CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Réparer le monde. Excès, reste et innovation n°65-66 (2016/1-2)

Les revues / La collection | Techniques & Culture

Réparer le monde. Excès, reste et innovation n°65-66 (2016/1-2)

Réparer le monde. Excès, reste et innovation n°65-66 (2016/1-2)

Comment penser la production toujours plus excessive des restes de nos sociétés ? Comment repérer des espaces de créativité et d’innovation dans ce qui apparaît comme une des faces les plus refoulées de notre modernité ?
Ce numéro exceptionnel de Techniques & Culture livre un panorama international et varié des recherches sur les restes : de la géographie de la couronne de satellites poubelles autour de notre planète à une ethnographie du 7e continent de plastiques, en passant par une anthropologie des déchets ménagers ou « anatomiques » ou encore par l’exposé de différentes innovations sociales et techniques répondant aux excès des sociétés modernes. Il permet au lecteur de fonder une pensée, ou plus simplement, de s’orienter face aux discours alarmistes ou aux utopies technicistes.
Dans cette nouvelle formule de la revue, les écrits des sciences humaines se déclinent sous différentes formes d’écritures, brèves et illustrées dans cette version imprimée, ou plus étendues et réticulées dans la version en ligne. Aux curieux et récupérateurs en tout genre : bonne exploration !

Ce numéro de Techniques&Culture est aussi la synthèse d’un projet collectif attaché à explorer les significations sociales du reste et des déchets, que nous avons mené depuis 2011 à l’EHESS et au MUCEM dans le cadre de différents séminaires et rencontres scientifiques synchrones de la préparation de l’exposition «Vies d’Ordures !», prévue en mars 2017.

SOMMAIRE

numéro 65-66, 2016/1-2
Réparer le monde. Excès, reste et innovation

Frédéric Joulian • Dédicace à Robert Cresswell  (1922-2016)         8-9
P.-O. Dittmar, Y.-P. Tastevin • Éditorial • Réparer le monde, ce qu’il en reste 10-13
Frédéric Joulian, Yann-Philippe Tastevin & Jamie Furniss • « Réparer le monde », une introduction          14-27

I - Proliférations
Josh Lepawsky • La traîne de l’anthropocène  30-33
Baptiste Monsaingeon • Faire monde avec l’irréparable. Sur les traces des océans de ­plastique  34-47
Shoichiro Takezawa • Par-delà le trauma. 11 mars 2011, Iwate (Japon)     48-59
Anne-Sophie Giraud • Le statut liminal du fœtus mort en France   60-63
Jeanne Guien • Ivresse et gueule de bois. Un Noël à Marseille         64-73
Marion Fontaine • Visible/invisible. Ce qui reste des mines             74-91
Yoann Moreau • Être en reste face aux résidus nucléaires     92-109

II - Bifurcations
Pierre Lemonnier • Les funérailles joyeuses d’un Caterpillar           112-133
Morie Kaneko • Absence de restes dans une société non occidentale. Les Ari du Sud-Ouest de l’Éthiopie           134-137
M.-C. Arnauld, T. Saint- Dizier • ­Réparer la surface de la Terre. Les restes dans les rituels de construction au sein des villes mayas classique            138-149
Fanny Verrax • L’ampoule sous tension        150-153
Marie Hebrok • Mobilier en fin de vie. Le design au service des perspectives durables      154-157
Yvan Schulz • «  Fin de vie » et renaissance clandestine en Chine du Sud. Quand des «déchets » redeviennent des écrans plats            158-161
Hilary Powell • Alchimie urbaine       162-165
Frédéric Joulian • Masque calebasse. Petite leçon guinéenne de photographie       166-177

