Les chercheurs correspondants | Les chercheurs correspondants

Jean-Christophe Sevin

Chercheur correspondant au Centre Norbert Elias

    

Jean-Christophe Sevin

         

Thèse : Les raves et la musique techno en effets. Contribution à une sociologie des formes culturelles. »Résumé de la thèse

Aborder la musique techno et les raves en effets c’est les envisager dans la perspective de l’événement qu’ont constitué leur apparition puis leur diffusion dans les années 90. Sont ainsi analysées d’une part, leurs réceptions médiatiques, institutionnelles et académiques et les modalités de caractérisation des raves par ces différentes institutions, et d’autre part, les engagements et pratiques musicales et non musicales des amateurs qui investissent cette forme. Loin de constituer une figure de la régression dans la fusion collective, les raves sont un moment de ralliement et doivent être analysées en rapport avec les pratiques et sociabilités plus ordinaires dans lesquelles les amateurs apprennent à se différencier. Plus que n’importe quel média (disques, radio, etc.), en raison du mode spécifique d’implémentation sonore et musicale qu’elles manifestent, les raves ont constitué le lieu de la rencontre avec cette musique et ont été le vecteur du rayonnement imitatif de la techno dans les années 90. Mais la thèse montre que l’engagement dans une pratique amateur liée au mouvement techno dépend de la constitution d’un agencement collectif. Les raves et la techno n’ont pas de significations en elles-mêmes, celles-ci sont constituées provisoirement selon les lieux et les appropriations, les agencements collectifs et leurs relations avec les institutions dans leurs tentatives d’arraisonnement législatif de ce phénomène notamment. Ce travail en expose ainsi les variations depuis le début des années 90 jusqu’aux années 2000.

    

Publications

  • 2009, « La rencontre avec la techno : des parcours d’expériences à l’événement qui constitue l’amateur », in Olivier Roueff et Anthony Pecqueux (eds.), Ecologie sociale de l’oreille. Enquêtes sur l’expérience musicale, Paris, éditions de l’EHESS.

  • 2008, avec Noël Barbe, « S’attacher Courbet » in : Le sens de l’usine. Art, public, habitants, Saskia Cousin, Emilie Da Lage, François Debruyne, David Vandiedonck (dir.), Paris, CREAPHIS.

  • 2008, « Itinéraires et cartes des musiques house et techno », in : Noël Barbe et Emmanuelle Jallon (dir.), Migrations, itinérances, mobilités, éditions des musées départementaux de la Haute-Saône, Vesoul.

  • 2008, « Transfert et restauration des enregistrements sonores. Notes de travail », in : Musique / Patrimoine : des expériences culturelles urbaines, Actes de la Journée d’étude du 8 octobre 2007, Jacques Cheyronnaud et Anthony Pecqueux (ed.), Marseille, Ehess / Cnrs, [en ligne].

  • 2007, avec Florence Bouillon. « Un bon ethnologue ne fait pas table rase du passé. Entretien avec Émile Temime », ethnographiques.org, n°12 [en ligne].

  • 2006,  « Présence de Courbet à Flagey : appartenance et ressources », in : N. Barbe (dir.), Qualifications culturelles et inscriptions territoriales. Besançon, CRDP.

  • 2005, avec Noël Barbe. « Rencontre avec un braconnier de l’archive », Sociétés et représentations, n°19.

  • 2004. « L’épreuve du dance-floor. Une approche des free-parties », Sociétés, n°83.

  • 2004. « Ethnomusicologie et musiques électroniques : supports et écoutes », Lettre de l’Ara (Association Rhône-Alpes Anthropologie), n°53 (« Ethnomusicologie, mais encore ? »).

  • 2004, avec Cécile Blondeau. « Entretien avec Luc Boltanski, une sociologie toujours mise à l’épreuve », 2004, ethnographiques.org, n°5 [en ligne].

  • 2003,  « Hétérotopie techno », ethnographiques.org, n°3 [en ligne].

  • 2003, avec Noël Barbe, « Une archéologie des patrimoines », « Espace public, statut des objets et hétérogénéité », Journal de l’exposition Patrimoines singuliers, Musée d’archéologie de Lons-le-Saunier.

  • 2002, avec Noël Barbe. « L’artiste en ses lieux. Courbet à Flagey », Aestuaria. Sciences humaines et environnement, n°3.

  • 2002, avec Serge Pouts-Lajus, Sophie Tiévant et Jerôme Joy. " Composer sur son ordinateur. Les pratiques musicales en amateur liées à l’informatique". Département des Etudes et de la Prospective. Ministère de la Culture.

  • 2002, « Un après-midi à Flagey ». Ligeia. Dossiers sur l’art, n°41-44 (n° spécial « Courbet et le réel », avec l’Institut Courbet).

  • 2001, avec Noël Barbe. « La domestication du tourisme. Le ski de fond dans le haut Jura (1900-1996). », Terrain, n°36.

  • 2000, avec Noël Barbe. « Le Haut-Jura en hiver. Cartes postales et construction de l’espace. », Utinam, n°4.

     

Paru dans ethnographiques.org

    

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27