CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Julie Hyvert : « Une hymnodie compagnonnique ? Les Compagnons et la chanson » : 8 novembre 2013

Les soutenances de thèse | Les soutenances 2013

Julie Hyvert : « Une hymnodie compagnonnique ? Les Compagnons et la chanson » : 8 novembre 2013

Thèse soutenue le vendredi 8 novembre 2013 à 13h 30.


EHESS, Centre de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille, salle de réunion, 3e étage

Titre de la thèse :

"Une hymnodie compagnonnique ? Les Compagnons et la chanson."



Jury :

M. Xavier Bisaro, professeur à l'Université François-Rabelais de Tours
M. Jacques Cheyronnaud, directeur de recherche au CNRS, directeur de thèse
Mme Elisabeth Giuliani, directrice du département de la musique à la Bibliothèque Nationale de France
M. Lothaire Mabru, maître de conférences à l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3
M. Emmanuel Pedler, directeur d'études à l'EHESS

 

Sujet de la thèse :

La musique et le chant ont toujours accompagné les activités des compagnons du tour de France et la chanson est un agent de l’identité du compagnonnage de métier. L’objectif de cette thèse est d’étudier les aspects musicologiques, sémiologiques, ethnologiques et historiques du chant compagnonnique en France à partir du XIXe siècle, autour de sa création, sa diffusion et sa réception au sein des différentes sociétés compagnonniques, par l’étude et l’analyse critique des sources. Quel est donc le statut de la chanson compagnonnique ? Est-elle une œuvre éminemment artistique ou un simple discours d’ouvriers ? Quelle est l’origine de ces chants ? Qui a composé leur musique ? Il conviendra non seulement d’entreprendre une analyse musicologique rigoureuse des chants, mais aussi de s’intéresser aux pratiques, à la diffusion de ces chants. Au-delà du matériau des chansons, de leur inventaire et de leurs thématiques enchevêtrées, il faut s’intéresser à ceux qui les génèrent, les gèrent et les produisent. Le chant est un outil de travail, un outil de vie qui rythme non seulement le corps des travailleurs mais aussi leur existence. Le chant, la chanson constituait une activité importante, tout à la fois collective et individuelle, de sociabilité musicale et morale, chez les Compagnons du tour de France. L’importance dont Agricol Perdiguier créditait la création chansonnière recoupe celle, plus générale à l’époque, qui occupait associations chansonnières, sociétés chantantes, etc. C’est donc aussi à un panorama plus général que nous convie ce projet. Nous voyons dans le chant un « témoignage essentiel » de l’histoire des compagnons qui apportera un éclairage inédit à la connaissance du compagnonnage français.

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27