Les équipes | Jeunes docteurs

Marie Cambone

Marie Cambone

Thèse soutenue le 3 octobre 2016 en sciences de l’information et de la communication, sous la direction de Mme Marie-Sylvie Poli et Mme Viva Paci.

Equipe Culture et Communication, UAPV / UQAM

         

Le jury


Madame Marie-Sylvie Poli, Professeure, Université d’Avignon et des pays de Vaucluse, Directrice
Madame Viva Paci, Professeure, Université du Québec à Montréal, Directrice

Madame Julia Bonaccorsi, Professeure, Université Lumière Lyon 2, Rapporteur
Monsieur Alain Viau, Professeur, Université de Laval, Rapporteur

Monsieur Martin Drouin, Professeur, Université du Québec à Montréal, Examinateur
Monsieur Frédéric Gimello-Mesplomb, Professeur, Université d’Avignon et des pays de Vaucluse, Examinateur

 

Sujet de thèse

La médiation patrimoniale à l'épreuve du "numérique"
Analyse de dispositifs de médiation de l'espace urbain patrimonial.

Résumé de thèse

L’apparition du web 2.0 a modifié le rapport au savoir sur Internet. De nouveaux usages de l’Internet sont apparus ainsi que de nouvelles figures d’utilisateurs que l’on a nommé les « contributeurs ». Avec l’Internet devenu mobile, ces innovations techniques et sociales ont permis aux individus de partir à la découverte d’une ville ou de lieux patrimoniaux en partageant des expériences de visite, que ce soit en consultant les messages, photographies, vidéos laissés par d’autres ou en ajoutant sur des plateformes dédiées une trace de leur passage. Nous appellerons ces plateformes des dispositifs numériques participatifs de médiation et les messages postés sur ces plateformes des « traces de participation ».

Dans cette thèse, nous cherchons à comprendre et à analyser les récits patrimoniaux (sous forme de « traces de participation ») produits par des non-professionnels de la culture (pour ne pas dire amateurs, érudits, habitants, touristes…) sur des espaces dédiés, des dispositifs numériques participatifs, qui présentent l’avantage d’encadrer l’espace de parole, de les regrouper sur un seul espace, la plateforme, et de les donner à voir, de les médiatiser.

Nous nous intéressons plus particulièrement aux « traces de participation » laissées sur ces dispositifs, images d’une certaine appropriation de la ville et de ses patrimoines. En effet, les individus créent des micro-récits géolocalisés et ainsi composent une cartographie de l’espace urbain.

    

Domaines de recherche

. Communication culturelle et patrimoniale

. Dispositifs participatifs de médiation

. Dispositifs culturels numériques

     

Bibliographie

Article dans revue

  • 2016, « L’expérimentation SmartCity à la Cité internationale : une réactualisation du paradigme de la participation dans le secteur patrimonial », Les Enjeux de l'Information et de la Communication, n°17/3A, p.61 à 72, [en ligne] URL : http://lesenjeux.u-grenoble3.fr/2016-supplementA/04-Cambone/

Communications

  • « Le « Voyage » au cœur des œuvres de Monet, une médiation non savante à l’artiste et à l’impressionnisme », Université d’été « Communication des patrimoines », Université d’Avignon, 6-10 juin 2011.

  • « L’évaluation de la participation de jeunes citoyens à une exposition sur les pratiques numériques », Les cultures des sciences en Europe. Dispositifs, publics, acteurs et institutions, Université de Strasbourg (à venir, 13-15 octobre 2011)

        

Centre Norbert Elias

EHESS Marseille
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13 002 Marseille
France

--

Avignon Université
Campus Hannah Arendt
74, rue Louis Pasteur
84 000 Avignon
France

--

04 91 14 07 27
contact@centrenorbertelias.fr