CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Isabelle de Pradel de Lamaze (de Lassus): « Pradel de Lamaze, un gentilhomme français émigré, précepteur en Russie au début du XIXe siècle : une expérience interculturelle » : 10 novembre 2016

Les soutenances de thèse | Les soutenances 2016

Isabelle de Pradel de Lamaze (de Lassus): « Pradel de Lamaze, un gentilhomme français émigré, précepteur en Russie au début du XIXe siècle : une expérience interculturelle » : 10 novembre 2016

Soutenance de thèse le jeudi 10 novembre 2016 à 14h

à l'EHESS Marseille - Salle A, La Vieille Charité, 2 rue de la Charité, Marseille 13002

 

Titre de la thèse


Pradel de Lamaze, un gentilhomme français émigré, précepteur en Russie au début du XIXe siècle : une expérience interculturelle.
 
Thèse sous la direction de Jean Boutier, directeur d'études à l'EHESS

 

Membres du jury


 - Jean Boutier, directeur de thèse, EHESS

- Pierr-Yves Beaurepaire, Université de Nice Sophia-Antipolis

- Wladimir Berelowitch, EHESS

- Dominique Julia, CNRS


 Résumé de la Thèse


A l'origine de cette thèse, il y a la découverte dans des archives privées de 400 lettres écrites par un gentilhomme originaire du Limousin parti en Russie au début du XIX° siècle pour exercer le métier de précepteur auprès de l' aristocratie russe. Ces éducateurs ont été nombreux à s'expatrier en Russie, dès le règne de Catherine II, à une époque où la haute noblesse parlait parfaitement le français et était très éprise de la culture et de l'éducation à la française. Considérés par les historiens comme de véritables médiateurs culturels, ils ont contribué à répandre autour d'eux la littérature des lumières et la civilisation française. En procédant à l'analyse de la correspondance de Pradel, nous avons cherché à apporter une contribution aux travaux effectués depuis quelques années sur ces "passeurs de culture". La première partie retrace le contexte qui a conduit ce jeune homme, promis avant la Révolution à une brillante carrière dans les ordres, à émigrer pendant dix ans avec sa famille en Allemagne avant de s'exiler en Russie pour venir en aide à ses parents ruinés par la Révolution et dans le secret espoir de racheter un jour les terres familiales. La deuxième partie porte sur son parcours en Russie, sur son rôle auprès de ses élèves et sur la place qu'il a occupée au sein de cette aristocratie qu'il n'a cessé de côtoyer. La dernière partie concerne les liens que l'émigré a continué à avoir avec les Russes lors de son retour en France, liens qui perdureront jusqu'à sa mort en 1840. En nous faisant pénétrer dans l'intimité de ce gentilhomme "ordinaire", cette micro-analyse devrait nous aider à cerner l'influence et les interactions culturelles qui ont pu s'opérer entre ces précepteurs et l'élite aristocratique de la Russie.

 

Rubriques à consulter

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27