CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Questionner le monde : 25 mars 2015

Les journées d'études, les colloques, les séminaires |

Questionner le monde : 25 mars 2015

Regards croisés sur les objets– frontières

Questionner le monde : 25 mars 2015

 Journée d’étude

 

« Penser l’objet » (Université de Montpellier) /

« Questionner le monde. Les outils qui ont fait les sciences sociales » (EHESS-Marseille)

 

Regards croisés sur les objets-frontières

 

Vendredi 25 Mars 2016 : 9h30-17h

Site : EHESS Vieille Charité, Marseille – salle A, 2e étage 

 

La journée d’études propose de croiser les réflexions menées au sein de deux séminaires portant attention à l’épistémologie matérielle des sciences expérimentales et des sciences humaines et sociales. Depuis Janvier 2015, le séminaire « Penser l’objet : enjeux et perspectives pour la recherche en histoire des sciences et de l’éducation » envisage, selon une perspective épistémologique pluridisciplinaire, d’étudier les collections universitaires, construites essentiellement autour de préoccupations de recherche et d’enseignement. Il s’agit en particulier d’interroger l’articulation entre les différents degrés du système éducatif et de tracer des pistes innovantes en histoire des sciences comme en histoire de l’éducation. Les objets de collections sont abordés à travers leurs usages et leurs pratiques, en discutant le lien entre leur utilité et leur signification (une manière de revisiter le concept de sémiophore introduit par Pomian)

Initié à la même période, le séminaire « Les outils qui ont fait les sciences sociales » propose également une réflexion pluridisciplinaire (historiens, anthropologues, sociologues, linguistiques, géographes, conservateurs, archivistes) visant à porter attention à la matérialité et à ses effets sur la connaissance. L’ambition est de comprendre, à travers ces outils (enregistreurs, collections, cameras, archives orales ont déjà été travaillés), comment le questionnement des sciences humaines et sociales sur le monde s’est construit et comment elles ont pu, en retour, participer à le transformer.

 

Croisement d’épistémologies régionales, croisement de collectifs de recherche, le concept d’objet frontière nous est apparu pertinent pour structurer les discussions scientifiques de cette journée. Introduit en 1989 par les ethnologues du travail scientifique Star et Griesemer[1], il désignait des artefacts (classifications, cartes, dessins…) permettant de caractériser les mécanismes de coordination entre des acteurs relevant de mondes sociaux différents.  Depuis, sa mobilisation dans une diversité de champs disciplinaires a été l’occasion de mettre l’accent sur telle ou telle propriété (flexibilité interprétative, matérialité des « trading zone » de Galison[2] …) des objets frontières ou intermédiaires définis comme objet qui véhicule tout à la fois des infrastructures et des modèles de connaissance (Trompette & Vinck, 2009[3]) ou symboliser les partitions savantes et disciplinaires.

 

Intervenants /déroulement de la journée

Introduction : Grégoire Molinatti, Muriel Guedj

Pour un dialogue entre épistémologies régionales (SHS vs Sciences de la Nature) : Georges Guille Escuret (CNE, Marseille)

Approche en histoire des techniques : Sylvain Laubé

Approche en histoire des sciences : Muriel Guedj (LIRDEF, Univ Montpellier)

Approche en histoire de l’éducation : Sylvain Wagnon (LIRDEF, Univ Montpellier)

Approche en ethnographie de laboratoire : Giulia Anichini (CNE, Marseille)

Approche en sciences de la communication : Philippe Hert & Grégoire Molinatti (LIRDEF, Univ Montpellier et CNE Marseille)

Approche en conservation et patrimoine : Marie-Charlotte Calafat (MuCEM/ CCR)

 

Conclusion et perspectives avec Jean-Charles Chabanne et Christelle Rabier

Document(s) à télécharger

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre (...)

Lire la suite

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre (...)

Lire la suite

La Grande Guerre des gens « ordinaires »

Colloque - Jeudi 14 juin 2018 - 14:00Comité d’organisation :Agnès Steuckardt, Université Montpellier 3, Praxiling, UMR 5267Corinne Gomila, Université de Montpellier, Praxiling, UMR 5267Chantal Wionet, Université d’Avignon, Centre Norbert Elias, UMR 8562Le Centenaire de la Grande Guerre a suscité de vastes collectes d’archives. La plateforme Europeana 14-18 compte à présent près d’un million de ressources numérisées ; prévue pour durer quelques semaines, la Grande collecte a rencontré un tel succès qu’elle se poursuit encore, quatre ans après son lancement en novembre 2013. Des initiatives plus spécialisées ont rassemblé les correspondances des familles peu lettrées (projet Corpus 14, labellisé Mission Centenaire), ou encore les testaments de soldats (projet Testaments de guerre des Poilus parisiens : 1914-1918). En 2018, la Révolution numérique met à disposition des chercheurs et du grand public un trésor d’archives jusqu’ici inaccessibles (projet Cendari, Feldpost, Letters from the First World War 1916-1918, par exemple). InscriptionsAdresse du colloque :  colloque3go@univ-montp3.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre Norbert Elias

La Vieille Charité
2, rue de la Charité
F-13 002 Marseille

Tél. : 04 91 14 07 27

 

- Lettre d'information
- HAL Archives ouvertes
- Twitter