Equipes de recherche | Jeunes docteurs

Nicolas Soulas

Nicolas Soulas

    

Thèse soutenue le 11 octobre 2017 à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, Equipe HEMOC, sous la direction de Stéphane Durand (Professeur à l'UAPV).

Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, Centre Norbert Elias - Equipe HEMOC (Histoire de l’Europe moderne et contemporaine), 74 rue Louis Pasteur, 84029 Avignon Cedex 1

 

Titre de la thèse

Pouvoir(s) et recomposition socio-politique dans le sillon rhodanien de 1750 à 1820

Résumé de la thèse

L’objectif de ce travail est de comprendre comment, en replaçant le fait révolutionnaire dans la longue durée, s’articule localement le passage entre un régime appelé à devenir ancien et le nouvel ordre révolutionnaire qui s’installe entre 1789-1790 et ses ramifications à l’orée du premier XIXe siècle. Au-delà des continuités ou des ruptures politiques locales qui constituent un pan important de cette thèse, l’enquête invite à réfléchir en parallèle à la question de l’adaptation des populations face à la sédimentation des différents contextes institutionnels entre 1750 et 1820.

L’intérêt majeur du sujet réside dans la démarche adoptée, mêlant prosopographie (étude des détenteurs des fonctions locales), micro-histoire et jeux d’échelles. Dans un premier temps, l'enquête s'est portée sur une analyse de la classe politique locale au cours d'un long XVIIIe siècle. Il s'agissait de mettre en évidence les dynamiques politiques locales dans un espace géographique inhomogène méridional (trois provinces, une enclave étrangère) connaissant des réalités institutionnelles différentes et complexes (système municipal de type consulaire ou échevinal), à l'aune des bouleversements révolutionnaires et de la recomposition des pouvoirs locaux. La constitution d'un échantillon d'un peu plus de 5 000 détenteurs de fonctions locales a nécessité une plongée plus en amont, parfois jusqu'au XVIIe siècle, pour faire émerger des dynasties municipales.

Après avoir observé l’évolution du personnel politique local entre 1750 et 1820, j’ai également tenté d’appréhender, en menant l’analyse au ras du sol, au plus près des acteurs, les mécanismes qui conduisent les populations à adapter des pratiques politiques d’Ancien Régime, caractérisées par des gestes et des codes spécifiques, aux nouveaux contextes institutionnels à partir de 1789. Cette enquête m’a permis de me familiariser avec la micro-histoire et avec les nombreuses sources qui la rendent possible. En prenant comme objet d’étude la conflictualité politique j’ai cherché à comprendre comment la Révolution française a bouleversé les échiquiers politiques locaux en intégrant de nouveaux acteurs tout en recyclant de vieux conflits d’Ancien Régime ou en en créant de nouveaux. Ce faisant, j’ai tenté de démontrer que la mutation de la conflictualité et des pratiques politiques locales témoignait tout autant de l’appropriation d’une nouvelle culture politique que de l’adaptation des populations locales et de leurs stratégies politiques face aux différents contextes institutionnels entre 1750 et 1820.

Thèse en cours de publication aux EUA

 

Domaines de recherche

- Histoire politique
- Histoire sociale
- Histoire des représentations

Mots-clé

Vallée du Rhône, Ancien Régime, Révolution française, culture politique, micro-histoire, jeux d’échelles, prosopographie.

 

Publications

  • 2018, « Sédimentation des expériences politiques et séquelles postrévolutionnaires : les Cent-Jours dans le couloir rhodanien », Parlement[s], revue d’histoire politique, n° 27, mars, p. 165- 178.
  • 2017, « Les maires de la basse et moyenne vallée du Rhône de 1790 à 1816 », Cahiers de la Méditerranée, n° 94, juin, p. 13-28.
  • 2015, « Chanter la révolte : la chanson au service de la contestation politique dans la moyenne vallée du Rhône de la Révolution française à la Seconde Restauration », Études vauclusiennes, n° 83, p. 22-28. 
  • 2013-2014, « La plume et la pique. Approche de la presse jacobine provinciale à travers le Journal des ecclésiastiques constitutionnels de Paul Capon », Études vauclusiennes, n° 80-81, p. 7-18.

Communications

  • 28-30 septembre 2018 : « De la justice du seigneur à celle de la Nation ? Le personnel judiciaire seigneurial rhodanien dans la tourmente révolutionnaire et au-delà », Châteaux et justice (Xe-XXIe siècles), colloque organisé par l’association des Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord, Périgueux. [actes en cours de publication].
  • 6 juin 2018 : « Rhétorique révolutionnaire et appropriation d’une nouvelle culture politique durant la Révolution française », Rhétorique révolutionnaire et politisation : de la fin des Lumières au printemps des peuples, Journée d’études organisée par le Centre de recherche et d’études Histoire et Sociétés, Arras. [actes en cours de publication].
  • 5 octobre 2016, « Le royalisme municipal. Étude prosopographique des édiles nommés par le roi au début de la Restauration : l’exemple de la vallée du Rhône (1814-1820) », Royalismes et Royalistes dans le Midi de 1814 à l’orée du XXe siècle, journée d’étude, Avignon
  • 29-30 avril 2015, « Les maires de la basse et moyenne vallée du Rhône de 1790 à 1816 », Être maire en Méditerranée XVIIIe- XXIe siècle, colloque à comité scientifique,  (Porticcio). Publié dans les Cahiers de la Méditerranée (voir ci-dessus).
  • 9-10 octobre 2014, « Violences politiques dans le Midi rhodanien entre 1789 et 1820 : formes et enjeux », Violences politiques, politiques de la violence ? L’exemple des élites politiques méditerranéennes, XIXe-XXe siècles, journées d’étude à comité scientifique (Montpellier), organisées dans le cadre du programme ANR « ICEM », « Identités et cultures en Méditerranée. Les élites politiques de la Révolution française à la Ve République ». [actes en cours de publication].
     

Centre Norbert Elias

Unité mixte de recherche 8562
Marseille et Avignon
EHESS / CNRS / Avignon Université / Aix-Marseille Université

--

EHESS Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

--

Avignon Université
Campus Hannah Arendt
74, rue Louis Pasteur
84 000 Avignon
France

--

04 91 14 07 27
contact@centrenorbertelias.fr