Les équipes | Doctorants

Cécilia Paradiso

Coordonnées professionnelles

Cécilia Paradiso

 

Doctorante  à l'EHESS Marseille (inscrite en octobre 2013).

Titre de la thèse :

Espaces de valeur: parcs naturels et enjeux du développement urbanistique de type touristique. Une comparaison en aire méditerranéenne, la péninsule du Llevant (Mallorca) et l'archipel de la Maddalena (Sardaigne)

 

Résumé de la thèse :

 

Ma recherche veut être une analyse des retombées spatiales du rapport – souvent conflictuel - entre protection de l’environnement et développement touristique. Le but étant la définition de ce rapport dans les deux contextes à comparer, il s’agit d’interroger la relation entre certaines activités économiques liées au tourisme - le marché immobilier et la rente foncière - et les choix administratifs en matière, tout en considérant que ces derniers sont l’expression de niveaux institutionnels multiples.

Les apparats normatifs et institutionnels préposés à l’aménagement du territoiresont caractérisées par une complexité d’échelles, donnant lieux à des surcharges ou bien à des vides normatifs, où l’interprétation de la règle ou sa négociabilité peuvent acquérir une importance inédite. En analysant ces cas concrets, je m’intéresse aux positionnements réciproques des différents organismes institutionnels impliqués, aux processus de prise de décision et à la transposition en pratique des actes administratifs.

Traiter de la consommation des sols, de la spéculation immobilière et de la protection des milieux naturels côtiers de la Méditerranée, permet d’analyser des enjeux extrêmement actuels en touchant un ample éventail de problématiques: l’abandon des activités productives « traditionnelles » (surtout agricoles et pastorales), les mutations paysagères, l’appauvrissement des ressources naturelles ainsi que le développement d’une économie touristique de plus en plus « monopolisante », l’imbrication entre intérêts économiques et politiques, le poids des systèmes juridiques et les rapports interinstitutionnels. Mon projet de recherche aborde ces thématiques à travers les outils théoriques et méthodologiques de l’anthropologie économique et politique, en analysant comparativement deux espaces protégés et les conflits qui ont lieu entre protection et exploitation du territoire. Il contribuera ainsi à la compréhension des changements des équilibres socio-environnementales au sein du bassin méditerranéen, où l‘état de siège’ par l'urbanisation touristique est une situation commune à plusieurs aires protégées, à confirmation du fait que l’espace et le sol sont des ressources limitées, fréquemment au centre d’antagonismes. De fait, une pluralité d’acteurs est impliquée dans les actions et les décisions qui établissent la valeur de ces ressources, car la valeur n’est pas une propriété intrinsèque, mais plutôt le résultât d’affrontements et négociations entre logiques différentes (Benda-Beckmann et al. 2009, Graeber 2001).

Centre Norbert Elias
EHESS - Campus Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

04 91 14 07 27