CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Essais de bricologie : 3 et 4 juin 2014

Les journées d'études, les colloques, les séminaires | Journées d'études/Séminaires

Essais de bricologie : 3 et 4 juin 2014

Ethnologie de l’art et du design contemporain

Le numéro 63 de Techniques & Culture, intitulé « Essais de bricologie », cherche à définir une « ethnologie du design et de l’art contemporains ». Ces domaines de création constituent en effet pour les chercheurs en sciences humaines, et plus particulièrement en ethnologie, des terrains à la fois assez neufs à explorer et potentiellement très fertiles. D’abord, parce que les designers et surtout les artistes contemporains s’intéressent de près à l’ethnologie et adoptent même, pour certains, une démarche d’ethnographe, où l’enquête et la documentation sont les méthodes essentielles de leur production. Il est important d’établir le diagnostic de cet intérêt des artistes pour la recherche en sciences humaines. Ensuite, la mondialisation et la situation post-coloniale ont eu pour effet, dans le domaine de l’art et du design, de multiplier les acteurs et les lieux d’expression artistique, si bien que la dialectique entre le centre et la périphérie du monde de l’art (l’Europe et les États-Unis versus le reste du monde) s’est effondrée, ou plutôt s’est diffractée en de multiples pôles disséminés par tout dans le monde. Enfin, de nombreuses démarches incarnées par les designers et les artistes contemporains ne sont pas adéquatement traitées avec les outils conceptuels de l’histoire ou de la critique de l’art et du design. Les méthodes et les concepts des chercheurs en sciences humaines peuvent, au contraire, jeter sur ces démarches contemporaines un éclairage tout à fait nouveau et enrichissant. On peut distinguer trois directions où ces éclairages peuvent faire apparaître des résultats : en direction des objets, des acteurs et des pratiques.

Objets : l’art et le design d’aujourd’hui ne proposent plus seulement des tableaux à contempler et des chaises pour s’asseoir, mais des protocoles, des modes de vie, des pièces à activer, des outils, etc. Le statut de l’objet s’est considérablement renouvelé. Or, parallèlement, les recherches sur la culture matérielle et sur l’objet dans les sociétés d’aujourd’hui sont devenues dominantes en ethnologie et dans plusieurs sciences humaines. On pourra ainsi se demander ce que veut dire l’affordance ou l’agentivité d’une œuvre de design ou d’art contemporain, à titre d’exemple.

Acteurs : les théories de l’acteur-réseau et l’anthropologie symétrique ont permis, parmi d’autres, de proposer d’autres façons de concevoir les relations sociales qu’en opposant l’individu et la société, l’humain et la nature. Dans le domaine de la création, la remise en cause de l’auteur, dans les années 60, le développement des collectifs aujourd’hui, la complexification des étapes nécessaires à la production d’une pièce ont élargi considérablement le nombre et la qualité des acteurs nécessaires à son existence. Pourtant, la critique d’art et le discours médiatique continuent comme avant à centrer toute leur attention sur l’artiste ou sur le designer. Les démarches scientifiques citées, et d’autres, pourront aider à dépasser ce problème.

Pratiques : terme central des sciences humaines, il l’est aussi des domaines de la création. Pourtant il semble y avoir un hiatus : si les sociologues et les ethnologues semblent s’intéresser surtout aux pratiques coutumières, récurrentes, banales presque, les historiens et les critiques d’art et de design semblent étudier des pratiques exceptionnelles car hautement individualisées. Isoler une chaîne opératoire était, pour Leroi-Gourhan, une manière d’identifier une culture commune ; comment faire pour que décrire la chaîne opératoire d’un artiste soit autre chose que d’établir la séquence de ses gestes devant son tableau ou son ordinateur, dans son atelier ? Une anthropologie des techniques d’un designer ou d’un artiste est-elle possible ?

