Les chercheurs correspondants | Les chercheurs correspondants

Patrick Madjingar

Patrick Madjingar

 

Chercheur correspondant au Centre Norbert Elias depuis février 2015

 

Titre de la thèse 

Les écrans noirs de N'Djaména - Les cinéclubs comme réponse à la fermeture des salles taditionnelles en Arique : le cas du Tchad 

soutenue le 8 juillet 2013 

sous la direction d'Emmanuel Ethis

Jury 

M. Olivier BARLET (Directeur de publication)
M. Jean DAVALLON (Professeur, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse)
M. Emmanuel ETHIS (Professeur, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse)
M. Frédéric GIMELLO-MESPLOMB, Maître de Conférences hdr, (Université de Metz)
M. Olivier THEVENIN (Professeur, Université de Mulhouse-Colmar)


Résumé

Cette thèse explore d’abord les conditions de la disparition des salles de cinéma traditionnelles en Afrique de l’Ouest et spécifiquement au Tchad, en pointant les causes multifactorielles : technologiques, économiques, politiques et financières qui ont conduit à la transformation de ces salles en locaux commerciaux ou en lieux de culte. Elle examine les processus de mise en place de structures particulières au continent africain : centres culturels régis par des congrégations, par des ambassades ou par l’Etat tchadien, mais surtout « vidéo-clubs » ou « ciné-clubs », établissements informels de diffusion cinématographique omniprésents dans le paysage urbain en Afrique. L’analyse détaillée de ces dispositifs comme entreprises familiales, comme lieux de sociabilité et comme vecteurs d’une forme abâtardie de culture cinématographique est au cœur de cette recherche. Elle a permis d’identifier les logiques économiques de ces acteurs en tant que maillons d’une chaîne qui part des entreprises nigérianes ou camerounaises de reproduction de supports piratés et aboutit au public lui-même.
A partir d’entretiens conduits avec un échantillon de spectateurs, nous avons étudié leurs habitudes de fréquentation, leurs comportements, mais aussi l’expression de leurs attachements aux films qui leur sont proposés. Ceci constitue le second axe fort de ce travail, notamment en ce qui concerne le rapport qu’entretiennent ces publics avec le cinéma tchadien et, plus largement, avec la fiction cinématographique. Cette thèse pose enfin les bases d’une réflexion sur le rôle que pourrait jouer l’Etat pour améliorer les conditions de diffusion et de réception du cinéma africain sur le territoire national.


Mots clés

Tchad – cinéma - salle de cinéma - ciné-club – vidéo-club - centre culturel - politique culturelle - diffusion cinématographique - public - programmation - réception - piratage.

 

Domaine de recherche

Culture et communication - Sociologie des publics du cinéma

 

Bibliographie 

Ouvrage

  • 2015, Des vidéoclubs pour l'Afrique? "Salles" de cinéma populaires et lieux de sociabilité au Tchad. Préface de Olivier Barlet. Editions de l'Harmattan, 252 pages.

 

Communication 

Colloque de Strasbourg « Les activités et pratiques spectatorielles, publics et cultures de cinéma, Afrique du Nord et Moyen Orient » , 6 et 7 mai 2015 : « Des cinéclubs pour l'Afrique ».

 

Projet de recherche 

Projet Idex pour le Tchad : Les « représentations du cinéma et pratiques spectatorielles en Afrique francophone : approches comparatives empiriques ».

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Rencontres musico-doctorales de Paris à Marseille

Rencontre - Jeudi 22 juin 2017 - 10:00Ces journées, organisées par le Centre Norbert Elias et le Centre Georg Simmel avec le soutien de l'EHESS, se donnent pour objectif de mettre en lumière des travaux de doctorant.e.s travaillant sur la musique.Vous trouverez dans le programme de ces rencontres des communications sur les thèmes de la programmation des musiques du monde, de l'apprentissage de la techno, du music-hall, mais bien d'autres encore. (...)

Lire la suite

Dimension sexuée de la vie sociale

Journée(s) d'étude - Jeudi 16 mars 2017 - 09:30Ces journées d’étude analyseront les reformulations que révèle, dans la parenté, la circulation des choses, des corps ou des personnes au sein d’un monde globalisé. Trois phénomènes majeurs seront envisagés, du plus récent au plus ancien : les nouvelles techniques de reproduction, du don de gamètes à la gestation pour autrui, l’adoption internationale et ses déclinaisons, la migration. Les circulations qu’ils recouvrent tendent en effet à questionner, troubler ou reformuler les relations entre parents comme les rapports de genre. Elles interrogent les frontières nationales et les législations qui leur sont associées, suscitent de nouvelles formes de mobilités, redéfinissent les  identités et les appartenances. Quels éléments circulent, sous quelles formes et par quelles voies lorsqu’il s’agit de procréer, de construire une famille, de faire vivre ou de maintenir l’existence des liens entre parents ? À quelles relations donnent lieu ces circulations, qu’il s’agisse du « voyage » que représente le transfert de paillettes de sperme, de la figure lointaine d’une gestatrice connue ou non, des liens construits dans les parcours d’adoption internationale ou de la manière dont la distance et la mobilité tendent à reformuler les liens familiaux en situation de migration ?  À la croisée de la parenté, de la citoyenneté et de la nationalité, on questionnera enfin les dispositifs d’affiliation, de reconnaissance et d’appartenance que révèlent ces différentes circulations.(...)

Lire la suite

Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives

Débat - Mardi 31 janvier 2017 - 18:00Rony Brauman et Jean-Pierre Olivier de Sardan, directeur d'études à l'EHESS,  débattent autour du thème « Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives », le mardi 31 janvier 2017(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27