CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Journées Enquête «Théories ordinaires : Pratiques versus théories de la pratique»

Les journées d'études, les colloques, les séminaires | Archives

Journées Enquête «Théories ordinaires : Pratiques versus théories de la pratique»

18 Octobre 2011

     

Lieu : EHESS, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris, salle 1, RdC - 10h à 17h30

     

Programme

   

Matin :

   

Emmanuel Pedler, Présentation du projet

     

Valérie Tesnière, "La pratique éditoriale dans le monde scientifique: production des savoirs et pratiques de diffusion à travers quelques exemples de 1860 à 1940 (Louis Agassiz et Théodule Ribot, Pierre Renouvin, le Manifeste coopératif des intellectuels et universitaires français. "

Deux  temps de la structuration de l'édition scientifique contemporaine seront étudiés  à travers ces exemples interrogeant l'articulation entre théorie et pratique. Tout d'abord, vers 1860 comment l'édition est conçue comme un  investissement intellectuel au même titre que le laboratoire (Agassiz) et l'enseignement (Ribot), avec des conséquences sur la conception des  statuts d'auteur autant que d'éditeur scientifique. Ensuite, après 1918, se dégagent deux types d'expériences différentes, visant à une nouvelle maîtrise des contenus. La première  illustrée notamment par l'implication d'un P. Renouvin dans les outils d'accès aux contenus scientifiques, la seconde déterminant d'autres modèles économiques gérés par les communautés d'universitaires.

    

Lilianne Pérez, "Quels 'commencements' pour la technologie ? Une histoire pratique de la pensée de synthèse au XVIIIe siècle".

Articles, "« Pour une relecture de l'histoire des métiers: les savoirs des artisans en France au XVIIIe siècle », L. Pérez avec Catherine Lanoë, dans Vincent Milliot, Philippe Minard, Michel Porret éd., La grande chevauchée. Faire de l'histoire avec Daniel Roche, Genève, Droz, 2011, pp. 354-358.

- « Cultures techniques et pratiques de l'échange, entre Lyon et le Levant : inventions et réseaux au XVIIIe siècle », Revue d'histoire moderne et contemporaine, vol. 49-1, avril 2002, p. 89-114.

   

Esteban Buch, "Le ping-pong de la musique savante et la musique populaire: retour sur une impasse théorique", (Article à paraître)

   

Après midi :

   

Jean-Marie Schaeffer, « Entendre et écouter : compétences procédurales et connaissance explicite » (Article à paraître)

   

Sandra Laugier, « Critique ordinaire et genres mineurs »

Articles : « L'ordinaire transatlantique. De Concord à Chicago, en passant par Oxford », L'Homme, 2008/3-4 - n° 187-188, p.169 à 199 ; « culture populaire, culture ordinaire », à paraître.

    

Jacques Cheyronnaud, "Arraisonner l'hybride. Le music-hall en éclats."

Article "De quoi nos histoires du music-hall sont-elles l'histoire ?

   

Emmanuel Pedler, "Des histoires de l'Opéra Comique à la théorie d'un genre",

Article "Les processus d'institutionnalisation des scènes lyriques : quelques questions sociologiques" (en cours d'édition, E. des Chartes, 2011)

Rubriques à consulter

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27