CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : FOS EPSEAL (2015-2017)

Les recherches en cours |

FOS EPSEAL (2015-2017)

FOS EPSEAL

 

Etude Participative en Santé Environnement Ancrée Localement (EPSEAL) sur le front industriel de deux villes du golfe de Fos (Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis-du-Rhône)

 

2015-2017

Etude financée sur des fonds confiés à l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) par l’ITMO Cancer d’AVIESAN.

(ANSES, ITMO Cancer AVIESAN, PNREST 2014/1/023)

(lien ANSES) https://www.anses.fr/fr/system/files/ANSES-Ft-ResumesProjetsPNREST2014.pdf

 

Responsable : Barbara Allen

Membres de l’équipe :

Barbara Allen (sociologue, Sciences and Technology in Society, Virginia Tech University, Washington DC), Alison Cohen (épidémiologiste, biostatisticienne, School of Public Health, University of California, Berkeley), Yolaine Ferrier (doctorante en anthropologie à l’EHESS, Centre Norbert Elias, Marseille, chargée de l’étude), Johanna Lees (socio-anthropologue, Centre Norbert Elias, Laboratoire de Sciences Sociales Appliquées, Marseille), Valeria Siniscalchi (anthropologue, maître de conférence à l’EHESS, Centre Norbert Elias, Marseille)

 

Allen : http://www.sts.vt.edu/faculty/ballen/

Cohen : https://scholar.google.com/citations?user=4ngSFIUAAAAJ

Ferrier : http://centre-norbert-elias.ehess.fr/index.php?1651

Lees : http://centre-norbert-elias.ehess.fr/index.php?1245

Siniscalchi : http://centre-norbert-elias.ehess.fr/index.php?548

 

L’étude participative en santé environnement ancrée localement (EPSEAL) vise à décrire la santé des habitants de ces deux villes, en lien avec leur environnement fortement marqué par les activités industrielles de la zone industrialo-portuaire de Fos (à 35 km de Marseille). 

L’alliance de plusieurs disciplines (sociologie, anthropologie, épidémiologie, biostatistiques) permet de répondre aux questions des habitants sur leur santé, au moyen d’approche résolument participative — associant les habitants à tous les stades de la recherche, de la construction de l’objet scientifique et du questionnaire d’enquête, à l’interprétation des résultats et à la réflexion sur leur utilisation, en passant par l’analyse des données collectées de manière représentative auprès des habitants, et jusqu’à la valorisation et la dissémination des résultats.

 

C’est la première utilisation en France et en Europe, à notre connaissance, de cette méthode de recherche participative en santé environnement, née aux Etats-Unis. Les résultats acquis et présentés en janvier 2017 dans les deux villes et à Marseille, démontrent tout l’intérêt et la portée des alliances entre chercheurs et citoyens pour la production de connaissances locales en santé environnement qui soient légitimes, rigoureuses, pertinentes et actionnables, et au service immédiat des habitants.

L’équipe franco-américaine, basée au Centre Norbert Elias, a mené son enquête durant sept mois en 2015, touchant plus de 800 foyers dans les deux villes. En 2016, les résultats préliminaires ont fait l’objet d’une analyse et d’une interprétation participatives au sein d’ateliers collaboratifs, impliquant les habitants et des spécialistes en santé et environnement. Les résultats sont disponibles et montrent un état de santé fortement impacté par l’environnement local   lien vers le rapport de l’étude : http://fosepseal.hypotheses.org/rapport-de-letude-fos-epseal-janvier-2017. L’équipe s’attache à présent à suivre la feuille de route assignée par les participants des ateliers afin de porter la voix des habitants, diffuser largement les résultats, et voir ses conclusions peser en vue de l’amélioration de la santé et de l’environnement locaux.

L’approche utilisée pour construire ces connaissances rigoureuses en santé environnement peut être reproduite dans le temps, et/ou l’espace, et mise à profit pour orienter plus largement la prise de décision dans des contextes comparables, comme le pourtour de l’Etang de Berre ou d’autres points noirs environnementaux. Dans des contextes marqués par les controverses en santé environnementale, elle permet de répondre aux questions des habitants riverains d’installations polluantes, tout en répondant aux exigences de rigueur scientifique.  Par leur approche globale de la santé, et leur capacité à documenter des thèmes peu ou pas abordés en routine par les institutions en charge de la surveillance sanitaire, de telles études peuvent faire émerger des connaissances sanitaires nouvelles et contribuer à orienter de futures recherches.

La recherche participative en santé environnement ancrée localement permet de se rapprocher de la justice environnementale en passant par la justice épistémique, dans une conception démocratique de la science.

