Les membres | les doctorants

Brigitte Demeure

Coordonnées professionnelles

Brigitte Demeure

 

Doctorante à l'Université  d’Avignon et des Pays  de Vaucluse

Ecole Doctorale Culture et Patrimoine - Laboratoire équipe HEMOC – Centre Norbert Elias, UMR 8562   (EHESS-UAPV-CNRS-AMU

 

Master 2 LEA négociation interculturelle, DEA histoire, Traductrice (allemand-anglais) après de nombreuses années dans le secteur privé (commerce international),  membre du conseil scientifique de l’A2IP (Association internationale interactions de la psychanalyse)

 

Titre de la thèse :

 «Les allégories et métaphores maternelles dans les discours publics en France (1789-1914)»

 

Directeurs de thèse : Françoise Thébaud et M. Jacques Guilhaumou

Membres du jury :
M. Jacques Guilhaumou, codirecteur, directeur de recherche émérite au CNRS, Laboratoire Triangle
Mme Sophie de Mijolla-Mellor, professeur, Université Paris Diderot-Paris 7
Mme Yannick Ripa, professeure d'histoire contemporaine à l'Université Paris 8, Centre d'Etudes Féminines et du genre
Mme Françoise Thébaud, codirectrice, professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse

 

Résumé

C.G. Jung et ses proches collaborateurs ont souligné l’importance de l’imago maternelle aussi bien pour les individus que pour les groupes et les sociétés. Si cette thématique n’a guère été développée dans l’œuvre de Freud, cela n’est pas la cas pour les psychanalystes freudiens des générations suivantes, citons à cet égard Mélanie Klein ou D.W. Winnicott par exemple. Il revient tout particulièrement aux travaux des psychanalystes français Didier Anzieu et René Kaës d’avoir tenté d’articuler l’individuel et le collectif dans leurs travaux sur les groupes, et d’avoir confirmé l’équivalence du groupe et du complexe ou de l’imago maternels[1].  Dans cette thèse j’ai souhaité examiner et évaluer l’importance de cette représentation maternelle dans la vie politique française tout au long de ce qui constitue une période fondatrice pour la vie politique française contemporaine, de la Révolution à la Première guerre mondiale. J’ai choisi de procéder à cette étude à partir des métaphores et allégories maternelles que l’on trouve dans les discours publics, ceux-ci incluant aussi bien les discours politiques proprement dits que les discours prononcés lors de distribution de prix à l’école, par exemple. Je ne procède pas, ou très peu, à des interprétations psychanalytiques, sauf lorsque cela me semble évident. Le cadre de référence actualisé de ma thèse est constitué par la recherche historique, mais la psychanalyse en représente « le cadre fantôme ou complémentaire», pour reprendre l’heureuse expression de René Kaës. A la suite de cette recherche, force est de constater l’emploi généralisé des métaphores et allégories maternelles dans la plupart des discours publics de cette période, sous des formes multiples : citons par exemple la Nature pendant la Révolution, la Jérusalem céleste puis la Vierge Marie dans le camp conservateur et d’autres représentations créés par les premiers socialistes, dont la Communauté (Etienne Cabet), ou bien encore la France maternelle et messianique de Michelet, la patrie des Républicains, la religion de l’Humanité du positivisme, celle de la Terre et des Morts de Barrès, etc..

La métaphore et l’allégorie maternelle constituent alors la promesse d’un idéal et/ou la demande de soumission. Ces figures maternelles ont des enfants, etdanslesdiscourspublicsprincipalementdesfils.Cettethèseconstatel’importancedela relation privilégiée entre la mère et ses fils au niveau politique. Le « premier » de ces fils se pose le plus souvent en tant que porte-parole ou interprète de la métaphore à laquelle il se réfère : Robespierre, Napoléon Ier et Gambetta en sont quelques exemples. Dans le contexte imaginaire et idéologique induit par ces métaphores et allégories maternelles, l’individu et la femme en tant que tels, n’existent guère, la relation entre la Mère et son Fils constitue le principal modèle d’identification proposé.

