Les membres | les doctorants

Brigitte Auziol Cretin

Coordonnées professionnelles

Brigitte Auziol

Doctorante à l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, équipe Culture et Communication

 

Titre de la thèse : "Une question de point de vue en recherche sur l'exposition de design"

Directeur de thèse : Marie-Sylvie Poli

 

Résumé de thèse :

Le projet peut être étudié comme opération de conception qui questionne les notions de processus, de problème et de perception (Boudon, 2004). Vigano (2014) soutient l’hypothèse que le projet est un dispositif cognitif, une forme d’étude et de recherche qui se nourrit d’interactions et reconnaît des situations. Ces deux approches relèvent du registre de l’action du concepteur. Une autre manière d’aborder le projet de manière réflexive est de s’intéresser à la phénoménologie de l’expérience architecturale (Younès, 2014, pp.31-41), c’est-à-dire à la manière dont s’engage l’expérience de l’usager avec l’environnement construit. C’est plutôt dans cette posture que nous avons engagé la relation à notre objet de recherche, l’exposition de design. L’intérêt épistémologique de cette approche est d’explorer cette autre dynamique du projet, celle de « l’œuvre de l’art » comme dirait Genette (2010), de son implémentation (Goodman, 2009), de son expérience (Dewey, 2014). Nous présenterons comment et pourquoi nous cherchons dans le cadre de cette étude à articuler la logique projectuelle (Vial, 2015) évoquée en introduction avec une approche clairement située du côté de la réception.

Faisant référence en muséologie à Davallon (1999, p. 9), nous posons l’hypothèse que l’exposition peut être envisagée comme un dispositif communicationnel, qu’elle « répond à une intention, c’est à dire à un but ou à une volonté de produire un effet ». Prenant ce même parti, nous proposons donc une approche communicationnelle du projet.
Le concept d’intention est ici central. Nous l’étudierons d’après Boutinet (2008) mais aussi dans la perspective que propose Anscombe en philosophie analytique (2002, p. 158) : « ce qui peut se lire dans les actes et les productions du sujet » et celle de Baxandall (1991) en histoire de l’art, qui tente une compréhension de l’œuvre par une reconstitution des circonstances qui ont amené le créateur à la proposer sous une forme particulière.

Dans notre thèse, chaque situation de visite d’exposition va être l’objet d’une description phénoménologique où le chercheur en position de visiteur sera attentif à observer les caractéristiques de la situation à partir des effets qui se manifestent sur lui. Dans un deuxième temps, il se livre à un travail interprétatif qui lui permet d’accéder au sens porté par le dispositif d’exposition et qui se fait jour à travers cette visite particulière. Enfin, il vérifie grâce à des interviews du scénographe et du commissaire, l’adéquation de l’intention du dispositif analysée à celle des concepteurs de l’exposition. Cette démarche autorise une lecture des expositions sélectionnées dans notre étude, ce qui permet d’en préciser les dimensions intentionnelles ou communicationnelles et d’accéder à ce que nous considérons comme l’essence du projet.

Cette ligne qui prend carrément à rebours la chronologie du projet, permet on le verra, une excellente intelligibilité de celui-ci dans ses manifestations les plus remarquables. Elle introduit une construction pertinente du sens du projet. Nous postulons qu’au-delà de notre objet d’étude, la méthode proposée dans cette thèse peut être étendue à d’autres situations de projet.
 

Communications

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Rencontres musico-doctorales de Paris à Marseille

Rencontre - Jeudi 22 juin 2017 - 10:00Ces journées, organisées par le Centre Norbert Elias et le Centre Georg Simmel avec le soutien de l'EHESS, se donnent pour objectif de mettre en lumière des travaux de doctorant.e.s travaillant sur la musique.Vous trouverez dans le programme de ces rencontres des communications sur les thèmes de la programmation des musiques du monde, de l'apprentissage de la techno, du music-hall, mais bien d'autres encore. 

Lire la suite

Dimension sexuée de la vie sociale

Journée(s) d'étude - Jeudi 16 mars 2017 - 09:30Ces journées d’étude analyseront les reformulations que révèle, dans la parenté, la circulation des choses, des corps ou des personnes au sein d’un monde globalisé. Trois phénomènes majeurs seront envisagés, du plus récent au plus ancien : les nouvelles techniques de reproduction, du don de gamètes à la gestation pour autrui, l’adoption internationale et ses déclinaisons, la migration. Les circulations qu’ils recouvrent tendent en effet à questionner, troubler ou reformuler les relations entre parents comme les rapports de genre. Elles interrogent les frontières nationales et les législations qui leur sont associées, suscitent de nouvelles formes de mobilités, redéfinissent les  identités et les appartenances. Quels éléments circulent, sous quelles formes et par quelles voies lorsqu’il s’agit de procréer, de construire une famille, de faire vivre ou de maintenir l’existence des liens entre parents ? À quelles relations donnent lieu ces circulations, qu’il s’agisse du « voyage » que représente le transfert de paillettes de sperme, de la figure lointaine d’une gestatrice connue ou non, des liens construits dans les parcours d’adoption internationale ou de la manière dont la distance et la mobilité tendent à reformuler les liens familiaux en situation de migration ?  À la croisée de la parenté, de la citoyenneté et de la nationalité, on questionnera enfin les dispositifs d’affiliation, de reconnaissance et d’appartenance que révèlent ces différentes circulations.

Lire la suite

Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives

Débat - Mardi 31 janvier 2017 - 18:00Rony Brauman et Jean-Pierre Olivier de Sardan, directeur d'études à l'EHESS,  débattent autour du thème « Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives », le mardi 31 janvier 2017

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27