CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Questionner le monde : 25 mars 2015

Les journées d'études, les colloques, les séminaires |

Questionner le monde : 25 mars 2015

Regards croisés sur les objets– frontières

Questionner le monde : 25 mars 2015

 Journée d’étude

 

« Penser l’objet » (Université de Montpellier) /

« Questionner le monde. Les outils qui ont fait les sciences sociales » (EHESS-Marseille)

 

Regards croisés sur les objets-frontières

 

Vendredi 25 Mars 2016 : 9h30-17h

Site : EHESS Vieille Charité, Marseille – salle A, 2e étage 

 

La journée d’études propose de croiser les réflexions menées au sein de deux séminaires portant attention à l’épistémologie matérielle des sciences expérimentales et des sciences humaines et sociales. Depuis Janvier 2015, le séminaire « Penser l’objet : enjeux et perspectives pour la recherche en histoire des sciences et de l’éducation » envisage, selon une perspective épistémologique pluridisciplinaire, d’étudier les collections universitaires, construites essentiellement autour de préoccupations de recherche et d’enseignement. Il s’agit en particulier d’interroger l’articulation entre les différents degrés du système éducatif et de tracer des pistes innovantes en histoire des sciences comme en histoire de l’éducation. Les objets de collections sont abordés à travers leurs usages et leurs pratiques, en discutant le lien entre leur utilité et leur signification (une manière de revisiter le concept de sémiophore introduit par Pomian)

Initié à la même période, le séminaire « Les outils qui ont fait les sciences sociales » propose également une réflexion pluridisciplinaire (historiens, anthropologues, sociologues, linguistiques, géographes, conservateurs, archivistes) visant à porter attention à la matérialité et à ses effets sur la connaissance. L’ambition est de comprendre, à travers ces outils (enregistreurs, collections, cameras, archives orales ont déjà été travaillés), comment le questionnement des sciences humaines et sociales sur le monde s’est construit et comment elles ont pu, en retour, participer à le transformer.

 

Croisement d’épistémologies régionales, croisement de collectifs de recherche, le concept d’objet frontière nous est apparu pertinent pour structurer les discussions scientifiques de cette journée. Introduit en 1989 par les ethnologues du travail scientifique Star et Griesemer[1], il désignait des artefacts (classifications, cartes, dessins…) permettant de caractériser les mécanismes de coordination entre des acteurs relevant de mondes sociaux différents.  Depuis, sa mobilisation dans une diversité de champs disciplinaires a été l’occasion de mettre l’accent sur telle ou telle propriété (flexibilité interprétative, matérialité des « trading zone » de Galison[2] …) des objets frontières ou intermédiaires définis comme objet qui véhicule tout à la fois des infrastructures et des modèles de connaissance (Trompette & Vinck, 2009[3]) ou symboliser les partitions savantes et disciplinaires.

 

Intervenants /déroulement de la journée

Introduction : Grégoire Molinatti, Muriel Guedj

Pour un dialogue entre épistémologies régionales (SHS vs Sciences de la Nature) : Georges Guille Escuret (CNE, Marseille)

Approche en histoire des techniques : Sylvain Laubé

Approche en histoire des sciences : Muriel Guedj (LIRDEF, Univ Montpellier)

Approche en histoire de l’éducation : Sylvain Wagnon (LIRDEF, Univ Montpellier)

Approche en ethnographie de laboratoire : Giulia Anichini (CNE, Marseille)

Approche en sciences de la communication : Philippe Hert & Grégoire Molinatti (LIRDEF, Univ Montpellier et CNE Marseille)

Approche en conservation et patrimoine : Marie-Charlotte Calafat (MuCEM/ CCR)

 

Conclusion et perspectives avec Jean-Charles Chabanne et Christelle Rabier

Document(s) à télécharger

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Le patient éclairé. Un film documentaire sur l’autonomie du patient atteint de cancer

