Les chercheurs correspondants | Les chercheurs correspondants

Pauline Jarroux

Pauline Jarroux

            

Docteur en sciences humaines et sociales.

Thèse soutenue le 25 mars 2017 sous la direction de Giorgio Blundo, Centre Norbert Elias, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

 

Associée au Programme ANR franco-allemand MOPRACS « Modèles, pratiques et cultures scolaires en Afrique de l’Ouest francophone », coordonné par Hélène Charton et Sarah Fichtner.

      Membre correspondant du Centre Norbert Elias depuis avril 2017.

 

Titre de la thèse :

     Faire l’école au quotidien au Bénin. Une ethnographie des chefs de circonscriptions scolaires.

 

Jury :

M. Thomas Bierschenk (Université de Mainz, Allemagne), M. Giorgio Blundo (EHESS, directeur de thèse), Mme Hélène Buisson-Fenet (CNRS), Mme Hélène Charton (CNRS),  M. Jean-Alain Goudiaby (Université de Ziguinchor, Sénégal), M. Jean-Pierre Olivier de Sardan (EHESS)

 

Domaines de recherche

  • Anthropologie de l’administration et des services publics

  • Fait scolaire en Afrique de l’Ouest

      

Aire culturelle

Afrique de l’Ouest

    

Résumé de la thèse

La recherche porte sur l’école primaire au Bénin, celle-ci étant entendue comme une administration particulière, réglée par des normes et des pratiques, hiérarchisée et décentralisée. Cet angle d’approche vise à comprendre comment est délivré, au quotidien, le service scolaire, comment il est régulé et administré par l’Etat et ses services déconcentrés. L’étude est menée au niveau de deux Communes du pays, cette dernière correspondant à la fois à l’unique échelon décentralisé ayant à sa tête un maire élu, et au territoire de la Circonscription Scolaire, service déconcentré de l’Etat chargé du suivi et du contrôle des écoles primaires placées sous son autorité. A cet égard, le niveau local comme site d’investigation permet de saisir les interactions entre les divers acteurs impliqués dans le fonctionnement de l’école primaire (directeurs et enseignants, membres du service déconcentré, conseillers communaux, parents d’élèves…), la manière dont les multiples logiques sociales peuvent s’ajuster ou au contraire s’opposer, en somme, comment l’école primaire, ses normes, ses règles, sont négociées au niveau local. Cette question est d’autant plus pertinente que le service scolaire n’est pas le seul monopole de l’Etat. Ce dernier est court-circuité, « par le bas » et « par le haut », par des initiatives privées, étatiques ou non étatiques, par l’action d’ONG et organisations de la société civile qui interviennent dans la délivrance de l’école primaire, et par l’intervention des bailleurs de fonds et Institutions Internationales dans la formulation même des politiques publiques. En outre, il est concurrencé par le développement d’une offre scolaire privée, qui propose un modèle scolaire alternatif séduisant de nombreux parents, notamment dans les zones plus urbaines.

Une approche par le bas permet de saisir ce qui se joue réellement dans les arènes éducatives locales, en s’attachant notamment à trois grands axes de recherche : le premier vise à analyser le marché scolaire, c’est-à-dire la manière dont l’offre scolaire publique se constitue, les acteurs –étatiques et non étatiques- impliqués dans sa formation et sa régulation et le rôle de l’Etat. L’étude du marché scolaire permet également d’interroger le développement des écoles privées, leur position face au public, les services scolaires qu’elles proposent… enfin, une attention particulière est portée à la demande d’éducation, aux usagers de l’école primaire, qui jouent également un rôle important dans la structuration et la régulation du marché scolaire.  Le second axe interroge la chaine hiérarchique ; puisque l’école est une administration hiérarchisée, comprendre son fonctionnement local nécessite de s’intéresser également à la fabrique de la décision administrative par les niveaux déconcentrés. Le rôle de la Circonscription Scolaire, située à l'interface entre l’Etat central et le local, à la fois relai et courroie de transmission des informations, joue ici un rôle important, pourtant sous-estimé ou méconnu, dans les processus de régulation administrative. Plus largement, la manière dont elle s’acquitte de ses attributions, selon les enjeux et les ressources dont elle dispose, pèse d’un poids dans le fonctionnement quotidien des écoles dont elle a la charge. Enfin, l’étude de l’application locale des réformes, quasi permanentes dans le système scolaire béninois, s’appuie sur une hypothèse de recherche similaire : les bureaucrates situés sur « la ligne de front », au niveau de la délivrance du service, s’engagent dans des formes de négociation et de contournement des règles prescrites, afin de pallier les contradictions entre les normes officielles et les contraintes liées au contexte local, aux ressources disponibles, aux enjeux spécifiques locaux.   

