CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Raphaël Roth : « Bande originale de film, bande originale de vie. Pour une sémiologie tripartite de l'emblème musical : Le cas de l'univers Disney » : 25 novembre 2013

Les soutenances de thèse | Les soutenances 2013

Raphaël Roth : « Bande originale de film, bande originale de vie. Pour une sémiologie tripartite de l'emblème musical : Le cas de l'univers Disney » : 25 novembre 2013

 Le 25 novembre 2013 à 14h30

en salle des thèses de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse,
Campus centre-ville, site Sainte Marthe

Titre
BANDE ORIGINALE DE FILM, BANDE ORIGINALE DE VIE
Pour une sémiologie tripartite de l’emblème musical : le cas de l’univers Disney

Thèse préparée sous la direction de :

Emmanuel ETHIS (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse)
Damien MALINAS (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse)

Devant un jury composé de :
Jean-François CAMILLERI, Président de The Walt Disney Company France
Emmanuel ETHIS, Professeur à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
Frédéric GIMELLO-MESPLOMB, Professeur à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
Yves JEANNERET, Professeur au CELSA, Paris-Sorbonne
Jean-Marc LEVERATTO, Professeur à l’Université de Lorraine (Rapporteur)
Damien MALINAS, Maître de Conférences à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
Emmanuel PEDLER, Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales
Yves WINKIN, Professeur à l'ENS LSH Lyon (Rapporteur)

Résumé
Cette thèse présente les résultats d’une recherche sur la musique au cinéma et la prolongation de l’expérience cinématographique en dehors de l’espace et du temps du dispositif cinématographique par l’écoute de la bande originale du film. Plus particulièrement elle aborde la bande originale du film en tant que musique emblématique de l’univers filmique. Elle instruit une réflexion sur la place de la musique dans nos vies et sa capacité à créer et recréer des expériences esthétiques du quotidien. A partir de la tripartition sémiologique développée par Jean Molino, nous proposons d’appréhender la bande originale de l’univers Disney depuis les conditions et le contexte de sa production d’abord, c’est-à-dire au niveau «poïétique ». Nous procédons à l’analyse de l’univers filmique et musical ensuite en nous plaçant au niveau « neutre » de l’œuvre. Enfin, par le biais d’une enquête par questionnaire dans le cadre d’un protocole de recherche expérimental nous analysons la réception de la bande originale de film à son niveau « esthésique ».
Le mickeymousing, technique cinématographique définissant la ponctuation narrative des mouvements par la musique, est appréhendé comme une forme d’esthétisation du réel. Entre synchronisation, emblème et réel esthétisé cette recherche porte, in fine, sur l’esthétisation cinématographique du quotidien par la musique. De la bande originale de film à la bande originale de vie, les fonctions emblématiques de la musique sont décrites par une ethnographie de la musique au quotidien (festivals, trains, Disneyland, rayons des disquaires).

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27