Échos de la recherche -Ce film est réalisé par Laura Taubman, doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (2018, 40 min).Le patient éclairé est un film de recherche sur l’autonomie du patient, tourné à l’Institut Paoli-Calmettes, centre de lutte contre le cancer à Marseille. Dans une démarche de démocratie sanitaire, le film questionne le rôle du patient comme étant acteur de ses soins, lui permettant de co-construire sa prise en charge. Il examine les relations qui lient patients, médecins et soignants pour tenter de cerner les enjeux de la participation du patient ainsi que les outils humains et technologiques mis à notre disposition pour que cette participation puisse grandir et se développer au sein de la médecine moderne. Le projet, réalisé dans le cadre de la Fabrique des écritures/Centre Norbert Elias (EHESS, CNRS, AMU), a reçu le soutien du Canceropôle PACA.Clara Ducord, Directrice du Canceropôle PACA : « La lutte contre le cancer est nécessairement collective. Dans la recherche comme dans les soins. C’est le sens de l’action du Canceropôle. C’est la raison principale de notre soutien à ce film innovant : il nous éclaire sur la place, l’autonomie, l’autorité du patient dans un ensemble qui œuvre à sa prise en charge. Le sujet est émergent mais déterminant, il est donc important qu’il soit traité de façon scientifique sous une forme qui permet la diffusion, le partage, le dialogue et le débat dans la communauté cancérologique, entre chercheurs, médecins, patients et citoyens. » Laura Taubman est réalisatrice et doctorante en anthropologie visuelle au Centre Norbert Elias (EHESS) à Marseille. Elle développe un travail sur l’éducation alternative et l'autogestion, sous la direction de Boris Petric. Elle a réalisé plusieurs films dans le cadre de La Fabrique des écritures. Voir Le Patient éclairé : https://vimeo.com/253222866 Le Centre Norbert ELiasLe Centre Norbert Elias regroupe près de 150 chercheurs et doctorants à Marseille et Avignon. C'est une unité mixte de recherche (UMR 8562) sous la tutelle du CNRS, de l'EHESS, d'AMU et de l'UAPV. La fabrique des écritures. Un lieu innovant de création et de réflexion ouvert aux chercheurs en sciences sociales.Adossée au Centre Norbert Elias (UMR 8562) à Marseille, la Fabrique est à la fois :un plateau technique disposant de locaux aménagés sur le site de la Vieille Charité dans le quartier du Panier, et équipés de matériel de montage, tournage, prise de son et d’image,un atelier de co-fabrication qui fédère chercheurs, artisans et techniciens, propose de sessions pratiques d’apprentissage et favorise les partenariats avec les acteurs culturels et les institutions muséographiques,un environnement pour les chercheurs qui souhaitent développer une pensée sur les formes créatives et/ou émergentes de description et de narration de la vie sociale, notamment sur les écritures numériques,une expérimentation d’un nouveau modèle économique de diffusion des productions scientifiques, capable à la fois de garantir l’indépendance intellectuelle des auteurs et de toucher différents types de publics. Une projection-débat autour du film aura lieu le mercredi 18 avril 2018 à 16h au Cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille. (...)

Lire la suite

Technographies

Appel à communication - Lundi 30 avril 2018 - 18:00Renouant avec un des objectifs premiers de Techniques & Culture, ce numéro portera sur les techniques de celles et ceux qui s’intéressent aux techniques. Il s’agira d’ouvrir la boîte à outils des praticiens qui s’intéressent aux savoirs et aux savoir-faire sur le terrain, les documentent, analysent et organisent les informations recueillies, les archivent et assurent leur transmission dans différents contextes (documentation scientifique, formation, curation, réutilisation, etc.). En mettant ainsi à l’honneur ce que l’on pourrait appeler la « technographie » – désignant l’ensemble des procédés d’écriture des techniques, ce numéro visera une double finalité : penser l’évolution des pratiques des spécialistes des techniques tout en assurant leur transmission en direction de celles et ceux qui souhaitent s’engager sur la même voie...(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27