CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Le mot du directeur

Le Centre Norbert Elias |

Le mot du directeur

Comment analyser le monde social à l’heure de la globalisation ? Cette question ne se pose plus seulement aux anthropologues et aux sociologues, mais concerne aussi les historiens. Nous partageons un ensemble de défi pour analyser et penser le monde social en prenant en compte les jeux d’échelle, en étant sensible à la question des circulations, en étant attentif aux réseaux multiples qui façonnent une réalité sociale.

Que faire des outils conceptuels classiques qui sont passés à l’examen critique ces trois dernières décennies ? Étudie-t-on une société nationale, une classe sociale, un groupe ethnique ou une culture ? Doit-on continuer à privilégier la réflexion à l’intérieur d’une aire culturelle ? À quelle échelle doit-on analyser la réalité sociale ?

Toutes ces questions fédèrent les chercheurs de notre laboratoire qui ont conscience de l’importance de la circulation, des flux et des réseaux dans la construction du monde social. Ces prises en compte ont des incidences sur la manière de concevoir notre objet de recherche et de faire parler nos corpus empiriques.

Le tournant critique initié dans les années 1990 nous amène à redéfinir certains enjeux théoriques et méthodologiques des sciences sociales. Pour ce faire, nous sommes persuadés de l’unité des sciences sociales et nous privilégions les études qualitatives et empiriques et notre démarche collective de recherche donne une place de premier plan à la comparaison entre disciplines, entre sociétés et entre aires culturelles. Ces questions nous fédèrent en particulier autour de l’écriture où l’on s’interroge sur le statut de l’objectivité, la réflexivité ou encore sur les différentes stratégies narratives dans les sciences sociales.

Telles sont quelques grandes questions qui animent le projet intellectuel du Centre Norbert Elias.

Nous sommes les héritiers d’une tradition intellectuelle qui s’est développée au sein de l’EHESS autour de chercheurs ayant laissé une empreinte significative sur des questions épistémologiques (Jean-Claude Passeron, Jean-Pierre Olivier de Sardan, Jean-Louis Fabiani). Et nous possédons un potentiel de recherche pour participer à  ces débats qui sont au coeur du renouvellement des frontières entre disciplines, autour des jeux d’échelles, du dépassement des aires culturelles ou de l’histoire croisée.

Nos chercheurs mènent des travaux empiriques dans plusieurs aires culturelles en Europe, en Afrique, mais aussi en Asie. Ils cherchent notamment à développer des projets sensibles aux circulations, aux flux, aux mouvements et au changement social qui ne se limitent plus à la mobilisation de notions qui répondent à des découpages spatio-temporel canoniques.

Boris Pétric

Bibliographie

Jean-Claude Passeron & Jacques Revel (dir.), Penser par cas, Paris, Éditions de l’EHESS (coll. Enquête) 2005.

Jean Claude Passeron, Le raisonnement sociologique. Un espace non poppérien de l'argumentation (nouvelle édition revue et augmentée), Paris, Albin Michel, 2006 (1re édition Nathan, 1991).

Irène Théry & Pascale Bonnemère (dir.), Ce que le genre fait aux personnes, Paris, Éditions de l’EHESS (coll. Enquête), 2008.

Jean-Pierre Olivier de Sardan, La rigueur du qualitatif. Les contraintes empiriques de l'interprétation socio-anthropologiques, Louvain-La-Neuve, Bruylant-Academia, 2008.

Jean-Louis Fabiani, La sociologie comme elle s'écrit. De Bourdieu à Latour, Paris, Éditions de l'EHESS (coll. Cas de figure), 2015.

 

 

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives

Débat - Mardi 31 janvier 2017 - 18:00Rony Brauman et Jean-Pierre Olivier de Sardan, directeur d'études à l'EHESS,  débattent autour du thème « Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives », le mardi 31 janvier 2017(...)

Lire la suite

Typographies!

