CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Journées doctorales : « Penser l’espace »

Les journées d'études, les colloques, les séminaires | Archives

Journées doctorales : « Penser l’espace »

10 et 11 Octobre 2012

     

La troisième édition des journées doctorales du Centre Norbert Elias aura lieu à Marseille les 10 et 11 octobre 2012 

    

Centre Norbert Elias

2ème étage de l’EHESS, Salle A

La Vieille Charité

2 rue de la Charité

13002 Marseille

       

Organisateurs

Les doctorants : Fleur Beauvieux, Michele Coletto, Cécile Livenais, Eva Sandri.

     

      

Pour cette troisième édition des journées doctorales, le thème proposé est celui de l’espace.

      

Cette notion peut être appréhendée de deux manières différentes, soit en tant qu’objet de recherche, soit en tant qu’outil méthodologique. Nous vous proposons d’inscrire vos communications dans l’un de ces deux axes thématiques :

        

Axe 1 : L’espace en tant qu’objet de recherche (10 octobre)

La notion d’espace en sciences sociales permet de circonscrire un sujet géographiquement ou socialement, mais peut également être associée à la frontière, à la marge, à la limite. Elle permet en outre de penser la distance et le rapprochement. Associée au champ social en sociologie, au territoire et à l’environnement en géographie ou en histoire, elle est fréquemment convoquée, bien qu’elle prenne dans chaque discipline une signification particulière. Les terminologies employées divergent pour décrire cette notion selon si l’on parle de région, de superficie ou de lieu, selon si l’on raisonne en termes d’homogénéité ou en termes de centre et de périphérie. Polysémique, l’espace peut être réel et concret (une ville, un réseau) ou au contraire symbolique (la métaphore topologique). Comment en construisant un objet de recherche négocie-t-on (ou au contraire occulte-t-on) ce rapport à l’espace ?

     

Axe 2 : L’espace et la méthodologie (11 octobre)

Comment le chercheur envisage-t-il l’espace sur le terrain ? Quelle place est donnée à l’espace lors de l’analyse des résultats ? Durant l’enquête de terrain, à travers les croquis, les prises de vue photographiques et les déplacements, l’observation des lieux requiert une analyse particulière. L’aspect géographique donne ainsi des pistes et des outils pour la mise en place de la méthodologie, selon si le caractère spatial est déterminant ou non dans la recherche. Dans tous les cas, l’échelle choisie, la focale adoptée rend compte du degré de précision de l’enquête et le recours à la notion d’espace devient un outil utile à la délimitation de l’objet de recherche comme du terrain. L’aspect topologique, de la même façon que l’aspect temporel, peut servir de repère, de jalon, et de point de départ pour le travail et interroge ainsi la construction de la méthodologie.

    

Afin de poursuivre cette thématique de l’espace, nous vous proposons également de participer à la mise en place d’une exposition, qui sera présentée à la fin des journées doctorales. Elle sera composée de vos croquis de terrain, photographies, plans, cartes et autres documents relevant de la représentation de l’espace que vous nous aurez fait parvenir si vous le souhaitez.

     

Rubriques à consulter

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

Rencontres musico-doctorales de Paris à Marseille

Rencontre - Jeudi 22 juin 2017 - 10:00Ces journées, organisées par le Centre Norbert Elias et le Centre Georg Simmel avec le soutien de l'EHESS, se donnent pour objectif de mettre en lumière des travaux de doctorant.e.s travaillant sur la musique.Vous trouverez dans le programme de ces rencontres des communications sur les thèmes de la programmation des musiques du monde, de l'apprentissage de la techno, du music-hall, mais bien d'autres encore. (...)

Lire la suite

Dimension sexuée de la vie sociale

Journée(s) d'étude - Jeudi 16 mars 2017 - 09:30Ces journées d’étude analyseront les reformulations que révèle, dans la parenté, la circulation des choses, des corps ou des personnes au sein d’un monde globalisé. Trois phénomènes majeurs seront envisagés, du plus récent au plus ancien : les nouvelles techniques de reproduction, du don de gamètes à la gestation pour autrui, l’adoption internationale et ses déclinaisons, la migration. Les circulations qu’ils recouvrent tendent en effet à questionner, troubler ou reformuler les relations entre parents comme les rapports de genre. Elles interrogent les frontières nationales et les législations qui leur sont associées, suscitent de nouvelles formes de mobilités, redéfinissent les  identités et les appartenances. Quels éléments circulent, sous quelles formes et par quelles voies lorsqu’il s’agit de procréer, de construire une famille, de faire vivre ou de maintenir l’existence des liens entre parents ? À quelles relations donnent lieu ces circulations, qu’il s’agisse du « voyage » que représente le transfert de paillettes de sperme, de la figure lointaine d’une gestatrice connue ou non, des liens construits dans les parcours d’adoption internationale ou de la manière dont la distance et la mobilité tendent à reformuler les liens familiaux en situation de migration ?  À la croisée de la parenté, de la citoyenneté et de la nationalité, on questionnera enfin les dispositifs d’affiliation, de reconnaissance et d’appartenance que révèlent ces différentes circulations.(...)

Lire la suite

Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives

Débat - Mardi 31 janvier 2017 - 18:00Rony Brauman et Jean-Pierre Olivier de Sardan, directeur d'études à l'EHESS,  débattent autour du thème « Aide humanitaire et aide au développement : problèmes et perspectives », le mardi 31 janvier 2017(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27