L’étude du « gouvernement de l’école » à l’échelle locale au Bénin pose ainsi plus largement la question des phénomènes d’institutionnalisation de nouveaux modèles scolaires, des transformations des formes d’administration et de gestion, en somme d’une nouvelle gouvernance éducative portée notamment par les partenaires internationaux, et de la manière dont ils sont retraduits et réinvestis dans les routines bureaucratiques et les arènes politiques locales.

   

Bibliographie

Article dans revue

  • 2018, (soumis pour l’ouvrage l’Afrique Politique), « Quelle école pour quel Etat ? Les inspecteurs et les contradictions de la gestion quotidienne des enseignants au Bénin »
  • 2017, (accepté pour la revue des CRES), « Les visites de classe des « chefs » au Bénin : enjeux bureaucratiques, ethos professionnels et négociations de l’autorité ».
  • 2015, avec Sarah Fichtner, « La micropolitique de l'école primaire au Bénin. Une ethnographie combinée des directeurs et inspecteurs », Politique Africaine, n°139: 63-81.

Direction d’ouvrages ou de numéros de revues

  • 2017, (Coordination du numéro 18 de la Revue des Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs) « L’école en milieux contraints »,avec Fanny Salane et Clothilde Hugon. A paraître en 2019.
  • 2017, (en préparation), ouvrage collectif sur les acteurs et espaces de l’école en Afrique, à publier en 2018-2019 aux Editions Karthala.
  • 2017, (Coordination d’un dossier spécial dans la Revue des Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs (CRES) à la suite du Colloque international), « Gouverner l’école aux Suds », avec Hélène Charton et Mame Fatou Sène. A paraître en 2018.

 

Coordination scientifique et animation de la recherche (à la place de « organisation de colloques)

  • 2017-2018 : Membre du comité d’organisation des 4èmes Rencontres des Jeunes Chercheur.e.s en Etudes Africaines (Jcea)
  • 2017 : Co-organisation du panel « African Bureaucrats and Emotions at Work », European Conference on African Studies (Ecas), Bâle, Suisse, 29.06 - 01.07.2017.
  • 2017: Co-organisation des séminaires de l’Ares (Association pour la Recherche sur l’Education et les Savoirs). Thème : « L’école hors l’Ecole ».
  • Oct.2015 / Mars 2016 : Co-organisation de deux ateliers d’écriture en vue de la préparation d’un ouvrage collectif sur l’école en Afrique, à publier aux éditions Karthala (2017).
  • Oct.2015 : Coordination de l’atelier « Ethnographier l’action publique ‘localisée’ dans un monde ‘globalisé’ », avec Céline Ségalini, 2èmes Rencontres Annuelles d’Ethnographie de l’Ehess, Paris, France, 15-16. 10.2015.
  • 2015 : Membre du comité d’organisation des 2èmes Rencontres Annuelles d’Ethnographie de l’Ehess, Paris, France, 15-16. 10.2015.
  • 2015 : Membre du comité d’organisation du Colloque international « Gouverner l’école aux Suds. Acteurs, Politiques, Pratiques », Bordeaux, France, 5-7.2.2015.
  • 2015: Organisation de l'atelier: « Ethnographier l'action publique "localisée" dans un monde "globalisé », Secondes Rencontres Annuelles d'Ethnographie de l'EHESS, avec Céline Ségalini, Paris, 14-15.10.2015
  • 2015: Organisation du colloque international: « Gouverner l'école aux Suds. Politiques, acteurs et pratiques », avec Hélène Charton, Sarah Fichtner, Clothilde Hugon et Mame Fatou Sene, 05.-07.02.2015, LAM, Bordeaux, France.