 

• Lien vers le carnet de recherche collaboratif de l’étude : http://fosepseal.hypotheses.org/a-propos/a-propos-de-lequipe-de-fos-epseal

• Champs du questionnaire de recherche interdisciplinaire :

http://fosepseal.hypotheses.org/documents/questionnaire

 

Lien vers la page de la Fabrique concernant le projet « Ecritures participatives en santé environnement sur le front industriel du golfe de Fos » : http://centre-norbert-elias.ehess.fr/index.php?2481


The Community-Based Participatory Environmental Health survey (CBPEH in English, EPSEAL in French) aims at producing legitimate, robust and relevant knowledge of local interactions between health and environment, by closely engaging the residents of the two towns located in the Gulf of Fos (France), at all research stages : from shaping of the scientific object and survey tool, to results interpretation and reflection on the use thereof, through data analysis, up to dissemination.The FOS EPSEAL project is an interdisciplinary research (sociology, anthropology, epidemiology, biostatistics) conducted by a French-US team funded by the French Agency for Food, Environment and Occupational Health and Safety (PNREST Anses, Cancer ITMO AVIESAN, 2014/1/023), based at Centre Norbert Elias (Marseille, France).

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Le patient éclairé. Un film documentaire sur l’autonomie du patient atteint de cancer

Échos de la recherche -Ce film est réalisé par Laura Taubman, doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (2018, 40 min).Le patient éclairé est un film de recherche sur l’autonomie du patient, tourné à l’Institut Paoli-Calmettes, centre de lutte contre le cancer à Marseille. Dans une démarche de démocratie sanitaire, le film questionne le rôle du patient comme étant acteur de ses soins, lui permettant de co-construire sa prise en charge. Il examine les relations qui lient patients, médecins et soignants pour tenter de cerner les enjeux de la participation du patient ainsi que les outils humains et technologiques mis à notre disposition pour que cette participation puisse grandir et se développer au sein de la médecine moderne. Le projet, réalisé dans le cadre de la Fabrique des écritures/Centre Norbert Elias (EHESS, CNRS, AMU), a reçu le soutien du Canceropôle PACA.Clara Ducord, Directrice du Canceropôle PACA : « La lutte contre le cancer est nécessairement collective. Dans la recherche comme dans les soins. C’est le sens de l’action du Canceropôle. C’est la raison principale de notre soutien à ce film innovant : il nous éclaire sur la place, l’autonomie, l’autorité du patient dans un ensemble qui œuvre à sa prise en charge. Le sujet est émergent mais déterminant, il est donc important qu’il soit traité de façon scientifique sous une forme qui permet la diffusion, le partage, le dialogue et le débat dans la communauté cancérologique, entre chercheurs, médecins, patients et citoyens. » Laura Taubman est réalisatrice et doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (EHESS) à Marseille. Elle développe un travail sur l’éducation alternative et l'autogestion, sous la direction de Boris Petric. Elle a réalisé plusieurs films dans le cadre de La Fabrique des écritures. Voir Le Patient éclairé : https://vimeo.com/253222866 Le Centre Norbert ELiasLe Centre Norbert Elias regroupe près de 150 chercheurs et doctorants à Marseille et Avignon. C'est une unité mixte de recherche (UMR 8562) sous la tutelle du CNRS, de l'EHESS, d'AMU et de l'UAPV. La fabrique des écritures. Un lieu innovant de création et de réflexion ouvert aux chercheurs en sciences sociales.Adossée au Centre Norbert Elias (UMR 8562) à Marseille, la Fabrique est à la fois :un plateau technique disposant de locaux aménagés sur le site de la Vieille Charité dans le quartier du Panier, et équipés de matériel de montage, tournage, prise de son et d’image,un atelier de co-fabrication qui fédère chercheurs, artisans et techniciens, propose de sessions pratiques d’apprentissage et favorise les partenariats avec les acteurs culturels et les institutions muséographiques,un environnement pour les chercheurs qui souhaitent développer une pensée sur les formes créatives et/ou émergentes de description et de narration de la vie sociale, notamment sur les écritures numériques,une expérimentation d’un nouveau modèle économique de diffusion des productions scientifiques, capable à la fois de garantir l’indépendance intellectuelle des auteurs et de toucher différents types de publics. Une projection-débat autour du film aura lieu le mercredi 18 avril 2018 à 16h au Cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille. (...)

Lire la suite

Technographies

Appel à communication - Lundi 30 avril 2018 - 18:00Renouant avec un des objectifs premiers de Techniques & Culture, ce numéro portera sur les techniques de celles et ceux qui s’intéressent aux techniques. Il s’agira d’ouvrir la boîte à outils des praticiens qui s’intéressent aux savoirs et aux savoir-faire sur le terrain, les documentent, analysent et organisent les informations recueillies, les archivent et assurent leur transmission dans différents contextes (documentation scientifique, formation, curation, réutilisation, etc.). En mettant ainsi à l’honneur ce que l’on pourrait appeler la « technographie » – désignant l’ensemble des procédés d’écriture des techniques, ce numéro visera une double finalité : penser l’évolution des pratiques des spécialistes des techniques tout en assurant leur transmission en direction de celles et ceux qui souhaitent s’engager sur la même voie...(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27