 

Summary

«Maternal metaphors and allegories in public discourses (France, 1789-1914)»

C.G. Jung and his followers have emphazised the importance of the maternal imago  for indivuals, groups and societies. This topic was barely developped by Freud, which is not the case for Freudian analysts of the following generations ; one might cite for example Melanie Klein or D.W. Winnicott. Didier Anzieu and René Kaës, both French  psychoanalysts, have made an attempt to articulate the individual and the collective in their studies about groups and have confirmed the equivalence of the group and the maternal  imago. In this doctoral thesis, I have attempted to examine and assess the importance of this maternal representation in French political life during this formative period for French politics which lasts from the Revolution to WWI. I have chosen to study this issue through maternal metaphors and allegories in public discourses, which include political speeches and other discourses, like award speeches at school, for example. I do not give psychoanalytical interpretation, unless it seems obvious. The reference framework of this thesis is historical research, but psychoanalysis is its complementary or shadow framework. The results of the research show that maternal metaphors and allegories were widely used in most public speeches of that time, in many different forms. Nature (during the Revolution), heavenly Jerusalem or Virgin Mary  in the conservative camp, and other maternal representations  which were created by the early socialists – among which the “Community” (Etienne Cabet) – as well as Michelet’s maternal and messianic France. The Republicans’ father - or rather motherland, the religion of Humanity as seen by Auguste Comte and the positivists, the religion of the Earth and the Dead (Maurice Barrès) are some examples... Maternal metaphors and allegories constitute a promise of happiness, an ideal and/or a submission request. These mother figures have children, mainly sons. This doctoral thesis confirms the importance ofthe privileged relationship between mother and son on the political level. Very often the “first” of these sons establishes himself as the spokesman or the interpreter of this metaphor or  allegory. Robespierre, Napoléon, the first emperor of France, or Gambetta are some  examples. In the ideological or fictional context which these metaphors and allegories induce, there is hardly any room for the individual or for the woman as such, the relationship between Mother and Son is the main identification model which isproposed.

 

Mots clés :

Histoire française - Allégorie métaphore imago maternelle – discours politiques – idéologie – psychohistoire –psychanalyse.

Keywords :

French History - Maternel allegory, metaphor, imago – political discourses – ideology – psychohistory – psychoanalysis.

Stichworte :

Französische Geschichte - Mütterliche Allegorie, Metapher, Imago – politische Reden – Ideologie – Psychohistorie – Psychoanalyse.



Publications

  • « Informatique et développement durable » (Dir. Ph. Tassin, Lavoisier, 2010). Rédaction du chapitre deux : « Les TIC et les aspects sociaux et sociétaux » (pp. 53-73)
  • « Guide de l’acheteur public informatique », WEED, Berlin, RFA, 2010
  • « Krise » dans Psychohistorie der Finanzkrise, Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 11, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2010, (pp. 139-150)
  • «  Die Religion als Referenz», dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 12, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2011, (pp. 167-177)
  • « Die republikanische Pädagogik in Frankreich nach dem deutsh-französischen Krieg von 1870», dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 14, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2013, (pp. 197-207)
  • « Mein Leben als Sklavin der Weißen während der Kolonialzeit», avec Jeanne-Marie Kambou, dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 15, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2014, (pp. 49-55)
  • «Les enfants-loups de Lituanie, (1945-1991) », dans la Revue  Topique, la psychanalyse aujourd’hui, N° 130 : Regards croisés sur l’enfant,  L’Esprit du Temps, 2015, (pp. 69-76)
  • « La religion en tant que référence et source d’autorité, de la Révolution française à la III° République », dans la Revue  Topique, la psychanalyse aujourd’hui, N° 133 : L’autorité dans la cité, L’Esprit du Temps, 2015, (pp. 95-105)
  • « La sexualité dans la philosophie positiviste d’Auguste Comte, et ses effets dans le discours nationaliste de l’Action Française, » dans la Revue  Topique, la psychanalyse aujourd’hui, N° 134 : Les prescriptions sexuelles des religions, L’Esprit du Temps, 2016, (pp. 139-145)
  • « L’affaire Dreyfus, la Ligue de la Patrie française contre la Ligue des Droits de l’Homme», dans la Revue  Topique, la psychanalyse aujourd’hui, N° 136 : Fanatisme et conformisme, L’Esprit du Temps, octobre 2016.
  • « Der Wahn des Abendlandes und das Unwohlsein in der Kultur », dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 17, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA,  2016, à paraître.
  • « Race, nation : de l’imaginaire féodal aux livres d’école de la III° République » dans la Revue  Topique, la psychanalyse aujourd’hui, N° 137 : « Race, nation, mondialisation »   L’Esprit du Temps, 2016


