Les équipes | Doctorants

Brigitte Auziol Cretin

Coordonnées professionnelles

Brigitte Auziol

Doctorante à l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, équipe Culture et Communication

 

Titre de la thèse : "Une question de point de vue en recherche sur l'exposition de design"

Directeur de thèse : Marie-Sylvie Poli

 

Résumé de thèse :

Le projet peut être étudié comme opération de conception qui questionne les notions de processus, de problème et de perception (Boudon, 2004). Vigano (2014) soutient l’hypothèse que le projet est un dispositif cognitif, une forme d’étude et de recherche qui se nourrit d’interactions et reconnaît des situations. Ces deux approches relèvent du registre de l’action du concepteur. Une autre manière d’aborder le projet de manière réflexive est de s’intéresser à la phénoménologie de l’expérience architecturale (Younès, 2014, pp.31-41), c’est-à-dire à la manière dont s’engage l’expérience de l’usager avec l’environnement construit. C’est plutôt dans cette posture que nous avons engagé la relation à notre objet de recherche, l’exposition de design. L’intérêt épistémologique de cette approche est d’explorer cette autre dynamique du projet, celle de « l’œuvre de l’art » comme dirait Genette (2010), de son implémentation (Goodman, 2009), de son expérience (Dewey, 2014). Nous présenterons comment et pourquoi nous cherchons dans le cadre de cette étude à articuler la logique projectuelle (Vial, 2015) évoquée en introduction avec une approche clairement située du côté de la réception.

Faisant référence en muséologie à Davallon (1999, p. 9), nous posons l’hypothèse que l’exposition peut être envisagée comme un dispositif communicationnel, qu’elle « répond à une intention, c’est à dire à un but ou à une volonté de produire un effet ». Prenant ce même parti, nous proposons donc une approche communicationnelle du projet.
Le concept d’intention est ici central. Nous l’étudierons d’après Boutinet (2008) mais aussi dans la perspective que propose Anscombe en philosophie analytique (2002, p. 158) : « ce qui peut se lire dans les actes et les productions du sujet » et celle de Baxandall (1991) en histoire de l’art, qui tente une compréhension de l’œuvre par une reconstitution des circonstances qui ont amené le créateur à la proposer sous une forme particulière.

Dans notre thèse, chaque situation de visite d’exposition va être l’objet d’une description phénoménologique où le chercheur en position de visiteur sera attentif à observer les caractéristiques de la situation à partir des effets qui se manifestent sur lui. Dans un deuxième temps, il se livre à un travail interprétatif qui lui permet d’accéder au sens porté par le dispositif d’exposition et qui se fait jour à travers cette visite particulière. Enfin, il vérifie grâce à des interviews du scénographe et du commissaire, l’adéquation de l’intention du dispositif analysée à celle des concepteurs de l’exposition. Cette démarche autorise une lecture des expositions sélectionnées dans notre étude, ce qui permet d’en préciser les dimensions intentionnelles ou communicationnelles et d’accéder à ce que nous considérons comme l’essence du projet.

Cette ligne qui prend carrément à rebours la chronologie du projet, permet on le verra, une excellente intelligibilité de celui-ci dans ses manifestations les plus remarquables. Elle introduit une construction pertinente du sens du projet. Nous postulons qu’au-delà de notre objet d’étude, la méthode proposée dans cette thèse peut être étendue à d’autres situations de projet.
 

Communications

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Être jeune à Marseille

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 09:00Le Centre Norbert Elias présente une exposition des travaux photographiques de doctorants et étudiants de master réalisés au cours des ateliers de la Fabrique des écritures.Menés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin, ces ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie et ses usages dans les sciences sociales, avec l’objectif d’expérimenter la photographie comme source de connaissance.Ces séances pratiques s’inscrivent dans le séminaire de recherche de l’EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales » (Enseignement 2017-2018). Les photographes Anaïs Baseilhac - Rue des ConvalescentsDes personnes âgées hébergées dans une maison de retraite médicalisée évoquent leurs souvenirs de jeunesse.Davide Cacchioni - Jeunes… par dessus le marchéReportage sur les nouveaux producteurs et artisans du marché bio du cours Julien. Violaine Chevrier - Quart d’airLe temps d’un quart d’heure les élèves se retrouvent pour une bouffée d’air dans le sas d’entrée du Lycée Saint-Charles, mi-dedans, mi-dehors, dans un espace à la fois libre et encadré. Margot Bergerand - Traits d’unionReportage sur les activités d'accompagnement scolaire et la fanfare de la Dar Lamifa, un lieu associatif engagé, animé par des bénévoles.Emma Cavalleri - The non-symbolic workIls sont boulanger, menuisier, luthier... portraits des nouveaux artisans marseillais, à rebours de la pensée de Robert Reich qui affirme que pour être compétitif il faut développer des emplois symboliques.Joëlle Rivier - Je veux être au sommet du videReportage autour de l’atelier d’écriture et d’intervention urbaine mené par des jeunes du Lycée Saint-Exupéry, communément appelé Lycée « Nord ».Ziyu Lin - Une vie différentePortraits d’étudiants chinois en France et, en contrepoint, les difficultés d’intégration qu’ils rencontrent au quotidien.

Lire la suite

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre 

Lire la suite

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre 

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre Norbert Elias
EHESS - Campus Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

04 91 14 07 27