Journée(s) d'étude - Mercredi 25 janvier 2017 - 14:00Journées organisées dans le cadre du programme de recherche Questionner le monde : les outils qui ont fait les sciences sociales avec le soutien de l’EHESS, du Centre Norbert Elias et du CipM (Centre international de la poésie de Marseille)Remerciements à Thomas Sipp, Serge Elissalde et Mariannick Bellot ainsi qu’à Les Films d’Ici.Typographies! ProgrammeMercredi 25 janvier 2017Salle de cinéma "Le Miroir"  (Rez-de-Chaussée de la Vieille Charité)14h Christelle Rabier & Marie-Luce Rauzy (EHESS) Typographies ! Outils de sciences sociales ?Au fil de la rencontre, projection de la websérie Sacrés caractères de Thomas Sipp. Coproduction : Radio France-Les Films d’Ici1. La vie civique des caractères14h15 Sophie Astier (Aix-Marseille Université) - De l’atelier du typographe à l’antichambre du diplomate: analyse de quelques occasionnels de l’époque de François Ier15h Sophie Pierret (École Estienne, Paris) - Le sens politique des caractères, XVIIIe siècle15h45 Emanuele Coccia (EHESS) - L’idéogramme du Bien. Image et écriture dans la tradition publicitaire16h30 Discussion générale16h45 Pause-café17h15 Helvetica, film de Gary Hustwit (2007)Jeudi 26 janvierSalle de cinéma "Le Miroir" 9h Accueil café2. Dessins et desseins de lettres9h30 John Tresch (University of Pennsylvania) -La science d’Edgar Allan Poe : typographie, genre et narration comme techniques de construction des mondes10h Cheryce von Xylander (Humbolt University) - Xylography in Progress: Consolation of the Woodcut in the Age of Typography10h45 Pause-café3. Enquêtes de caractères11h15 Flavia Carraro (Deutsches Museum, Munich) - La machine à écrire, les savants et le Babel du linéaire B (1950-1960)11h45 David Poullard (ESAD Grenoble-Valence) - Carrelage, cartouches et vibrations typographiques : enquête patrimoniale dans le métro parisien12h15 Discussion générale4. La forme solide des sciences socialesBibliothèque du cipM (sur inscription)13h Éric Giraud (centre international de poésie Marseille), Parcours typographiquesalle A, 2e étage de l'EHESS15h Table ronde avecMartine Derain, Les éditions commune:Éric Pesty éditeur ;Susanna Shannon, graphiste ;Adrien Zammit, atelier Formes vives.Modératrice : Laurène Le Cozanet (Paris-Dauphine)(...)

Lire la suite

Le jeu vidéo : un dispositif documentaire et ethnographique critique ?

Projection-débat - Jeudi 12 janvier 2017 - 16:00Dans le cadre des Rendez-vous de La Fabrique du Centre Norbert EliasLe jeu vidéo: un dispositif documentaire et ethnographique critique?la fabrication du jeu "crossing industry"le jeudi 12 janvier 2017de 16h à 20h Cinéma "Le Miroir" La Vieille Charité2 rue de la Charité, 13002 Marseilleen présence de :Cédric Parizot, anthropologue, Iremamdiscutant : Sébastien Genvo, professeur à l'université de Lorraine, centre de recherche sur les médiationsCette présentation restitue le processus de conception et de développement d’un jeu vidéo documentaire et artistique. Intitulé A Crossing Industry, ce jeu porte sur le fonctionnement du régime de séparation israélien en Cisjordanie dans les années suivant la fin de la seconde Intifada (2007-2010). Son élaboration, toujours en cours, est effectuée par une équipe transdisciplinaire composée d’un anthropologue (Cédric Parizot), d’un artiste (Douglas Edric Stanley), d’un philosophe (Jean Cristofol) et de dix étudiants de l’Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence. Il s’agit dans cette contribution d’envisager comment la technologie vidéo ludique a permis d’articuler une démarche documentaire dont l’objectif est de modéliser une analyse ethnographique, avec une démarche artistique animée par ses propres enjeux esthétiques et poétiques.(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27