Comptes-rendus d’ouvrages français ou américains, rédigés en allemand

  • Patrick Coupechoux, « La déprime des opprimés. Enquête sur la souffrance psychique en France »,  dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 10, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2009 (pp. 281-284)
  • Dany-Robert Dufour, « Le divin marché – la révolution culturelle libérale »,
  • dans  Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 10, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2009, (pp. 284-286)
  • Thomas A Kohut, « A German generation, an experiential history of the Twentieth Century», dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 13, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2012, (pp. 323-330)
  • Vamik Volkan, « Enemies on the couch, a psychopolitical Journey through war and peace», dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 14, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2013, (pp. 283-285)



Participation à des colloques scientifiques internationaux

 

  • Organisateurs et titres des colloques :
  • Jahrestagungen der Deutschen Gesellschaft für Psychohistorie und politische Psychologie :


-Psychohistorie der Krise, Hamburg-Altona, RFA, 2010

-Wurzeln und Barrieren von Bezogenheit, Berlin, RFA, 2011.

- Gespaltene Gesellschaft und die Zukunft von Kindheit,  Berlin, RFA, 2013.

- Entwurzelung, Bindung, Transformation, Sankt-Peter-Ording, RFA, 2014.

- Sein und Haben, was uns bewegt, Offenburg, RFA, 2016.

A2IP (Association Internationale Interactions de la Psychanalyse) :

- Regards croisés sur l’enfant  – Contribution écrite et présentée en anglais, Paris, 2014.

- Conformisme et conservatisme, Istanbul, Juin 2016, et Paris, novembre 2016.

- Protester, contester, construire (couple, famille, société), Avignon, juin 2017 :

- Autres colloques :

- Mai 2017, Göttingen, titre à préciser

8 Juin 2017 : Maison Européenne des Sciences de l’Homme (MESH), Lille : journée d’études « Discipliner le sexuel » - Ma contribution : La sexualité dans la philosophie positiviste d’Auguste Comte, et ses effets dans le discours nationaliste de l’Action française

- Le 18 mai 2010, contribution  au sujet des aspects sociaux dans l’industrie informatique au colloque de GreenIT à l’université Paris-Tech,   http://www.greenit.fr/article/acteurs/colloque-green-it-2010-telecom-alumni  

- En mai 2011 à l’Assemblée nationale à Paris pour le colloque organisé par Vivagora : « Entre désirs et déchets : jusqu’où irons-nous avec l’électronique ambiante ? »  où je représentais l’ONG hollandaise Goodelectronics. http://goodelectronics.org/



- Distinctions :

The Henry P. and Page Laughlin Clinical Research Award, par « The American College of Psychoanalysts», 2014

The Distinguished Citizen Award for her International Outstanding Contributions to Psychoanalysis and the Public Well-Being, par « The American College of Psychoanalysts», 2014.

- Membre de conseils scientifique ou autres :

En 2016, membre du Conseil scientifique de l’A2IP (Association internationale Interactions de la Psychanalyse), depuis 2017, vice-présidente de cette association.

Depuis 2007, conseillère de l’ONG  Sacom (Students and Scholars against Corporate Misbehaviour) à Hong-Kong http://sacom.hk/



- Traductions  

En français :

Co-traduction du film allemand de l’ONG Weed à Berlin, «Digitale Handarbeit » (Weed 2010).

Sur le site GreenIT: http://www.greenit.fr/, traductions d’articles ou de communiqués de presse de l’anglais vers le français.

Pour la Revue historique Clio : « Hendl, Suessel, Putzlein, Nom et genre à partir de l’exemple du judaïsme autrichien à la fin du Moyen-Age. » de Martha Keil (Autriche), parution début 2017.

Le genre de l’intégration européenne,        
Paris, 19-20 novembre 2015  Colloque international : « Saisir l'Europe »

En allemand :

Compte-rendu du livre de Jean-Claude Michéa « L’empire du moindre mal, essai sur la civilisation libérale », par Sylvain Dzimira, dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 10, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2009, (pp. 279-280)

Compte-rendu du livre de Bernard Maris et Gilles Dostaler : « Capitalisme et pulsion de mort – Freud et Keynes », par Sylvain Lapoix, dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 10, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2009, (pp. 286-287)

Conférence sur  : « La séduction de l’arrogance» : «Die Verführung der Arroganz »,  du Prof. Sophie de Mijolla-Mellor, dans „Sein und haben, was uns bewegt“, dans Jahrbuch für psychohistorische Forschung, Band 17, Mattes Verlag, Heidelberg, RFA, 2016, à paraître.