III - Recompositions
Christiane Demeulenaere-Douyère • La sparterie selon Jean-François Gavoty. D’un matériau «  pauvre » à un produit de luxe      180-193
Eva Carpigo • La revanche de la graisse  ?      194-197
Sylvie Fanchette • Papeterie et recyclage dans les villages de métier (Vietnam)    198-201
Mikaëla Le Meur • Sous la montagne de plastique, une mine d’or  ?            202-205
Blanca Callén • Donner une seconde vie aux déchets électroniques            206-219
Camille Bosqué • Réparer plus que répliquer. Les imprimantes 3D, des machines opérables        220-235
Marie Goyon • L’obsolescence déprogrammée  : Fablabs, makers et repair cafés   236-239
Scott Webel • Les « Mondes zéro » ou l’art d’improviser avec les boues. L’usine de traitement des biosolides d’Hornsby Bend à Austin (Texas)            240-253

IV - Requalifications
Delphine Corteel • Requalifier les excédents de la société de consommation dans les organisations à but non lucratif   256-259
Bénédicte Florin • « Rien ne se perd ! ». Récupérer les déchets au Caire, à Casablanca et à Istanbul      260-263
Sylvie Ayimpam • La valorisation du rebut. Le recyclage commercial de la fripe en contexte de crise          264-279
Jérémie Cavé • La ruée vers l’ordure. L’essor de l’extraction minière urbaine         280-289
Violeta Ramirez • De l’art de chambarder la société de consommation. Portrait d’un récupérateur           290-293
Franck Pourcel • Vues d’en bas. Des restes et des hommes            294-309
Agnès Jeanjean • Peindre la voix, écrire le déchet      310-321

V - Politisations
Jean-Baptiste Fressoz • La main invisible a-t-elle le pouce vert ? Les faux-semblants de «l’écologie industrielle » au XIXe siècle       324-339
Jean-Louis Tornatore • Haut fourneau, XXe siècle            340-351
Philippe Brunet • Les restes de l’industrie de l’uranium. Conflits autour de leur prise en charge  352-355
Peter Wynn Kirby & Daniel Stier • Avatars des déchets nucléaires japonais      356-369
Laure Carbonnel • Les rebuts captivants. Un nouvel ordre bouffon au cœur de la collectivité    370-385
Émilie Guitard • Le pouvoir en restes. Gouverner par les déchets au Cameroun   386-389
John-Michael Davis & Yaakov Garb • Cycles des déchets et valorisation. Le système ­israélo-palestinien de traitement des déchets électroniques            390-403

VI - Refigurations
Thierry Bonnot • Archéo-anthropologie des restes de l’industrie    406-421
Cynthia Browne • Friches industrielles. Réenchanter les ruines de la Ruhr « post-industrielle »  422-433
André Suchet • Les ruines des jeux olympiques de Grenoble 1968  434-447
John Harries • Squelettes désarticulés. Restes humains abandonnés et travail de réassociation    448-451
Olivier Gosselain & Lucie Smolderen • Les fantômes du Dendi. Lorsque surgissent les restes d’une ancienne filière textile au Nord Bénin            452-469
Caroline Darroux • Refigurer le monde. La vieille femme salie : ses restes, ses narrations, sa résistance (Morvan XXe-XXIe siècles)  470-493
John Scanlan • Surf Life, ou l’excès à l’ère du numérique    494-501
 
sur tc.revues.org : l’article de chaque synthèse complet et en accès libre

-----------------------------------------------

Langue : Français

Éditeur :
Éditions de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris

Édition :
Première édition
Numéro :
65-66
Support :
Livre broché
Nb de pages : 504 p.
ISBN-10 :
2-7132-2529-1

ISBN-13 :
978-2-7132-2529-1
ISSN : 0248-6016

Année de publication :
1er et 2nd semestre 2016 (achevé d’imprimer : octobre 2016)
Prix recommandé :
39 € Mise en vente du numéro sur http://editions.ehess.fr/revues/numero/reparer-le-monde/

-----------------------------------------------

Retrouvez toutes les actualités du numéro sur le site de la revue : https://tc.revues.org/7912

Rubriques à consulter

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Le patient éclairé. Un film documentaire sur l’autonomie du patient atteint de cancer

