CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : ANR POCK2

Les programmes de recherche |

ANR POCK2

Politique et corruption. Argent immoral et influence politique en Allemagne et en France aux XIXe et XXe siècles (2014-2018)

Coordination scientifique : Frédéric Monier (Centre Norbert Elias)
Fiche ANR : http://www.agence-nationale-recherche.fr/Projet-ANR-13-FRAL-0009

Programme franco-allemand en sciences humaines et sociales, financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR) et la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG)

Blog de recherche de l'équipe française : Corruption politique
Côté allemand, on se reportera au site Korruptionsforschung abrité par l’Université technique de Darmstadt.

Présentation

Au cours des vingt dernières années, les débats collectifs sur la corruption politique ont pris une importance considérable. Dans chaque pays, comme au sein du Conseil de l’Europe, ces débats ont abouti à la création de nouvelles normes, visant à éradiquer la corruption (Conseil de l’Europe 2008). Par contraste, l’étude historique du phénomène est encore à ses débuts, particulièrement en France et en Allemagne. Ce projet comparatiste veut montrer comment les phénomènes de corruption, dans leurs formes actuelles, sont apparus, en France et en Allemagne, entre le début du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle.

Rompant avec les systèmes d’Ancien régime marqués par les patronages aristocratiques, la politisation des sociétés et l’institutionnalisation de l’État créent une critique absolue de la corruption, à partir du tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Loin d’être atemporelle, la corruption politique a d’abord une histoire. Aujourd’hui, la conception courante y voit l’abus d’une position publique à des fins privées. L’un des objectifs de ce projet est de montrer comment, dans les deux pays, la notion de corruption renvoie à des perceptions publiques variables de pratiques de la faveur.

Le projet appréhende les phénomènes de corruption dans leurs deux dimensions constitutives: des pratiques politiques dominées par des faveurs; des modes de publicisation qui, avec l’essor des médias de masse, constituent les scandales et les affaires en moments récurrents des débats publics. La tendance générale, dans les deux pays, à une critique absolue de la corruption politique ne peut être éludée. Elle fait surgir des interrogations sur la morale publique et sur la construction culturelle de modèles idéaux, concernant la probité des gouvernants. Le projet suppose que les affaires de corruption sont non seulement des révélateurs de cultures civiques préexistantes, mais aussi des moments clés d’institution de ces modèles éthiques. Dans le contexte des modèles étatiques et des traditions politiques différentes dans les deux pays, qui se sont manifestées avant tout au 19e et au début du 20e siècles, on attend, via la recherche comparative, certains éclairages: sur les particularités nationales et les tendances généralisables – ce sur quoi la recherche sur a corruption s’est peu étendue jusqu’ici -.

Chercheurs associés aux programmes en cours

Le programme franco-allemand POC/K2 fédère des chercheurs français de trois unités de recherche CNRS : le Centre Norbert Elias, le laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES, CNRS et Aix-Marseille université) avec Cesare Mattina, et l’UMR SIRICE (CNRS, université Paris-Sorbonne), avec Olivier Dard. Ils sont associés à des chercheurs allemands de deux équipes : l’une est coordonnée par Jens Ivo Engels à l’université technique de Darmstadt, l’autre par Andreas Fahrmeir à l’université Goethe de Francfort.

Le programme franco-roumain CorPo associe ces trois équipes françaises de chercheurs à une équipe roumaine, le GRiPs - “Reflections on the Political and Social History of the 18th and 19th Centuries in Romania” - du New Europe College, institut d’études avancées de Bucarest. Cette équipe est coordonnée par Silvia Marton (université de Bucarest) chercheuse invitée au centre N. Elias à l’automne 2016, et Cristina Vintila-Ghitulescu (institut N. Iorga).

On trouvera une présentation de tous les chercheurs et doctorants associés sur le site « Corruption politique » à : https://pock.hypotheses.org/les-chercheurs

Centre Norbert Elias
EHESS - Campus Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

04 91 14 07 27