 

 


[1] René Kaës Le groupe et le sujet du groupe, Dunod, 1993,  p. 243

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

La Position du chercheur

Colloque - Mercredi 08 novembre 2017 - 09:00Le colloque est co-organisé par l’École supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée, le MuCEM et le Centre Norbert Elias. Il aura lieu les 8-9 et 10 novembre 2017Le positionnement éthique ou politique d’un chercheur se construit à travers ses méthodes de travail. En sciences humaines et sociales, ces méthodes sont autant de manières de faire au sein du discours. Elles mobilisent un ensemble de gestes et d’opérations qui concernent aussi la recherche artistique. C’est sur ces gestes partagés que nous souhaitons amener le dialogue entre recherches scientifiques et pratiques artistiques.Nous partons de la part commune de matérialité du travail de recherche – la confrontation avec les matériaux, les archives et les témoignages – pour susciter un dialogue autour des gestes de la collecte, des méthodes d’enquête, des formes d’écriture et d’exposition. Admettre que celles-ci ne traduisent pas seulement des résultats, mais constituent en soi des chantiers théoriques et artistiques, c’est ouvrir un espace d’échanges entre arts et sciences sociales.Notre démarche consiste davantage à décloisonner les discours qu’à interroger la spécificité de nos recherches respectives. L’enjeu est de penser la recherche en dehors des frontières disciplinaires afin de constituer un laboratoire de réflexivité et d’innovation offrant aux uns et aux autres la possibilité de déplacer son regard sur ses objets et ses pratiques.MERCREDI 8 NOVEMBRE 2017Centre de la Vieille Charité – Cinéma Le Miroir9h30 : mots d’ouverture, conseil scientifique.ENGAGEMENT ET DISTANTIATION : LE CHERCHEUR ET SON TERRAINModération : Boris Pétric (Centre Norbert Elias)Comment évaluer la proximité ou la distance par rapport à son sujet de travail ? L’implication du chercheur conditionne son intelligence des problèmes à étudier ou des situations à documenter. En témoignent de nombreuses réflexions sur le placement de la caméra, mais aussi sur la place des émotions dans l’énonciation historique, ou encore sur le rôle heuristique des procédés littéraires et des techniques théâtrales de distanciation. Ce dialogue entre chercheurs et artistes vise à interroger le caractère heuristiquement fécond de l’implication sensible du chercheur, ainsi que le rôle du désir dans le geste de chercher.10h00 : Philipe Bazin et Christiane Vollaire11h : Discussion11h30 : pause12h-13h : Kapwani Kiwanga 13h-15h : pause déjeunerModération : Vanessa Brito (ESADMM)15h-15h30 : présentation de la revue Sensibilités par Quentin Deluermoz (il nous faudra réserver une autre salle).16h projection de L’hypothèse du Mokélé Mbembé (1h18) et débat avec Marie Voignier.18h : pauseModération : (intervenant à confirmer)18h30-20h : projection et débat avec Jeff Silva JEUDI 9 NOVEMBRE 2017MuCEM – auditorium Germaine TillionISOLER, CADRER, CONFRONTER : ENJEUX DES GESTES DE LA COLLECTEModération : Lotte Arndt (ESAD Valence-Grenoble) et Dorothée Dussy (CNE) Comment se constitue un objet de recherche ? Tout commence, comme le rappelle Michel de Certeau, avec le geste de mettre à part. Les premiers gestes consistent à collecter, à isoler, à cadrer, à confronter des sources, à opérer des changements de focale. Ils ont une force qui leur est propre, ils fabriquent du sens. Quels effets cela produit sur nos possibilités de compréhension ? Comment un objet se transforme en document, en objet archéologique ou ethnographique ? Qu’est-ce qui se perd lors de cette transformation qui est aussi un abandon de liens et de possibles ? Un des objectifs sera de confronter les enjeux de différents gestes et pratiques de la collecte réalisées par des chercheurs et des artistes.9h30-11h30 : Mathieu Abonnenc (artiste), Romain Bertrand (historien), Benoît de l’Estoile (anthropologue).11h30 : pause12h-13h : Discussion DONNER VOIX, REPHRASER, MONTER : LA RECHERCHE DE FORMES D’ÉNONCIATIONModération : Nicolas Feodoroff (FID) et Aude Fanlo (MuCEM) (à confirmer)Comment faire parler des objets ? Comment prolonger la puissance de parole de voix isolées ou disparues ? Ces questions animent de nombreuses démarches artistiques. Elles sont aussi au cœur de l’anthropologie visuelle ou de la réflexion que certains historiens portent sur l’écriture de l’histoire, l’usage et le traitement de l’archive. Que l’on construise un récit littéraire, cinématographique ou historique, ces questionnements entraînent de nouveaux usages de la citation et de la paraphrase, du découpage et du montage, de la voix off et de la figure du narrateur. Ils produisent des formes d’énonciation plurielle qui donnent à l’objet de la recherche la possibilité de se constituer comme sujet et d’évaluer lui-même son propre statut. 14h30-17h : Patrick Boucheron (historien), Arlette Farge (historienne), Natacha Nisic (artiste), Caterina Pasqualino (anthropologue).17h : pause17h30-18h30 : DiscussionVENDREDI 10 NOVEMBRE 2017MuCEM auditorium Germaine Tillion TROUER LE RÉCIT CONTINU : ESPACES BLANCS, HISTOIRES POTENTIELLES ET CONTREFACTUELLESModération : Vanessa Brito (ESADMM)et Anna Dezeuze (ESADMM) Une manière de refuser le caractère nécessaire de l’état des choses est, pour les historiens, d’imaginer à partir de ce qui s’est amorcé mais non développé dans l’histoire, ce qu’aurait pu être le futur de ces passés inaboutis. Il est possible d’écrire une autre histoire à partir des avenirs non advenus – une histoire fictive, contrefactuelle, mais offrant des ressources à l’action, en dehors de l’évidence du présent. Ces expériences d’écriture en histoire, pratiquées parfois en anthropologie, peuvent alors rencontrer des expériences artistiques de mise en récit. Ce qui nous permettra d’interroger les usages artistiques du document et de l’archive, le statut de la fiction et les régimes de véridicité.9h30-11h45 : Quentin Deluermoz et Pierre Singaravélou (historiens), Vincent Meessen (artiste), Uriel Orlow (artiste).11h45 : pause12h15-13h : DiscussionL’EXPOSITION COMME FORME D’ÉCRITUREModération : Sylvie Collier (UAM) et Jean-Roch Bouiller (MuCEM)Exposer est une opération commune à l’artiste et au chercheur en sciences humaines et sociales. On expose des images, mais aussi une pensée et des arguments. Qu’il soit visuel ou textuel, le montage construit du sens, tisse des récits et propose une narration. Aujourd’hui, philosophes et historiens de l’art cherchent des points de convergence entre la forme-livre et la forme-exposition. Des anthropologues, sociologues et historiens co-construisent des expositions dans des musées de société. Le commissariat de recherche pose clairement la question de l’engagement de l’art par rapport à la connaissance et nous rend à l’évidence que laproduction du savoir est indissociable de ses formes de monstration et d’exposition. Une réflexion commune sur les enjeux de cette forme de narration ouvre encore un espace de dialogues entre nos recherches respectives.14h30-17h00 : Nadine Gomez (directrice du Musée Gassendi et du « Cairn »), Yann-Philippe Tastevin (anthropologue),  (artiste), Philippe Artières (historien).17h : pause17h30-18h30 : Discussion et clôture.

