Equipes de recherche | Jeunes docteurs

Elisa Ullauri Lloré

Coordonnées professionnelles

elisa.ullauri-llore@alumni.univ-avignon.fr

 

Thèse soutenue le 25 septembre 2017 à 14h en Salle des Thèses de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse (équipe Culture et Communication du Centre Norbert Elias)

 

Titre de la thèse

Céramique contemporaine, un monde de l’art périphérique. Repenser les frontières artistiques par la céramophilie

Membres du jury


Jean DAVALLON, Professeur émérite, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
Sylvia GIREL, Maître des conférences-HDR, Aix Marseille Université
Dominique SAGOT-DUVAUROUX, Professeur, Université d'Angers
Marie Christine BORDEAUX, Professeure, Université Grenoble-Alpes
Frédéric GIMELLO-MESPLOMB, Professeur, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
Bernard BACHELIER, Invité professionnel, Club des Collectionneurs de Céramique


Résumé de la thèse

Cette thèse vise à mettre en lumière les déplacements des frontières artistiques à travers le cas de la céramique contemporaine, un monde périphérique parmi la nébuleuse des mondes de l’art. Au-delà de la rupture classique entre les modèles de l’art et de l’artisanat, cette recherche analyse comment s’édifie un monde avec une identité artistique et culturelle forte et dans lequel, les amateurs jouent un rôle significatif. De la cohabitation de deux versants au cœur de la céramique contemporaine - le régime patrimonial et le paradigme de l’art contemporain - résulte une situation de relative marginalité : d’un côté se trouve la faible reconnaissance de la céramique au sein de la scène artistique contemporaine (et de ses marchés) et de l’autre, l’attachement artistique des acteurs sociaux (céramistes, amateurs, collectionneurs, professionnels) ainsi qu’une double appartenance affirmée comme une valeur. Partant d’une enquête réalisée auprès des amateurs de céramique, nous analysons la céramophilie et les enjeux de la dimension affective de l’engagement et l’attachement artistiques sur les orientations de la céramique et son système de significations. Cette thèse aspire ainsi à montrer comment, malgré les multiples tensions présentes au sein de ce monde de l’art, celui-ci existe grâce aux valeurs différentielles entre l’art contemporain et l’artisanat d’art. Et que sa difficulté à (se) définir en art contemporain est traversée par l’existence même de ces paradoxes, lesquels s’inscrivent dans la pluralité des pratiques et dans l’instabilité des ambitions des acteurs.






 

Centre Norbert Elias

Unité mixte de recherche 8562
Marseille et Avignon
EHESS / CNRS / Avignon Université / Aix-Marseille Université

--

EHESS Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

--

Avignon Université
Campus Hannah Arendt
74, rue Louis Pasteur
84 000 Avignon
France

--

04 91 14 07 27
contact@centrenorbertelias.fr