptions, la manière dont les pratiques culturelles s'inscrivent dans la vie étudiante comme autant de facteurs d'intégration et d'affirmation de l'identité et font de ce temps des études un moment particulier dans la construction culturelle individuelle. De la pratique familiale à l'expérience festivalière ou mobile, les différents modes de réception pointent non seulement une diversité des pratiques mais également les différents dynamiques qui s'opèrent auprès des étudiants dans un processus d'autonomie et de construction personnelle, faisant de ce moment une période propice à la construction d'une pratique culturelle durable.

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre 

Lire la suite

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre 

Lire la suite

La Grande Guerre des gens « ordinaires »

Colloque - Jeudi 14 juin 2018 - 14:00Comité d’organisation :Agnès Steuckardt, Université Montpellier 3, Praxiling, UMR 5267Corinne Gomila, Université de Montpellier, Praxiling, UMR 5267Chantal Wionet, Université d’Avignon, Centre Norbert Elias, UMR 8562Le Centenaire de la Grande Guerre a suscité de vastes collectes d’archives. La plateforme Europeana 14-18 compte à présent près d’un million de ressources numérisées ; prévue pour durer quelques semaines, la Grande collecte a rencontré un tel succès qu’elle se poursuit encore, quatre ans après son lancement en novembre 2013. Des initiatives plus spécialisées ont rassemblé les correspondances des familles peu lettrées (projet Corpus 14, labellisé Mission Centenaire), ou encore les testaments de soldats (projet Testaments de guerre des Poilus parisiens : 1914-1918). En 2018, la Révolution numérique met à disposition des chercheurs et du grand public un trésor d’archives jusqu’ici inaccessibles (projet Cendari, Feldpost, Letters from the First World War 1916-1918, par exemple). InscriptionsAdresse du colloque :  colloque3go@univ-montp3.fr

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre Norbert Elias

La Vieille Charité
2, rue de la Charité
F-13 002 Marseille

Tél. : 04 91 14 07 27

 

- Lettre d'information
- HAL Archives ouvertes
- Twitter