Échos de la recherche -Ce film est réalisé par Laura Taubman, doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (2018, 40 min).Le patient éclairé est un film de recherche sur l’autonomie du patient, tourné à l’Institut Paoli-Calmettes, centre de lutte contre le cancer à Marseille. Dans une démarche de démocratie sanitaire, le film questionne le rôle du patient comme étant acteur de ses soins, lui permettant de co-construire sa prise en charge. Il examine les relations qui lient patients, médecins et soignants pour tenter de cerner les enjeux de la participation du patient ainsi que les outils humains et technologiques mis à notre disposition pour que cette participation puisse grandir et se développer au sein de la médecine moderne. Le projet, réalisé dans le cadre de la Fabrique des écritures/Centre Norbert Elias (EHESS, CNRS, AMU), a reçu le soutien du Canceropôle PACA.Clara Ducord, Directrice du Canceropôle PACA : « La lutte contre le cancer est nécessairement collective. Dans la recherche comme dans les soins. C’est le sens de l’action du Canceropôle. C’est la raison principale de notre soutien à ce film innovant : il nous éclaire sur la place, l’autonomie, l’autorité du patient dans un ensemble qui œuvre à sa prise en charge. Le sujet est émergent mais déterminant, il est donc important qu’il soit traité de façon scientifique sous une forme qui permet la diffusion, le partage, le dialogue et le débat dans la communauté cancérologique, entre chercheurs, médecins, patients et citoyens. » Laura Taubman est réalisatrice et doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (EHESS) à Marseille. Elle développe un travail sur l’éducation alternative et l'autogestion, sous la direction de Boris Petric. Elle a réalisé plusieurs films dans le cadre de La Fabrique des écritures. Voir Le Patient éclairé : https://vimeo.com/253222866 Le Centre Norbert ELiasLe Centre Norbert Elias regroupe près de 150 chercheurs et doctorants à Marseille et Avignon. C'est une unité mixte de recherche (UMR 8562) sous la tutelle du CNRS, de l'EHESS, d'AMU et de l'UAPV. La fabrique des écritures. Un lieu innovant de création et de réflexion ouvert aux chercheurs en sciences sociales.Adossée au Centre Norbert Elias (UMR 8562) à Marseille, la Fabrique est à la fois :un plateau technique disposant de locaux aménagés sur le site de la Vieille Charité dans le quartier du Panier, et équipés de matériel de montage, tournage, prise de son et d’image,un atelier de co-fabrication qui fédère chercheurs, artisans et techniciens, propose de sessions pratiques d’apprentissage et favorise les partenariats avec les acteurs culturels et les institutions muséographiques,un environnement pour les chercheurs qui souhaitent développer une pensée sur les formes créatives et/ou émergentes de description et de narration de la vie sociale, notamment sur les écritures numériques,une expérimentation d’un nouveau modèle économique de diffusion des productions scientifiques, capable à la fois de garantir l’indépendance intellectuelle des auteurs et de toucher différents types de publics. Une projection-débat autour du film aura lieu le mercredi 18 avril 2018 à 16h au Cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille. (...)

Lire la suite

Technographies

Appel à communication - Lundi 30 avril 2018 - 18:00Renouant avec un des objectifs premiers de Techniques & Culture, ce numéro portera sur les techniques de celles et ceux qui s’intéressent aux techniques. Il s’agira d’ouvrir la boîte à outils des praticiens qui s’intéressent aux savoirs et aux savoir-faire sur le terrain, les documentent, analysent et organisent les informations recueillies, les archivent et assurent leur transmission dans différents contextes (documentation scientifique, formation, curation, réutilisation, etc.). En mettant ainsi à l’honneur ce que l’on pourrait appeler la « technographie » – désignant l’ensemble des procédés d’écriture des techniques, ce numéro visera une double finalité : penser l’évolution des pratiques des spécialistes des techniques tout en assurant leur transmission en direction de celles et ceux qui souhaitent s’engager sur la même voie...(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27