CECI n'est pas EXECUTE Centre Norbert Elias : Journée d’études « De nouvelles vulnérabilités ?Incertitudes et expérimentations dans le champ des actions sanitaires et sociales»

Les journées d'études, les colloques, les séminaires | Archives

Journée d’études « De nouvelles vulnérabilités ?Incertitudes et expérimentations dans le champ des actions sanitaires et sociales»

Lundi 27 juin 2011

     

Journée d’études organisée par Florence Bouillon (Université Paris 8, Centre Norbert Elias) ; Suzanne de Cheveigné (Centre Norbert Elias); Johanna Lees (Centre Norbert Elias) ; Sandrine Musso (Centre Norbert Elias)

    

EHESS, Centre Norbert Elias, 2 rue de la Charité, 13002 MARSEILLE

    

3ème étage, Salle de réunion

    

Cette journée se propose d'ouvrir un espace d'échanges sur les nouvelles vulnérabilités dans le travail social, à partir de la restitution d’une recherche collective intitulée VITALIS (Vulnérabilités en contexte : expérimentations dans le champ des actions sanitaires et sociales et reconfiguration des politiques de prévention et de protection). Financée par l’Agence Nationale de la Recherche, cette recherche mobilise 4 équipes, déployées sur des terrains marseillais, viennois, et parisiens.

    

L'action publique augmente depuis une quinzaine d’années son emprise sur les dispositifs dits « de première ligne » en imposant une logique à la fois gestionnaire (rationalisation, management, évaluation) et directive (regroupements, modalités de financement, définition des publics et des échelles territoriales), sur fond d’augmentation de la précarité. Entre les intervenants et leurs publics, de larges espaces d’incertitude se déploient alors, où prennent place des évitements et des « empêchements à agir », mais où se développent aussi des leviers, des savoir-faire peu explicités et fondés sur des valeurs/principes/normes faiblement connus. Documenter ces processus nous permet de questionner plus largement les changements de paradigme de l’action sociale, et partant, de l'action publique en général.

    

13h30-13h40 : Accueil

Suzanne de Cheveigné

    

13h40-14h00 : Présentation générale du projet Vitalis

Claire Lévy-Vroelant, Université Paris 8, LOUEST/CNRS

     

14h00-14h45 : La prise en charge des personnes sans domicile : un système d'acteurs vulnérable ?

Marie Loison, Centre Maurice Halbwachs ; Claire Lévy-Vroelant, Université Paris 8, LOUEST/CNRS

     

14h45-15h30 : Visites à domicile: Standardisation comme déshumanisation

Christoph Reinprecht, Université de Vienne

     

15h30-16h00 : pause café

 

16h00-16h45 : Prévention et "réduction des risques" - entre dispositifs d'intervention et actions dans la "communauté"

Michel Joubert, Université Paris 8, CESAMES ; Isabelle Maillard, CESAMES ; Chantal Mougin, CESAMES

     

16h45 - 17h30 : La lutte contre la précarité énergétique : intervenir au croisement d’enjeux liés à l’environnement, au logement et à l’action sanitaire et sociale

Florence Bouillon, Suzanne de Cheveigné, Johanna Lees, Sandrine Musso.

    

17h30-18h : Conclusions, synthèse et perspectives

Rubriques à consulter

EHESS
CNRS
Université D'Avignon
Aix-Marseille

flux rss  Actualités

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

"Mon corps m'appartient" ( ?) L'enjeu du corps et l'apport des sciences sociales au débat bioéthique

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:30 Le cinquantenaire de Mai 68 nous rappelle que la formule « Mon corps m’appartient » s’est alors imposée au sein du nouveau mouvement féministe pour exprimer le sentiment d’une aliénation persistante malgré l’égalité des droits politiques, exprimer l’aspiration des nouvelles générations de femmes à une profession autonome et à leur émancipation au sein de la sphère privée  et familiale, et en particulier revendiquer la légitimité du recours à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).(...)

Lire la suite

Projection et débat autour du film « Le patient éclairé »

Projection-débat - Mercredi 18 avril 2018 - 16:00A l'occasion de la journée internationale du droit des patients, une projection du film « le patient éclairé » par Laura Taubman est proposée et sera suivie d'un débat autour du thème « Quelle autonomie de décision du patient face au cancer? », mercredi 18 avril 2018.Programme16h00 : projection du film au cinéma LE MIROIR, La Vieille Charité, 13002 Marseille16h40 : débat sur le thème Quelle autonomie de décision du patient face au cancer?En présence deLaura Taubman, doctorante en anthropologie et réalisatricePr Dominique Maraninchi, professeur en cancérologieDr Julien Mancini, chercheurDr Marie Bannier, chirurgienneDr Jean-François Moulin, oncologueMadame Carole Linon, ancienne patiente et bénévole de l'association Restart...et d'autres invités...INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE SUR :www.canceropole-paca.comRENSEIGNEMENTS :canceropole-paca@univ-amu.fr ou 04 91 32 47 00 (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

École des hautes études en sciences sociales

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille

tél. : 04 91 14 07 27