 

Communications

  • 2017 : Conférence invitée « Ethnography : Field experience and research methodology », American University of Paris, 8.05.2017.
  • 2015: Présentation à l‘Oxford Ethnography and Education conference à Oxford, UK: "Studying local school governance in Benin. A combined ethnography", avec Sarah Fichtner, 21.9.-23.9.2015.
  • 2015: Présentation à la European Conference on African Studies (ECAS) à Paris en France " Emotional rationalities and the school district officers in Benin: between new professional ethics and social considerations",  08.-10.07.2015
  • 2015: Présentation au Séminaire Doctoral Européen de l'APAD à Copenhague au Danemark "La production de la sanction par l'administration scolaire locale au Bénin" 2.6.2015.
  • 2015: Présentation au Colloque International "Gouverner l'école aux Suds. Acteurs, Politiques, Pratiques", Bordeaux: "Du gendarme au conseiller? Le corps d'encadrement et les visites de classe dans l'administration scolaire au Bénin". 5.02.2015.
  • 2015: Présentation au séminaire de recherche "Education et savoirs au Sud" de l'Association pour la recherche sur l'éducation et les savoirs (ARES) au Centre Population et Développement (CePed), Paris, "La gestion locale de l'école primaire au Bénin: l'administration scolaire déconcentrée et la production de la sanction". 8.01.2015.
  • 2014: Présentation aux Rencontres Annuelles d'Ethnographie de l'EHESS, Paris: "Ethnographier la gouvernance locale de l'école au Bénin. Avantages et difficultés d'une approche combinée", avec Sarah Fichtner. 7.11.2014.
  • 2014: Présentation au séminaire Anthropologie des gouvernances et des actions publiques dans les pays du Sud, EHESS Marseille: "On est entre nous. "Double jeu" de l'administration scolaire locale au Bénin et rapport aux normes", 26.3.2014
  • 2013: Présentation aux Cafés Sciences du CEFORP à Cotonou au Bénin « La Circonscription scolaire et la gestion de l'école primaire au Bénin » 18.7.2013
  • 2013, « Le rôle de la Circonscription Scolaire dans la gestion de l’école primaire au Bénin », Journées d’Etudes Observer et comprendre les logiques de l’action publique en éducation en Afrique, SciencesPo Bordeaux-LAM, Bordeaux, 11-12 avril 2013.

  • 2013, « La Circonscription scolaire, une « courroie de transmission » dans la gestion de l’école primaire au Bénin ? », Séminaire Doctoral Européen, Bordeaux, 23-24-25 mai 2013.

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Rencontres musico-doctorales de Paris à Marseille

Rencontre - Jeudi 22 juin 2017 - 10:00Ces journées, organisées par le Centre Norbert Elias et le Centre Georg Simmel avec le soutien de l'EHESS, se donnent pour objectif de mettre en lumière des travaux de doctorant.e.s travaillant sur la musique.Vous trouverez dans le programme de ces rencontres des communications sur les thèmes de la programmation des musiques du monde, de l'apprentissage de la techno, du music-hall, mais bien d'autres encore. (...)

Lire la suite

Dimension sexuée de la vie sociale

Journée(s) d'étude - Jeudi 16 mars 2017 - 09:30Ces journées d’étude analyseront les reformulations que révèle, dans la parenté, la circulation des choses, des corps ou des personnes au sein d’un monde globalisé. Trois phénomènes majeurs seront envisagés, du plus récent au plus ancien : les nouvelles techniques de reproduction, du don de gamètes à la gestation pour autrui, l’adoption internationale et ses déclinaisons, la migration. Les circulations qu’ils recouvrent tendent en effet à questionner, troubler ou reformuler les relations entre parents comme les rapports de genre. Elles interrogent les frontières nationales et les législations qui leur sont associées, suscitent de nouvelles formes de mobilités, redéfinissent les  identités et les appartenances. Quels éléments circulent, sous quelles formes et par quelles voies lorsqu’il s’agit de procréer, de construire une famille, de faire vivre ou de maintenir l’existence des liens entre parents ? À quelles relations donnent lieu ces circulations, qu’il s’agisse du « voyage » que représente le transfert de paillettes de sperme, de la figure lointaine d’une gestatrice connue ou non, des liens construits dans les parcours d’adoption internationale ou de la manière dont la distance et la mobilité tendent à reformuler les liens familiaux en situation de migration ?  À la croisée de la parenté, de la citoyenneté et de la nationalité, on questionnera enfin les dispositifs d’affiliation, de reconnaissance et d’appartenance que révèlent ces différentes circulations.(...)

Lire la suite

Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives

Débat - Mardi 31 janvier 2017 - 18:00Rony Brauman et Jean-Pierre Olivier de Sardan, directeur d'études à l'EHESS,  débattent autour du thème « Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives », le mardi 31 janvier 2017(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27