Lire la suite

Séminaire Economie et Histoire

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 19 octobre 2017 - 15:00L’historie et l’économie s’intéressent actuellement à l’ensemble des phénomènes sociaux. Leurs approches mobilisent à la fois des questionnements et des méthodes différentes. Le but de ce séminaire sera d’enrichir l’étude de ces objets partagés en confrontant approches et méthodes à partir de quelques dossiers thématiques. Ces dossiers comptent se focaliser, entre autres, sur la mobilité sociale et intergénérationnelle, le rôle du mariage, et l’impact de l’urbanisation sur des différents phénomènes sociaux.Le séminaire aura lieu un jeudi par mois, en alternance entre le Centre Norbert Elias et l’AMSE.Organisateurs : Jean Boutier, Cecilia Garcia-Peñalosa, Alain Trannoy, Arundhati Virmani.Séance du 19 octobre 2017Alain Trannoy - Questions de mobilité intergénérationnelle: Les élites françaises  Discutant : Jean Boutier> Voir le détail de la programmation à venir sur l'affiche

Lire la suite

Rencontres musico-doctorales de Paris à Marseille

Rencontre - Jeudi 22 juin 2017 - 10:00Ces journées, organisées par le Centre Norbert Elias et le Centre Georg Simmel avec le soutien de l'EHESS, se donnent pour objectif de mettre en lumière des travaux de doctorant.e.s travaillant sur la musique.Vous trouverez dans le programme de ces rencontres des communications sur les thèmes de la programmation des musiques du monde, de l'apprentissage de la techno, du music-hall, mais bien d'autres encore. 

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27