Les chercheurs correspondants | Les chercheurs correspondants

Amélie Giguère

Doctorante en sciences de l’information et de la communication, sous la direction de Daniel Jacobi (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse) et Raymond Montpetit (Université du Québec à Montréal)

     

Equipe Culture et Communication, UAPV / UQAM

Amelie Giguere

giguere.amelie@courrier.uqam.ca

            

Titre de la thèse 

   

La face documentaire des pratiques artistiques contemporaines comme stratégie de muséalisation

    

Résumé de la thèse 

Les artistes contemporains ont non seulement exploré de nouveaux lieux pour l’art et de nouveaux matériaux plastiques, mais aussi des mots, des concepts, des corps en mouvement. Dans les discours critiques et théoriques qui portent sur ces expérimentations, s’est imposée une discussion sur la dématérialisation de l’objet dans l’art et sur le statut et la fonction du document au regard de l’œuvre. Par ailleurs, le développement et la reconnaissance de ces pratiques artistiques ont eu pour conséquence de renouveler les routines professionnelles assurant la conservation et la documentation des œuvres.

    

Comment le musée d’art, qui a placé au cœur de ses activités principales, l’œuvre comprise comme pièce unique inventée et confectionnée par un artiste, compose-t-il donc avec la partie de l’art contemporain qui existe et s’expose selon un autre mode de manifestation plastique? Par quelles stratégies, artistes et professionnels, opèrent-ils la muséalisation de ces pratiques?

   

Une hypothèse de travail est fondée sur l’idée que certaines propositions contemporaines ne se présentent pas sous la forme d’un objet déterminé qui en constitue le terme, mais plutôt sous la forme d’un ensemble de discours. Nous proposons de nommer ces discours, qui prennent la forme de photographies, de vidéos, de schémas, de plans, d’objets, de textes, la face documentaire de la pièce artistique. Ces discours auraient pour fonction principale de rendre présente la proposition artistique le plus conformément possible aux intentions du créateur et de réconcilier ses différents modes d’existence.

    

La méthodologie est fondée sur une analyse de la face documentaire de pièces sélectionnées dans des institutions muséales et des Fonds régionaux d’art contemporain, en France et au Québec. Elle procède par études de cas. L’observation participative, l’entretien semi-directif, la consultation et l’analyse de sources primaires et secondaires constituent les méthodes d’enquête.

   

Notons enfin que cette recherche s’inscrit au carrefour de trois domaines : l’histoire de l’art, la muséologie et les sciences de l’information et de la communication. Le document constitue la notion clé autour de laquelle elle s’articule. Cette recherche a pour ambition de participer à la réflexion sur les formes, les rôles, et le statut du document dans le travail de muséalisation de travaux contemporains.

    

Communications 

  • « La “double présence” de la performance d’Esther Ferrer dans la collection du FRAC Lorraine » ; Congrès de l’ACFAS, Montréal, 5 mai 2010.

  • « La transmutation des médiums de l’art contemporain » ; Journée d’études Les traductions intersémiotiques, Laboratoire Culture et Communication de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, 23 novembre 2009.

  • « La dématérialisation de l’art : discours et enjeux liés à la muséalisation » ; Colloque Déjà plus, déjà là : la présentification et l'institution culturelle, Études supérieures en muséologie de l’UQÀM et de l’UAPV, Congrès de l’ACFAS, Québec, 5 et 6 mai 2008.

  • « Deux, une, trois oreilles ou les multiples actualisations de Ear de Jean Dupuy » ; Journée d’études Art contemporain, arts médiatiques et architecture moderne. Les enjeux de la conservation des œuvres fragiles, éphémères et virtuelles : comment penser leur authenticité matérielle et conceptuelle?, Faculté des arts de l’UQAM et Institut du Patrimoine, Montréal, 23 novembre 2007.

  • « Exposer l’art contemporain : la stratégie documentaire » ; Séminaire de muséologie Exposer et communiquer : des œuvres, des artefacts et des idées, Université de Liège, Liège et Bruxelles, du 24 au 26 octobre 2007.

  • « Garder “quelque chose” de l’art d’intervention. Coup d’oeil sur l’acquisition et l’exposition au Musée national des beaux-arts du Québec d’une manœuvre poétique de Claudine Cotton » ; Colloque Le musée au croisement des savoirs, Congrès de l’ACFAS, Montréal, 19 mai 2006.

    

Organisation d’un colloque international

  • Colloque Déjà plus, déjà là : la présentification et l'institution culturelle, Études supérieures en muséologie de l’UQAM et de l’UAPV, Congrès de l’ACFAS, Québec, 5 et 6 mai 2008. Organisé avec la collaboration de Camille Jutant, Marie Élizabeth Laberge, Marie Lavorel, Gaëlle Lesaffre et Hécate Vergopoulos.

      

Publications

  • « Variantes et configurations diachroniques d’une œuvre de Jean Dupuy » ; Actes du colloque Art contemporain, arts médiatiques et architecture moderne, Montréal, Éditions de l’Institut du Patrimoine (à venir).

  • « La part documentaire de l’œuvre d’art contemporain pour assurer sa présence au monde », Musées et collections publiques de France, no 47, 2006/1, p. 5-9.

     

Activités d’enseignement

Chargée de cours à l’Université du Québec à Montréal, Département d’histoire de l’art, 2005.

   

Conférencière à l’Université de Montréal, Département de muséologie, 2010, 2011.

   

Aide à l’enseignement à l’Université du Québec à Montréal, Département de muséologie, 2009; Département d’histoire de l’art, 2005; Département des arts visuels et médiatiques, 2004.

Activités de recherche

Travail de rédaction pour un projet d’exposition, dirigé par Daniel Jacobi, 2010.

   

L’expérience de visite dans les sites historiques (Parcs Canada)

Revue de littérature, projet codirigé par Raymond Montpetit et Yves Bergeron, 2009

   

Intrus / Intruders, exposition au Musée national des beaux-arts du Québec

Réalisation d’entretiens, projet codirigé par Raymond Montpetit et Yves Bergeron, 2008

    

La constitution du patrimoine culturel : questions et débats autour de la préservation des œuvres d’art récent Assistante de recherche, projet codirigé par Jan Marontate (Acadia University), Francine Couture (UQAM), Véronique Rodriguez (Collège Ahunstic), 2004-2005

Formation universitaire

Doctorat International en Muséologie, Médiation, Patrimoine (en cours) à l’Université du Québec à Montréal et Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

    

Maîtrise en Études des arts, 2002-2005 à l’Université du Québec à Montréal

    

Baccalauréat en Histoire de l’art, 1999-2001 (non complété) à l’Université du Québec à Montréal

   

Baccalauréat en Communication, 1996-1999 à l’Université du Québec à Montréal

 

Bourses de Doctorat

Suppléments pour études à l’étranger Michael-Smith, Programme de bourses d’études supérieures du Canada, Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), 2009

   

Bourse d’études supérieures du Canada (BÉSC), Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), 2006-2009

    

Bourse de Soutien aux cotutelles de thèse de doctorat Québec-France, Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies (FQRNT), 2006-2009

   

Bourse d’excellence de l’UQAM, 2007

    

Bourse Michel Bigué en Histoire de l’art, Fondation de l’UQAM, 2006

   

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27