Ces points fournissent les repères à partir desquels les contributeurs du numéro Essais de bricologie élaboreront la trajectoire de leur problématique propre. En préparation à ce recueil, Techniques & Culture organise deux journées d’études, dans les locaux du Centre Norbert Elias, à la Vieille Charité, à Marseille. Ces deux journées seront l’occasion pour les chercheurs retenus de présenter le premier jet de leur argument, d’échanger points de vue et idées, et de constituer la structure d’ensemble du numéro.

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Être jeune à Marseille

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 09:00Le Centre Norbert Elias présente une exposition des travaux photographiques de doctorants et étudiants de master réalisés au cours des ateliers de la Fabrique des écritures.Menés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin, ces ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie et ses usages dans les sciences sociales, avec l’objectif d’expérimenter la photographie comme source de connaissance.Ces séances pratiques s’inscrivent dans le séminaire de recherche de l’EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales » (Enseignement 2017-2018). Les photographes Anaïs Baseilhac - Rue des ConvalescentsDes personnes âgées hébergées dans une maison de retraite médicalisée évoquent leurs souvenirs de jeunesse.Davide Cacchioni - Jeunes… par dessus le marchéReportage sur les nouveaux producteurs et artisans du marché bio du cours Julien. Violaine Chevrier - Quart d’airLe temps d’un quart d’heure les élèves se retrouvent pour une bouffée d’air dans le sas d’entrée du Lycée Saint-Charles, mi-dedans, mi-dehors, dans un espace à la fois libre et encadré. Margot Bergerand - Traits d’unionReportage sur les activités d'accompagnement scolaire et la fanfare de la Dar Lamifa, un lieu associatif engagé, animé par des bénévoles.Emma Cavalleri - The non-symbolic workIls sont boulanger, menuisier, luthier... portraits des nouveaux artisans marseillais, à rebours de la pensée de Robert Reich qui affirme que pour être compétitif il faut développer des emplois symboliques.Joëlle Rivier - Je veux être au sommet du videReportage autour de l’atelier d’écriture et d’intervention urbaine mené par des jeunes du Lycée Saint-Exupéry, communément appelé Lycée « Nord ».Ziyu Lin - Une vie différentePortraits d’étudiants chinois en France et, en contrepoint, les difficultés d’intégration qu’ils rencontrent au quotidien.(...)

Lire la suite

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre (...)

Lire la suite

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Exposition - Vendredi 22 juin 2018 - 13:15Les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu'ils ont réalisés cette année au cours d'ateliers "Cinéma" et "Photographie". Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s'inscrivent dans le séminaire de recherche de l'EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales ».Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu'à expérimenter ces media comme source de connaissance.Cinéma et documentaire sonoreDjebel, Christian Di Giandomenico et Giorgio Cassone Regards sur le chantier de la porte d'Aix à Marseille (film documentaire). Cahiers de parentalité, Gaia Manetti Trois entretiens sur la parentalité (documentaire sonore).Celui qui allume la lumière, Thomas Langlois Le quotidien d'un bar de Beyrouth à travers le portrait d'un employé bengali (film documentaire).Sans mesure, Selen Gobelez et Tamara Dmitrieva La vie d'un atelier de couture dans le quartier Belsunce à Marseille (film documentaire en cours de montage).Photographie : Être jeune à MarseilleÊtre jeune à Marseille est une exposition des photographies d'Anaïs Baseilhac, Davide Cacchioni, Emma Cavalleri, Joelle Rivier, Margot Bergerand, Violaine Chevrier et Ziyu Lin, sous le commissariat de Marco Barbon et Franco Zecchin. Les photos seront présentées jusqu'au 15 octobre 2018.Au programme le 22 juinCinéma le Miroir au rez-de-chaussée13h15 - Introduction avec Boris Pétric et Valeria Siniscalchi13h30 - Présentation des travaux de l’atelier "Photographie",14h30 - Présentation et projections des travaux de l’atelier "Cinéma" Coursives du 1er étage 16h30 - Vernissage de l’exposition photographique "Être jeune à Marseille"Entrée libre (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre Norbert Elias
EHESS - Campus Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

04 91 14 07 27